27 août 2016

L'équation simple du bonheur.

Je ne suis qu'une vile manipulatrice quand il s'agit de mon Gers bien aimé. Une vile calculatrice qui fait des plans derrière le dos de son mari et le met, comme ça,  sur le fait accompli, alors qu'il rentre du boulot éreinté. Oh, il a l'habitude et s'en accommode bien depuis le temps, je suis même maintenant devenue affreusement prévisible, à mon grand regret, car j'aime toujours créer des effets de surprises, et à la longue mes arguments s'essoufflent et il devine très vite mes intentions. Mais monsieur joue toujours le jeu... [Lire la suite]