Le bonheur est aussi à Aubiet !

Je ne peux que garder un excellent souvenir de ce mardi 28 juin 2016. La chaleur de l'été enfin arrivée faisait perler à outrance les rides de mon front. Vous savez, comme Johnny Halliday en concert après deux chansons à peine. Je n'avais pas mis la climatisation dans la voiture pour la simple et bonne raison que j'avais attrapé un rhume à cause d'elle une semaine avant. J'avais chaud, chaud, chaud, mais je m'en contrebalançais ! J'étais bien ! J'étais heureuse sur la deux fois deux voies, un peu avant Aubiet. C'est que je venais de passer ma soutenance, que les jours précédents avaient été plutôt crispants, et j'avais réussi, j'avais validé mon année. Une étape de passée. J'étais dans un état d'euphorie un peu plus intense qu'à mon habitude. Et j'étais dans le Gers. Je ne pouvais pas demander mieux !

Et quand je suis arrivée à Aubiet vers 16h30… c'était joyeusement, avec un grand sourire aux lèvres, n'en revenant pas, j'avais tout validé, j'avais validé ma première année, j'avais réussi mon oral… et j'allais me promener, simplement, comme j'adore le faire dans le Gers.

Je devais aller décrocher une exposition à La Bastide de Lassalle, à Montégut et comme j'avais un peu d'avance sur l'horaire prévu, j'en ai profité pour faire quelques pauses. Je prévois toujours un peu d'avance. Parfois les gens se confondent en excuse d'être en retard ou se chagrinent de savoir que je suis arrivée un peu trop à l'avance. Je souris. Je les rassure. Je ne m'ennuie jamais vraiment. Je trouve toujours un coin à visiter, un recoin à explorer, à découvrir. Et quand j'ai la flemme de marcher ou visiter, je me trouve toujours un endroit sympa pour me poser.

Donc voilà. J'étais à Aubiet. Oh j'avais déjà visité, il y a quelques années. Sous la pluie il me semble. Et j'avais envie de revoir avec mes yeux de maintenant. Alors je me suis garée en contrebas de l'église. Et j'ai fait un petit tour dans ces environs-là du village. J'apercevais l'église entre les feuillages et dans les vitres de ma voiture...sales ! Oui bon, normalement une voiture noire, ça reste noir, et bah, ça peut aussi être gris ! De banc en fleur, j'ai continué l'agréable revistie...

DSCN6692

DSCN6693

DSCN6694

DSCN6697

DSCN6698

J'ai remonté l'allée ombragée. J'ai dit bonjour aux chats qui venaient se frotter à moi, miaulant par-dessus le marché, réclamant une pitance que je n'avais pas. J'avais bien une croustade, un pastis gascon et une tourtière dans ma voiture ( ils m'avaient servi de support pour ma soutenance) mais je n'imaginais pas un chat les manger ! Voyant que je n'avais rien pour les nourrir, l'un a décidé de bouder sur la route pendant que l'autre est reparti chasser dans le gazon.

 

DSCN6700

DSCN6705

DSCN6706

DSCN6708

 

Ca ne monte pas tant que ça... mais je crois que j'avais déjà perdu pas moins de trois litres d'eau en 5 minutes ! Les fleurs de la mairie prenaient le soleil, les arabesques d'une rampe d'escalier me donnèrent un délicieux tournis, et je décidai d'entrer dans l'église !

DSCN6710

DSCN6711

DSCN6712

 

Je ne me souvenais plus. Comment était-ce à l'intérieur ? Etait-je déjà entrée ? Impossible de me souvenir ! Ce n'était pas grave, j'allais (re)découvrir ! Je m'attendais à voir quelques lumières colorées comme toujours quand il fait grand soleil et que j'entre dans une église. Souvent il y en a deux ou trois petits groupes ici ou là... Autant vous dire que j'ai été servie et bien servie ! D'abord un grand flot qui traversait la nef...

DSCN6715

 

Puis une myriade féérique dans une des chapelles latérales. Des vertes, des bleues, des routes, des mauves, des jaunes, des roses, des oranges... Un véritable feu d'artifice.

DSCN6718

DSCN6726

DSCN6729

 

J'étais heureuse, j'avais vu les "petites lumières colorées" que j'aime tant... je passais à autre chose, j'admirais une voûte en croisée d'ogives sculptée. Avec l'oeil facilement émerveillé... 

DSCN6737

 

 

Je suis passée dans le petit couloir derrière l'autel... je n'en croyais pas mes yeux ! Je crois c'est l'une des plus belles constellations de petites lumières colorées que j'ai eu vue dans les églises !Je passais pile au bon moment, au moment ou le vitrail faisait corps avec la pierre grâce à la lumière.

 

DSCN6738

DSCN6746

DSCN6749

 

DSCN6753

DSCN6756

DSCN6757

 

Difficile de me remettre de mes émotions et surtout difficile de quitter les lieux ! J'avais envie d'attendre, de regarder la lumière caresser le pilier progressivement, puis disparaître avec la fin du jour. Mais je n'avais pas le temps... J'ai contemplé boulimiquement. Je me suis imprégnée de ce tableau un peu abstrait, un peu original. Je me suis dit que je reviendrai voir une autre fois pour comparer. J'ai laissé donc la palette de couleurs avec laquelle j'aurais bien voulu essayer de peindre un meilleur monde, et j'ai admiré à nouveau les voûtes, les plafonds, les chapiteaux... L'intérieur est splendide ! 

DSCN6760

DSCN6764

 

Avant de sortir je n'ai pu m'empêcher d'admirer à nouveau mes petites lumières...Un véritable régal pour mes yeux que ces jeux lumineux ! Puis je suis sortie, il le fallait même si je voulais rester là !!! J'ai pris le temps quand même de regarder l'église de l'extérieur, son clocher, ses créneaux, ses pierres...

DSCN6766

 

DSCN6768

 

 

DSCN6769

DSCN6770

DSCN6772

DSCN6774

 

J'ai pris un petit escalier, me posant à l'ombre des arbres et fleurs, ici aussi j'ai admiré quelques détails et puis j'ai rejoint ma 207 où il faisait au moins 496 ° C.  Mais là aussi, je m'en fichais de la chaleur, j'avais eu tellement de belles surprises que rien ne pouvait briser mon enthousiasme.

DSCN6779

DSCN6780

 Bref, le bonheur est dans le Gers, certes, mais il est aussi à Aubiet !

Posté par wawaa à 06:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,


Commentaires sur Le bonheur est aussi à Aubiet !

Nouveau commentaire