L'Aventure Saint-Jacques dans le Gers, épisode 1 : la veille du départ.

J'ai rédigé ce journal, précautionneusement, chaque jour durant les 9 jours de notre parcours et même quelques jours après. J'ai beaucoup aimé écrire, raconter, dès que possible, tout ce que nous avions vu et fait et transmettre ce que nous avions ressenti pour ne pas en perdre une miette. Le taper à l'ordinateur me replonge dans ces moments agréables, je revois les images, je ressens la fraîcheur ou la chaleur, je retrouve les parfums de la nature, je  me réimprègne du calme et de la sérénité. J'ai rédigé à la main environ 90 pages d'un cahier au format A5 qui équivaut à un document word de 20 pages en police calibri 11. Je vous invite aujourd'hui, comme introduction à l'aventure, à découvrir mon récit de la veille du départ, l'impatience, l'enthousiasme et la beauté du Gers déjà bien contemplée...


 

Dimanche 4 septembre 2016

17h40 - Ces cinq derniers jours me paraissaient être une éternité. Je me languissais ce moment précis qui allait transformer notre projet en réalité. J'ai soigneusement tout préparé et hier, j'ai frénétiquement revérifié les sacs à dos. Et puis nous y sommes enfin. Au moment où nous avons quitté mes parents sur le parking, Denis et moi avons échangé un regard et un sourire complices. Nous y sommes enfin ! Nous voici donc arrivés dans le village ô combien fascinant de La Romieu, à L'Etape d'Angeline où nous nous apprêtons à passer une dernière nuit reposante - si je laisse mon engouement s'endormir, je devrais passer une bonne nuit ! - avant d'entamer avec enthousiasme et courage les 88 kilomètres de notre parcours pédestre sur les chemin de Saint-Jacques Gersois.

La chambre est agréable et sacrément spacieuse ! Il y a même un petit bureau, pratique pour écrire ! J'avoue que j'espérais secrètement avoir une vue sur la collégiale… je ne peux pas être plus comblée. La première chose que j'ai faite en arrivant, c'est d'ouvrir les volets, les yeux emplis d'impatience. L'impatience s'est derechef transformée en gourmandise à la vue des lieux : j'ai longuement dévoré du regard les deux impressionnantes tours de la collégiale, encore et toujours émerveillée par ce chef-d'œuvre d'architecture. Et puis, sur la place, ici ou là, j'ai retrouvé les chats et Angeline. C'était comme si je voyais le village avec d'autres yeux, sous un autre angle.

DSCN1863

DSCN1866

DSCN1869

DSCN1871

DSCN1874

 

DSCN1881

Nous nous sommes confortablement installés. L'endroit est calme et reposant mais nous n'allons pas tarder à sortir et redécouvrir les rues roméviennes, se trouver un coin sympathique pour pique-niquer à la fraîche… il a fait jusqu'à 38 degrés aujourd'hui ! Puis nous prendrons une bonne douche avant d'aller nous égarer dans les bras de Morphée.

18h50- J'ai une idée… et une bonne ! Du moins il me semble. Un pique-nique au coucher de soleil, face à la collégiale, ce serait chouette non ? Même pas un petit kilomètre de marche - je cerne déjà très bien l'endroit - de quoi se mettre en jambe pour le lendemain…. Mais alors très légère la mise en jambe.

19h00- Il a dit "oui", nous partons pique-niquer !

21h00- Armés des victuailles préparées ce matin-même (deux sandwiches jambon emmental tomate et deux sandwiches au chocolat), nous avons rejoint une croix en pierre qui a accepté de nous prêter le pied de son socle pour dîner.

DSCN1889

Nous nous sommes un tout petit peu promenés en attendant la plongée solaire… entamant une discussion avec une mésange pas farouche pour un sou !

 

 

DSCN1904

DSCN1909

DSCN1925

 

Et puis le spectacle a commencé. Nous étions aux aguets. La lumière devenait, petit à petit, de plus en plus intense et nous nous régalâmes des changements de tons célestes, du plus pâle au plus vif dans une ambiance légèrement ténébreuse. L'ensemble s'est decrescendo éteint pour faire place à la nuit mais les traînées de rose étaient coriaces !

DSCN1930

DSCN1935

DSCN1951

 

DSCN1986

 

DSCN2011

DSCN2032

DSCN2046

DSCN2050

Les derniers tournesols s'éteignaient eux aussi. Il était l'heure de retrouver un lit douillet pour préparer les aventures du lendemain après une bonne douche rafraîchissante histoire de dire à la canicule qu'elle n'aura pas notre peau !

DSCN2057

DSCN2071

DSCN2073

 

Je pose mon stylo. Clic, bonne nuit ! 

Posté par wawaa à 07:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


Commentaires sur L'Aventure Saint-Jacques dans le Gers, épisode 1 : la veille du départ.

Nouveau commentaire