Faisons durer le Noël Gersois !

Il est vrai que nous sommes envahis par le fameux "esprit de Noël" depuis environ le 15 octobre. Que tout ne parle que de ça. Que même les téléfilms du samedi après-midi y sont consacrés aux dépens des fantastiques films catastrophes qui permettaient de s'endormir sans difficulté en les regardant. Ceci étant, j'ai testé et on s'endort tout aussi bien devant un bon téléfilm de Noël un samedi après-midi, surtout quand on a fait la bringue la veille. Bref. Noël, si t'étais pas au courant que c'était le 25 décembre c'est que tu dois vivre dans un endroit coupé du monde moderne (et je t'envie, au fond, car tu dois sans doute être en adéquation avec la nature, mais j'ai beau te parler, si tu es coupé du monde moderne, tu ne lis certainement pas ce que j'écris là ! ). Et pour l'occasion, nos communes se parent d'illuminations et autres décorations. Moi, je ne suis revenue dans le Gers que le 27 décembre. J'ai vite établi le programme de la soirée : illuminations de Noël. J'ai donc entraîné mon cher mari pour toujours qui n'a pas pu dire "non" à mon regard plein de supplication surtout que j'ai loupé des tas d'occasion de photographier des illuminations en Aveyron à cause d'une vilaine rhinopharyngite et d'une pluie gênante. Nous avons commencé par Auch, comme chaque année... directions le rond-point dont je ne connais pas le nom mais que j'appelle le rond-point de l'Alsace-Lorraine où se trouve un impressionnant chapiteau d'illuminations !

4

5

6

 

La fraîche température ne m'a pas découragée pour autant. Mon pauvre mari ne semblait pas particulièrement réchauffé, mais il est solide et a tenu le choc. Nous avons rejoint les quais du Gers, ici ou là, les vues sur la cathédrale et la tour d'Armagnac étaient sublimées par les fameuses illuminations. "Tu veux aller sur la passerelle ?" m'a-t-il demandé. Evidemment ! De la passerelle Masséna, la vue est imprenable. Je n'y ai rien fait d'original mais c'était magnifique et bien agréable même si j'avais les doigts gelés.

7

8

Nous avons bien sûr terminé cette balade nocturne auscitaine par le centre historique ! Avec le nouveau parvis de la cathédrale, qui me plait toujours autant, j'ai trouvé ça magnifique évidemment. Et puis j'ai retrouvé la maison Fédel, encore plus sémillante, j'aurais bien voulu descendre la rue Dessoles mais un camion de pompiers est arrivés à ce moment-là...

11

 

 

 

15

 

12

Pour terminer ce périple auscitain, la place de la mairie. Pas le temps de poser le pied de l'appareil et de faire quelques réglages qu'une voiture de police est passée à vive allure ce qui a donné un résultat surprenant ! 

 

9

14

 

Sur le chemin du retour vers Arrouède, comment ne pas faire une pause à Seissan ? La place aussi a été refaite ici  et j'ai particulièrement été fascinée par le kiosque et ses lumières féériques ! Honneur au bleu !

16

19

 

Petit tour près de la fontaine. J'avais tout mon temps, mon cher mari entamait une sieste dans la voiture ! Alors j'ai profité des lieux. J'ai beaucoup aimé. J'avais la place pour moi tout seule, il ne manquait que les étoiles, cachées par le ciel voilé. 

17

 

 

18

 

Je pensais en avoir fini avec les décorations de Noël mais le lendemain, c'est à Marciac que j'ai pu en profiter quelques minutes ! La place était savamment parsemée de sapins vert et rouge ou tout blancs !

 

21

 

Voilà, ce que j'ai pu vous rapporté de Noël 2018 dans le Gers ! Encore des moments extraordinaires et un plaisir décuplé car cela faisait bien trop longtemps que je n'étais pas revenue ! J'ai hâte de vous raconter mes retrouvailles avec les levers et couchers de soleil hivernaux et nos splendides Pyrénées !

Posté par wawaa à 19:07 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Faisons durer le Noël Gersois !

    Superbe comme toujours. Histoire magnifiquement écrite et racontée. J'adore. Linette

    Posté par LINETTE, 04 janvier 2019 à 12:38 | | Répondre
Nouveau commentaire