Délicieuses Pyrénées

Je le dis et je l’affirme. Si les Pyrénées étaient dans la vitrine d’un pâtissier, on se bousculerait tous pour pouvoir en croquer ne serait-ce qu’un petit morceau. Bon, sauf que, pour que les Pyrénées rentrent dans une telle vitrine, il faudrait une boutique gigantesque, et puis, en fait, ça ne se mange pas la montagne ! Ne me laissez pas divaguer ainsi !

DSC_0422

Arrouède, le 26 Février 2019

 

Par contre, les Pyrénées, ça se dévore des yeux et sans aucune modération ; aucun risque pour la santé ; bonheur instantané garanti. C’est un menu 3 étoiles accessible à tous et qui en plus se permet le luxe de changer en fonction des saisons !

_DSC0234

 

Arrouède, le 24 avril 2019

_DSC0254

 

Arrouède, le 24 avril 2019

DSC_0397

 

Arrouède, le 26 février 2019

Depuis le début de l’année 2019, ce ne fut que gourmandise à l’horizon, chaque fois que j’ai remis les pieds dans le Gers, ou presque. Il y a peut-être eu une ou deux fois où les montagnes n’ont pas daigné se montrer. Mais j’ai encore eu une chance incommensurable.Tout était une question de timing. Arriver au bon moment. Au lever du soleil, au coucher du soleil, ou au moment où les nuages permettaient de les observer. Ca veut parfois dire, à peine arrivée dans le Gers, se précipiter hors de la voiture pour aller les admirer, se lever tôt pour les voir s’illuminer ou attendre patiemment que le soleil se couche pour les voir s’embraser puis s’éteindre.

 

DSC_0482

 

Arrouède, le 26 février 2019

 

 

DSC_0565

 

Chapelle de Theux, le 27 février 2019

 

 

 

A chaque fois, le spectacle est inoubliable, exceptionnel. Le pic du midi se pare d’un nuage, imitant le mont Fuji. La montagne joue avec le ciel, les cumulus, les stratus. Tout ce désordre est visuellement harmonieux. Et de minutes en minute les choses changent, évoluent, se colorent autrement. Chaque matin, chaque soir est différent.

 

_DSC0212-2

 

Arrouède, le 24 avril 2019

 

_DSC0253

 

Arrouède, le 24 avril 2019

 

_DSC0262

 

Arrouède, le 24 avril 2019

_DSC0231

Arrouède, le 24 avril 2019

 

DSC_0485

Arrouède, le 26 février 2019

 

Et quand la silhouette des arbres s’en mêlent, c’est encore plus beau. Alors on reste bouche bée, on produit des sons d’émerveillement, on s’exclame de joie, on reste le regard accroché à ces sommets, ces incroyables sommets qui nous paraissent à la fois si proches et si lointains.

 DSC_0484

Arrouède le 26 février 2019

DSC_0121

Arrouède, le 23 mars 2019

J’avoue que c’est depuis le Gers que je préfère les voir. Dès lors qu’on se rapproche, c’est toujours une merveille, mais c’est moins panoramique. En terre de d’Artagnan, on peut presque les observer d’Est en Ouest, et elles se marient à merveille au paysage campagnard. Sans doute manque-je d’objectivité. Mais c’est comme ça que j’aime les déguster du regard !

 

_DSC0275

 

Arrouède, le 24 avril 2019

 

DSC_0584

 

Chapelle de Theux, le 27 février 2019

 

DSC_0600

 

Chapelle de Theux, le 27 février 2019

Posté par wawaa à 16:41 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Délicieuses Pyrénées

  • Merci pour ces sublimes photos et oui tu as raison ce sont des pures merveilles les Pyrénées des diamants dans des écrins de nuages de soleil . C'est un vrai enchantement et tu les as immortalisée avec tes yeux d'artiste. Quand je peux les voir je suis comme toi en admiration et je ne me lasse d'en être admirative. Au plaisir de lire tes articles dans le Gers. Bien à toi.

    Posté par Pat, 11 mai 2019 à 19:00 | | Répondre
Nouveau commentaire