Aux amoureux de la Lune…

Ils sont allés sur la Lune, l’ont foulé du pied, ont scandé « Un petit pas pour l’homme, un grand pas pour l’humanité », mais l’avaient-ils seulement vue depuis les contrées gersoises ? Je ne suis pas sûre ! Et ils ont raté l’essentiel. Du moins, il me semble. Parce que la Lune depuis le Gers, c’est toujours quelque chose de féérique. Quand les cieux sont chargés de couleurs, de nuages, de brume, et que madame daigne se montrer, c’est un spectacle amusant. Attention cependant aux torticolis, car il faut incliner la tête légèrement vers l’arrière et la contemplation peut durer un certain temps ! 

DSCN7063

 

Alors voilà, moi je le scande haut et fort : « J’ai encore vu la Lune depuis le Gers  et c’est ma joie ! ». Ca sonne moins bien que les paroles prononcées en Juillet 1969. Moi, je n’ai pas fait un grand pas pour l’humanité, mais plein de petits pas, rien que pour moi (et un peu pour vous aussi) pour aller l’admirer. Parce que la Lune est lumineuse, parce que la Lune est mystérieuse, parce que la Lune est magnifique. La lua qu’ei bera ! Oui, « La Lune est belle ! », dirait le gascon. Elle n’a pas de complexe, elle affiche ses courbes et des cratères sans honte, en pleine lumière. Elle se dévoile, se revoile au fil des jours. Elle n’est que filet de lumineux, que joli croissant sur lequel il est amusant d’imaginer un personnage assis et balançant ses pieds, que demi-lune, trois quarts de Lune, Lune un peu rognée comme une patate, puis merveilleuse pleine Lune capable d’éclairer la rase campagne dans l’obscurité nocturne.

 

DSCN7319

 

Il parait qu’il y a très très longtemps, selon les scientifiques, elle était un  petit bout de la Terre. Je ne sais pas très bien l’expliquer, je ne comprends pas tout. Ce serait l’histoire lointaine d’une rencontre amoureuse assez sulfureuse entre la belle Terre et un astéroïde fougueux : la Terre aurait accouché de la Lune, la privant de vie mais lui offrant le pouvoir d’influer sur nos océans et nos mers, nos humeurs, nos chats ou encore nos loups-garous. Cette Lune n’a plus quitté la Terre des yeux et inversement. Nous l’avons tous déjà admirée, les yeux écarquillés, occultant les étoiles tout autour. Nous avons tous déjà essayé d’imaginer la face cachée de la Lune. Nous avons tous déjà essayé de compter les cratères visibles. Nous avons tous rêvé de la décrocher.

 

DSCN7176

DSCN7178

 

Moi, j’aime la Lune. J’aime la voir, la revoir, la photographier. J’aime quand je la trouve dans des situations amusantes. Mais je crois que ce que j’aime encore plus, c’est quand elle se mêle aussi élégamment aux illuminations de Noël : lorsque je prends ma photo, ces dernières se transforment en des tas de petites Lunes colorées, par mimétisme sûrement, et donnent au satellite fascinant quelques compagnons sympathiques qu’on aimerait tout autant décrocher… 

DSCN7184

FSCN7188

Mais je vous arrête-là ! Ne décrochez surtout jamais la Lune ! Laissez-la où elle est ! Visez-la simplement et n’oubliez pas les étoiles (parce que les nuits étoilées dans le Gers sont toujours exceptionnelles, mais je n’ai pas le matériel qu’il faut pour pouvoir figer tout cela dans une petite photographie).

Voilà, ils sont allés sur la Lune, l’ont foulé du pied, ont scandé « Un petit pas pour l’homme, un grand pas pour l’humanité », mais ils ne l’avaient pas vue depuis les contrées gersoises.

Ils sont allés sur la Lune, l’ont foulé du pied, ont scandé « Un petit pas pour l’homme, un grand pas pour l’humanité », mais l’avaient-ils seulement vue depuis les contrées gersoises ? Je ne suis pas sûre ! Et ils ont raté l’essentiel. Du moins, il me semble. Parce que la Lune depuis le Gers, c’est toujours quelque chose de féérique. Quand les cieux sont chargés de couleurs, de nuages, de brume, et que madame daigne se montrer, c’est un spectacle amusant. Attention cependant aux torticolis, car il faut incliner la tête légèrement vers l’arrière et la contemplation peut durer un certain temps !

Posté par wawaa à 14:05 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


Commentaires sur Aux amoureux de la Lune…

    C'est bien plus agréable à contempler que d'expliquer aux jeunes patients la révolution de la terre et la lune par rapport au soleil !
    Je m'embourbe parfois sur le cycle des saisons
    Le rêve enseigne souvent bien mieux

    Posté par giovinetta, 21 janvier 2018 à 14:33 | | Répondre
Nouveau commentaire