Paysages divers et d'hiver à Lagardère !

Faire une randonnée en hiver dans la campagne gersoise, ça peut paraître absurde, surtout quand les aléas climatiques ne semblent pas favorables à un bronzage parfait. On s'attend à un défilé d'arbres dénudés, une campagne peu verdoyante, des terrains labourés, à première vue rien de reluisant. Et pis s'il fait gris, à des panoramas lugubres. Quand j'ai choisi cette randonnée pour le matin du samedi 26 janvier, à vrai dire, je ne savais pas trop à quoi m'attendre. Les randonnées que j'avais déjà faites en hiver avaient souvent pour toile de fond les Pyrénées enneigées. Cependant, ce chemin de marche avait deux intérêts : une longueur de 7,5 kilomètres qui permettaient de vite rejoindre la voiture en cas de précipitations trop froides et trop intenses et Lagardère et son château. Quand j'ai regardé le parcours, j'ai remarqué en effet que le tracé tournait très bien autour du village et je me suis doutée que les vues sur le fameux château gascon seraient intéressantes... et si les paysages hivernaux n'étaient pas très lumineux, j'aurais déjà une première expérience de cette promenade !

Malgré tout, avec le récit de cette promenade rafraîchissante, vous allez comprendre que je n'ai pas du tout été déçue par les paysages d'hiver qui étaient divers. Rien ne m'a donné envie de faire demi-tour, pas même le fond de l'air qui revigorait les cuisses. Déjà dès le départ, après une petite traversée du village, on passe devant le château. Ici, chaque fois que je viens, j'adore ! J'ai un peu décentré la photo car le château est en rénovation et une partie est couverte d'échaffaudage. Déjà le paysage était attirant. Les couleurs ne manquaient pas, elles étaient juste de saison.

 

1

La petite route qui contourne le château par le sud ne manquait pas de charme. Un charme presque printanier avec cet amas vert au milieu du bitume et l'herbe des champs. C'était aussi un point de vue très agréable sur la face sud du château, ce grand mur impressionnant qui laisse deviner la taille de la salle forte.

2

3

4

 

Après l'église (dont j'ai lamentablement loupé les photos), la randonnée m'a emmenée en bordure de champ où j'ai pu admirer un paysage où le soleil tentait de se faire une place dans la brume et la grisaille. Mon mari qui m'accompagnait fit de même. Nous sommes parvenus jusqu'à une haie paysagère. De là j'ai trouvé le château encore plus fascinant avec ses deux tours, l'une rénovée, l'autre en ruine. Ah, me revoilà déchirée entre le charme des ruines et le charme de la rénovation ! 

5

 

6

7

 

Nous nous sommes ensuite éloignés de la bâtisse typiquement gasconne. Accueillis par des arbres ici ou là. Des grandioses aperçus à quelques dizaines de mètres au milieu d'un champ, d'autres qui paraissaient immenses avec le nez en l'air. Certains tatouaient le bitume de leurs branchages grâce aux flaques d'eau. La pluie, croyez-moi, ça a du bon !

8

9

10

 

11

 

Oui, il faisait gris. Mais ce n'était pas déplaisant de marcher sur cette petite route paisible d'autant qu'on pouvait encore profiter de vue imprenable sur le château. Cerise sur le gâteau - ou plutôt raisin ! - notre chemin traversait des vignes. Vignes dénudées. Mais les ceps étaient couverts de lichens jaunes. 

12

13

14

15

 Arrivés à presque la moitié de notre périple, le retour des arbres ne se fit pas attendre. En groupe. Esseulés. Au soleil qui se faisait envier à disparaître par intermittence. Et toujours des paysages campagnards qui se laissaient contempler.

17

18

19

20

21

 

Nous nous sommes rapprochés du château. Et nous nous en sommes à nouveau éloignés, cette fois-ci vers le sud, sur une petite route de campagne. Toujours des vignes. Des arbres. Des paysages. Parfois des rayons de soleil qui nous donnaient du courage.

22

23

24

 

Et puis nous avons rejoint un petit bois. C'est là que j'ai dit "J'aime bien cette randonnée, elle est variée !". C'est vrai, jusque-là nous avions eu droit à différents types de chemins : la petite route classique, le sentier, la bordure de champ, la traversée des vignes et maintenant le petit bois ! Et dans le petit bois ? Nous attendaient des points d'eau. J'aime tellement les points d'eau pour y voir le monde autrement. Ici un discret petit torrent pour commencer. Puis des flaques énormes dans les sillons creusés par les immenses roues des tracteurs ! Il m'en faut peu pour être heureuse !

25

26

 

27

 

A la sortie du petit bois nous avons trouvé un nouveau chemin agricole au milieu des vignes qui menaient jusqu'à un grand arbre incroyablement beau. Le soleil passait à ce moment là pour éclairer le paysage. Mais petit hic : le sol était particulièrement gras. Une boue lourde se collait à nos chaussures au fil de notre avancée emportant avec elle cailloux, feuilles et autres morceaux de terre. Il a fallu ruser pour se débarrasser de tout ça... jusqu'à s'en recoller un peu plus loin !

29

30

31

Et puis j'ai vu cette flaque floue. J'ai imaginé immédiatement la photo : en noir et blanc et retournée. J'avais en même temps des arbres dans la brume et des arbres de sans brume ! Quelle flaque magique !

32

 La fin de la promenade approchait. Après plus de 6 kilomètres de marche, nous avons retrouvé le village, le château, l'église. La boue avait allourdi nos chaussures et le seul point négatif de la balade c'était ça, la boue. Marcher commençait à être compliqué : nos chaussures collaient au sol et cela nous demandait plus d'efforts. Pour résumer, ça nous faisait mal aux pattes ! 

33

 

Mais après avoir rejoint une route goudronnée où s'étendait les branchages feuillus du dernier arbre que vous verrez sur cet article, nous avons pu sauter dans les flaques et nous marrer, histoire de nettoyer nos chaussures et les alléger. 

34

 

Conclusion : il faudra la refaire au printemps, en été et en automne car si en hiver c'est déjà aussi joli, qu'est-ce que cela doit être aux saisons plus flamboyantes ? Et si vous ne savez pas quoi faire ce week-end et que le temps vous le permet, je vous recommande vivement cette randonnée dont on peut trouver la fiche descriptive ici avec un petit jeu de mot histoire de vous donner déjà le sourire avant de commencer le parcours : http://www.randonnee-gers.com/assets/fiche-lagadere_ign.pdf 

 

 

Posté par wawaa à 20:48 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Paysages divers et d'hiver à Lagardère !

  • SUPERBE reportage ! merci pour la balade ! bisous @ +

    Posté par moniquelaffitau, 01 février 2019 à 11:01 | | Répondre
Nouveau commentaire