Une année 2016 INOUBLIABLE dans le Gers !

C’est effectivement l’adjectif inoubliable qui me vient en premier. Et je sais que je n’oublierai jamais l’année 2016. L’année 2016 fut inoubliable. Absolument inoubliable même si j’ai d’autres adjectifs pour la qualifier : exceptionnelle, enrichissante, enthousiasmante, étonnante, émouvante. Oui, cette année 2016 n’a pas été comme les autres. En fait si ! Elle était comme les autres mais en « encore mieux ». Voyez-vous ce que j’essaie de dire même si ma formulation est quelque peu maladroite ?

14449932_1209963399025362_5154125563158996559_n

J’ai encore moins publié cette année qu’en 2015… et je le regrette ! Je sais que vous savez ce que c’est d’essayer d’être sur plusieurs fronts et d’avoir des priorités : la vie quotidienne, ma reprise d’étude. J’ai essayé, cependant, d’être efficace et de publier le plus régulièrement possible, mais je dois vous l’annoncer haut et fort, même si cela va vous faire un choc, je ne suis pas Wonder Woman, hélas. Ceci étant, tant mieux aussi, je ne me sens absolument pas l’étoffe d’une superhéroïne. Alors voilà, j’ai moins publié mais j’ai essayé de continuer à être moins répétitive comme je l’avais promis fin 2015. J’ai tenté de travailler ma façon d’écrire et ce qui tombe bien c’est que j’y prends beaucoup de plaisir ! J’ai mis davantage de ma personnalité dans mes articles, parce que finalement Gersicotti Gersicotta c’est surtout Sylvie H-L. Et je crois que je préfère cette option des articles plus rares mais plus jolis, plus travaillés, plus en adéquation avec qui je suis  plutôt que de fournir du contenu sans substance.

Pour rien au monde je n’abandonnerais ce blog , même pour des millions d’euros. Ce que j’y fais, ce qu’il m’apporte, c’est ma richesse. A vrai dire pour que je laisse tomber, il faudrait que je trépasse, or je ne l’ai pas prévu avant au moins 50 ans. Il faudra donc que vous supportiez ce blog encore un bon demi-siècle avec mes émerveillements gersois parfois un peu dégoulinants, je l’admets. Mais c’est ça être amoureuse, ça rend mièvre.

13012649_1103761799645523_2857094178576876583_n

Malgré ce rythme de publication beaucoup plus restreint, 2016 a été une année absolument incroyablement humaine. Elle a été une année sous le signe des « belles rencontres » et des « jolies retrouvailles ». Et je sais bien que sans Gersicotti Gersicotta je n’aurais sûrement pas eu le plaisir de vous voir et vous revoir ! Autant vous dire que je chéris davantage ce blog. Dans tout ce beau monde et en vrac, il y a la charmante Marine de l’Office de tourisme de Gimont, la pétulante Marie-Claude du domaine de Bilé qui sait notamment que je suis une fan inconditionnelle de son floc blanc (à consommer avec modération !), Pascal de Classic cars in Gers qui m’a donné une occasion de voir le Gers autrement et les cheveux aux vent, Marie-Hélène et sa maman qui m’a fait découvrir son petit coin de campagne sur les terres de Patras, l’homme aux tortues de l’Adour, Cricri et Phil dont la gentillesse et l’humour furent une vraie bouffée d’oxygène, ma douce et intrépide Edith qui a accueilli l’une de mes expositions dans ses chambres d’Hôtes de La Bastide de Lassale, l’incroyable équipe de Gasconh’ à table, l’énergique Sabine de l’office de tourisme d’Auch et ses collègues, sans oublier ma chère Sylvie d’Arblade-Le-Bas et sa famille, Marie-Christine et compagnie de la Palmeraie du Sarthou ( ps : Marie-Christine, profite à fond de tes vacances bien méritées ! ), le talentueux Michel Plante, la grandiose Anaïs Vieitez, ma pétillante Cécile de Miradoux… j’ai peur d’en avoir oublié, pardon à ceux que je n’ai pas cités ! Mais cette année, l’humain a pris le dessus et ça fait un bien fou ! Un bien fou parce que ça met des visages, des sourires et de la vie sur des noms que je croise régulièrement ici ou sur les réseaux sociaux. Vous voyez, vous êtes ma richesse, vous êtes ce qui me donne envie de continuer et de partager.

113436680

 

 

Sans oublier bien sûr le MERVEILLEUX cadeau que vous m’avez fait cet été et ça je ne l’oublierai jamais : je voulais encore une fois remercier tout ceux qui ont participé à l’opération « Nouvel appareil photo » en participant financièrement ou en diffusant l’information. Grâce à vous je peux continuer à faire des photos et vous n’imaginez pas à quel point c’est encore plus prenant, encore plus émouvant pour moi, encore plus enthousiasmant que de  parcourir le Gers pour vous en montrer quelques photos ! C’était Noël avant l’heure !

13938629_1168699676485068_7672665405075108063_n

Le Gers a aussi contribué à ma réussite en Master de linguistique puisque grâce à un sujet de mémoire basé sur la confusion entre Croustade, Pastis et Tourtière, j’ai validé mon année avec une jolie mention Bien ! Et vous y avez contribué en partageant, en diffusant mes enquêtes en ligne et en y répondant.  Que ferai-je sans vous ? Je ne sais pas ! J’espère qu’il en sera de même en 2017 puisqu’il me reste une année d’études pour atteindre mon but. Et je continue avec un sujet en lien avec la pâtisserie gasconne, tant qu’à faire ! D’ailleurs il se peut que je profite encore un peu de votre gentillesse pour mes futures enquêtes linguistique de terrain… affaire à suivre !

Et puis il y a eu ce magnifique voyage offert par la famille : les chemins de Saint-Jacques Gersois. Une aventure qui m’a changée, qui m’a appris bien des choses sur moi-même, qui m’a montré que la vie pouvait être simple et belle. Une aventure qui m’a fait tellement de bien et qui a soudé un peu plus mon couple.  Ca non plus je ne l’oublierai jamais : le calme, la sérénité, le lâcher prise, la déconnexion totale, la vie au jour le jour… J’espère pouvoir remettre le couvert : terminer les bouts de chemins que nous n’avons pas encore faits et aussi passer par le sentier qui traverse Auch. Cela en fait des projets pour les années à venir!

112924095

Et évidemment, il y a toujours ces paysages incroyables qui me rendent à chaque fois tellement humble : les Pyrénées, les nuits étoilées, la lune, les vallons et leurs courbes étonnantes, les brumes, les châteaux qui surgissent, les champs, les bois, la gastronomie, les lacs, les crépuscules, les aurores, les levers et couchers de soleil, les arbres fascinants. Et les orchidées sauvages pour lesquelles ma passion ne faiblis pas (d’ailleurs, vivement fin février que je voie les premiers ophrys éclore ! )

13322030_1126413124047057_9108367802300557693_n

2016 m’a  laissé l’impression d’avoir passé des caps : sur le plan humain et personnel mais aussi du point de vue artistique. Pour la première fois j’ai la sensation d’avoir grandement progressé en photographie. Mais le cadeau que vous m’avez fait n’y est pas pour rien, vous êtes avec moi, ça me donne sans doute un « petit plus »,  de « nouvelles émotions »… mes photos sont au fond un peu les vôtres. Cela me porte ! Cette année, j’ai l’impression de vous avoir proposé des photos différentes des années précédentes et je cherche aussi, je l’avoue, à donner une autre dimension à ma façon de photographier. Je réfléchis davantage, j’essaie de comprendre la technique (et ça c’est ma grosse bête noire et merci Fabien pour ton aide !), je fais moins de photos qu’avant mais elles sont moins ratées, plus jolies, du moins je l’espère. En tous cas, j’ai toujours envie de progresser, de m’améliorer, de vous montrer le Gers comme vous ne l’avez jamais vu, d’y mettre de ma personne… soyez indulgents, je ne suis qu’une amatrice !

113755154 - Copy

Voilà, 2016 c’était tout ça. Des moments exceptionnels. Des rencontres inoubliables. Du bonheur à profusion pour Gersicotti Gersicotta.

2017 arrive à grands pas et j’espère continuer dans cet élan. J’espère rencontrer encore plus de personnes formidables, partager, faire de belles photos, découvrir, m’émerveiller, vivre des choses tellement intenses, réussir mon ultime année d’études, faire quelques expositions (une est déjà programmée pour l’été). Et de toutes manières quoiqu’il arrive, tant qu’il y a le Gers, il y a du BONHEUR alors je ne m’inquiète pas !

Et donc, même s’il est déconseillé de faire ses vœux avant l’année en cours, je vous souhaite exactement la même chose pour 2017 : une année sous le signe de l’exaltation, sous le signe du bonheur, sous le signe de l’émerveillement. Une année, bien sûr, sans souci, mais même avec des soucis, je vous l’assure, on peut trouver la sérénité dans les beautés qui nous entourent. Je vous souhaite le meilleur mais attention, je vous souhaite surtout, le meilleur du Gers !!!

En prime, un petit album rétrospectif de l’année 2016 en cliquant sur la photo ci-dessous ! A très bientôt pour de nouvelles aventures Gersoises !

110937451

Posté par wawaa à 15:24 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Une année 2016 INOUBLIABLE dans le Gers !

    Superbe photo de ce verre qui ne dmande qu'à être bu délicatement!

    Posté par Georges, 02 janvier 2017 à 17:23 | | Répondre
Nouveau commentaire