Admirer les oiseaux et les paysages au lac de l'Astarac (2)

Quand j'ai proposé à Alban Portello, alias @Albanania sur instagram - et si vous ne connaissez pas son travail photographique, je vous invite vivement à le découvrir, parce qu'il a l'oeil, le talent et la patience pour toujours proposer des clichés étonnants - , de m'accompagner au lac de l'Astarac, ce dernier a très vite accepté. Nous avions eu l'occasion de discuter photographie lors de l'instameet "Au rythme du cirque", et j'ai reconnu en ce jeune homme l'enthousiasme qui m'anime souvent à aller ici ou là faire des photos dans le Gers. Le thème des oiseaux est venu très vite dans la conversation, grâce à maripourtoujours qui aime les photographier. Ainsi, je me suis dit que lui faire découvrir quelques coins du lac où je vois habituellement des oiseaux, allait probablement lui plaire. En plus, il est sympa et plein d'humour ! Heureusement d'ailleurs ! 

On avait prévu une première matinée, fin octobre mais la pluie s'est invitée par surprise. Alors on a repoussé au jour suivant, la météo prévue étant moins capricieuse. Arrivée sur place à 7h, moi, j'ai eu un fou rire parce qu''en plus d'un niveau d'eau vraiment très bas, la brume était assez épaisse et on ne voyait pas grand chose ! Mais vaille que vaille, comme l'a dit Alban "Au pire, on aura des belles photos de brumes !". Il a tout compris ! C'est vrai, pourquoi se dépiter alors qu'on avait un terrain de jeu tout aussi amusant ! 

En fait, ce fut comme un rideau au théâtre, il s'est levé progressivement pour nous laisser entrevoir quelques silhouettes de hérons et d'aigrettes de plus en plus nettes, de plus en plus visibles, au loin.

AUT_9213

AUT_9221

AUT_9223

 

C'était tellement calme, paisible et tellement mystérieux. Au loin, on pouvait apercevoir un vol d'aigrette, la foulée tranquille d'un pêcheur. Le rivage se découvrait. Nous avancions à pas de loup. On ne voulait pas faire peur aux oiseaux ! Par endroit ça collait un peu aux chaussures.

AUT_9228-2

DSC_0009

 

 

On s'est d'abord figé à la vue de plusieurs oiseaux, mais dans notre dos, le soleil se levait peu à peu sur la brume. Ses rayons la traversaient magnifiquement. C'était littéralement une pluie de soleil. Quelque chose de féérique et magique...

AUT_9311

 

AUT_9411

 

DSC_0015

 

Et puis les oiseaux. Il fallait lever le nez pour voir l'envol des canards puis le recoller au sol pour observer les grandes aigrettes blanches et longilignes ! Nous étions cachés derrière un talus, comme des espion. On marchait à petits pas, lentement. Une tête de héron dépassait, d'autres oiseaux fouillaient l'eau de leurs becs.

AUT_9240

AUT_9265

AUT_9269

AUT_9273

 

Après un long temps d'observation et de contemplations, les hérons et aigrettes se sont éloignés. Nous avions déjà repéré quelques bécasseaux variables. De façon discrète, nous nous en sommes approchés. Leur ballet au-dessus de l'eau était particulièrement magique. Ca virevoltait çà et là, avec légèreté. Ils ne faisaient même pas attention à nous, occupés à leurs arabesques.

AUT_9388-2

AUT_9482

AUT_9521

AUT_9529

AUT_9533-2

 

 

AUT_9537

 Goélands, mouettes, aigrettes : au-dessus de nos têtes, c'était une vraie autoroute à volatiles ! Les pieds dans la boue, nous avons cherché le meilleur chemin pour traverser cette partie du lac déséchée. Nous y avons vu des coquilles de moules géantes (des trucs impressionnants ! ) et aussi, des traces de pieds nus. Nous avons imaginé qu'un ermite vivait dans le coin, pieds nus et qu'il avait parcouru le lac récemment.

AUT_9496

AUT_9459-2

AUT_9471-2

AUT_9476

AUT_9495

 C'est incroyable le nombre de souche qu'il y a là, éparpillées. Moi qui craignais de ne pas voir d'oiseaux, ils étaient bien là ! Que de hérons et d'aigrettes et un Alban bien concentré sur ses photos !

 

AUT_9559

AUT_9552

AUT_9556

 

AUT_9568

 

Après avoisr longtemps cherché un chemin, nous avons décidé de faire le tour du lac ! Nous avons croisé des souches, des moules, un casques, entendu un pic-vert ... Mais surtout, nous avons dû traverser des étendues piégées de millions de picots qui se sont tous accrochés à mon pantalon, ce qui m'a fait marcher en canard pendant un temps. Et je vous le dis, ça pique, ça brûle et ça fait mal et j'ai eu des égratinures en souvenir pendant quelques jours.

AUT_9590

AUT_9594

AUT_9599

 

 

AUT_9601

 

J'aurais pu créer une nouvelle mode grâce à ce style très piquant ! Nous avons rejoint nos voitures après un dernier bout de route avec plein de souvenirs dans nos têtes et nos appareils photos ! Quant à moi, j'ai très vite oublié la mésaventure des picots parce que quand même, on avait vu de la brume, des oiseaux et des tas de choses jolies et ça ça valait bien quelques égratignures ! Bref, un grand merci à Alban pour son agréable compagnie même s'il s'est bien moqué de moi et de mon pantalon fashion-picots ! 

 

 

Posté par wawaa à 21:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Admirer les oiseaux et les paysages au lac de l'Astarac (2)

Nouveau commentaire