Pokémon Go dans le Gers !

Il y a des jours où je me sens complètement dépassée. Est-ce que c'est ça se prendre un sacré coup de vieux dans les dents ? Peut-être bien ! Il faut dire que depuis que j'ai passé le tiers de siècle, je trouve les jeunes de plus en plus jeunes et les vieux de moins en moins vieux. Et j'ai maintenant deux cheveux blancs sur la tête, que je chouchoute, car ça me plait les cheveux blancs, contrairement à d'autres qui s'empressent de les teindre. Je trouve ça joli. Et puis, vieillir c'est vivre un peu plus. Bref… Il y a donc des jours où je me sens dépassée. Il y a eu un jour où je me suis sentie complètement dépassée quand on m'a parlé d'une application sur smartphone - et déjà les mots "applications" et "smartphone" me semblent presque peu familiers ! - qui s'appelle "Pokémon Go". C'est un jeu sur smarphone qui consiste à chasser des pokémons virtuels un peu partout et à les dresser. On parle de réalité augmentée. En gros, vous vous baladez quelque part et grâce à cette application, un pokémon apparaît.  Votre téléphone fonctionne un peu comme des lunettes qui permettraient de voir ce que d'autres ne voient pas. En l'occurrence des Pokémons.

L'application a eu un succès fulgurant, d'ailleurs, je vous en parle, mais sans doute 99% d'entre vous ont dû en entendre parler et savent déjà de quoi il s'agit. L'application vient tout juste de sortir en France mais beaucoup l'ont déjà installée… la magie du web !

Le jeu a au départ été largement encensé : en effet, il fait marcher, sortir les gens. Des pokémons apparaissent souvent dans des lieux d'intérêt comme des monuments par exemple. On a très vite accordé une dimension culturelle et sportive à une application qui te demande de regarder à travers ton téléphone pour voir autour de toi…

Je peux comprendre que ce soit bien de faire sortir certaines personnes qui restent accrochées à leur pc ou leur téléphone, de les faire quitter leur alarmant sédentarisme. Mais, moi, en tant qu'exploratrice acharnée du Gers et de bien d'autres départements (ça vous le savez moins, mais visiter le Gers me donne envie de découvrir bien d'autres coins en France), j'ai réellement du mal à comprendre qu'il soit nécessaire de passer par un jeu pour sortir de chez soi, pour apprécier ce qui nous entoure, pour découvrir des points culturels importants à deux pas de sa porte. Je peine à concevoir que chercher des créatures virtuelles - qui n'existent pas…- puissentpermettre de découvrir des réalités intéressantes dans le monde qui nous entoure.

Et je trouve dommage qu'il soit nécessaire de passer par un jeu - pas pour tout le monde, car je sais bien que beaucoup d'utilisateurs sortent déjà de chez eux pour découvrir et apprécier ce qui les entoure sans avoir besoin de Pokémon Go !- pour mettre le nez dehors et s'émerveiller de ce qui fait partie du patrimoine culturel, naturel de son village, sa ville, son département… Cela reste un jeu, et c'est bien, les jeux ! C'est divertissant. Mais de là à en faire un tel éloge parce qu'il fait sortir les gens des chez eux pour découvrir le réel à travers le virtuel… Je ne suis absolument pas d'accord ! Nous sommes déjà tellement hyperconnectés, le nez collé à nos écrans divers et variés, qu'il est dommage de visiter le monde le nez toujours collé à un écran (même si, en fait, on ne reste pas le nez collé à son écran mais à l'affût du petit vibrotement de téléphone nous indiquant la présence de la créature et nous forçant d'un coup à sortir l'engin de sa poche et à cesser la reconnexion engagée avec la réalité.) Et pire, certains sont tellement accrocs qu'ils se mettent en danger, ce qui a créé des accidents parfois mortels - ceci étant, des accidents mortels à cause d'humains imbéciles, il n'y en pas qu'à cause de jeu sur smartphone !.

Je vous propose donc un Pokémon Go gersois… à ma façon ! Car ici tout est réel : les paysages, les châteaux, la faune, la flore. Rien de virtuel. Je ne vous trompe jamais sur la marchandise sauf peut-être quand je mets des photos de moi prises sous les meilleurs angles, mais c'est pour ne pas vous effrayer.  Et les Pokémons alors ? Réels aussi ? Oui. Bon pour être honnête, un seul était présent et s'est montré un peu partout où je suis allée ces derniers jours !  Pikachu est un en fait un grand fan du Gers et lui-même n'a pas installé Pokémon Go sur son smartphone, m'a-t-il confié lors d'une conversation entre deux tournesols : "Le Gers est bien trop beau pour que je sois dérangé par mes congénères virtuels n'importe quand ! J'aurais trop peur de rater un instant, un détail crucial. Vraiment, Pokémon Go, ce n'est pas fait pour le Gers, qu'on se le dise !". J'ai entièrement approuvé et mon nouvel ami et moi avons flâné dans le Gers ensemble.

La première rencontre a été émouvante ! Pikachu faisait l'imbécile dans les tournesols. Et moi aussi.

DSCN7104

DSCN7105

 

Je ne vais pas dire que nous avons eu un coup de foudre réciproque mais presque. Je me trouvais à Lartigue, en bordure de route.

 "Salut ! Mais je te reconnais t'es Pikachu !

-Moi aussi je te reconnais Gersicotti Gersicotta !

- Quoi ? Tu me connais ?

- Evidemment ! Venir dans le Gers sans passer par Gersicotti Gersicotta, c'est dommage ! Je partais vers le lac de l'Astarac dont tu fais tant l'éloge mais en passant j'ai vu des tournesols, et c'est beau les tournesols, moi j'aime bien les tournesols ! D'ailleurs, il va falloir que je te laisse, je suis à pieds et j'ai encore du chemin !

- Ca tombe bien, je vais au lac ensuite ! Je t'emmène avec moi, ma voiture est là-bas ? Comme ça tu peux encore profiter des lieux "

Le pokémon n'hésita pas une seconde passant de tournesol en tournesol. Et me demandant soudain "Dis, tu prends des photos de moi ? Tu me mettras sur ton blog ? Tu feras de moi une star dans le Gers ?". J'ai bien sûr accepté. Surtout que Pikachu est fort photogénique ! Et son pelage se marie magnifiquement avec les tournesols !

DSCN7107

DSCN7110

En chemin, il me confia avoir envie de voir des ballots de paille. J'en avais repéré à Tâchoires alors il fut aisé de lui faire plaisir. Il était fou ! Sautait partout, grimpait sur les ballots, et prenait la pose.

DSCN7145

DSCN7146

Arrivé au lac, il fut émerveillé. Nous avons fait ensemble le parcours santé, dans le petit bois puis avons repris notre souffle au bord de l'eau. Il s'espantait, trouvait ça magnifique et me répétait que je n'avais pas menti et combien il était chanceux d'être là et d'en plus apercevoir les Pyrénées !

DSCN7199

DSCN7201

DSCN7206

"Je vais rester ici pour la nuit, me trouver un coin pour dormir ! ". Je lui proposai alors de m'accompagner, mon mari et moi, le lendemain, sur le point culminant du Gers. "Nous passerons te prendre à 8h00 ! Sois prêt à l'heure !". Il a rapidement accepté. Et nous nous étions contents d'avoir un compagnon de randonnée.

Il a littéralement adoré l'église de Ponsan-Soubiran et voulait être photographié dans tous les recoins. Nous l'avons un peu calmé, lui expliquant qu'il nous restait encore du chemin à faire !

DSCN7250

DSCN7251

DSCN7252

 

DSCN7255

Il a apprécié largement la fraîcheur de la forêt du Mont Cassin, se posant sur une branche et scandant qu'il voulait "prendre l'ombre".

DSCN7259

Quand il a aperçu le château du Bernet, il faisait des bonds incontrôlables ! Je n'aurais jamais cru qu'un Pokémon soit aussi friand des terres gersoises !

DSCN7269

Quand nous avons rejoint la chapelle Saint-Roch, nous avons pris un peu de repos avant de reprendre la voiture. Tout le monde apprécia le paysage.

DSCN7279

"Et demain on fait quoi ?". Que pouvais-je répondre à l'animal surexcité qui se passionne tellement pour le Gers ? "On ira voir Barran !" lui répondis-je. "Avec le clocher tors ???" rétorqua-t-il ! Diantre il connaissait tout le Gers par cœur ma parole ! Chose promise chose due ! Le lendemain direction Barran et je profitais des facéties de mon nouvel ami.

DSCN7411 - Copie

DSCN7419

Quelques jours plus tard, je le retrouvais à Auch, il était allé saluer d'Artagnan ! Il accourut vers moi avec enthousiasme. Je lui expliquai que j'allais rentrer en Aveyron en faisant quelques autres pauses en route. "Je vais rester dans le Gers, j'adore ce département et comme il est midi, c'est l'heure du confit !" précisa-t-il, toujours le sourire aux lèvres. Je lui embrassai le front avec tendresse et nous nous séparâmes sur les marches humides de l'escalier monumental. Perdue dans mes pensées, je glissai, je loupai deux marches d'un coup, m'étalant de toute ma grâce, les genoux en premier sur le sol du palier suivant. J'eus du mal à me relever, mais heureusement, Pikachu est venu m'aider, en ricanant. Parait-il que ma pirouette était plutôt drôle à regarder. Nous en avons ri et chacun a repris son chemin, lui les joues rougies de joie et moi les genoux rougis par la chute. Mais rassurez-vous, tout va bien pour moi, car 20 minutes plus tard, je gambadais à nouveau dans les tournesols près de Montaut-Les-Créneaux.

DSCN7864

Bref. Je ne sais pas si je recroiserai Pikachu dans les parages à mon retour dans le Gers. Mais sa rencontre a été fort amusante et je la préférai cent fois ainsi que via une application qui m'aurait emmenée dans un monde virtuel bien moins alléchant que mon Gers 100% vrai !

Posté par wawaa à 11:01 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : ,


Commentaires sur Pokémon Go dans le Gers !

  • un super billet ! tu en as de l'idée toi
    on attend la suite des escapades du Pika .... et la découverte d'autres lieux enchanteurs
    Bel été , dans le Gers,
    Laurence unpeudhier

    Posté par laurence, 25 juillet 2016 à 11:25 | | Répondre
    • Peut-être que je recroiserai Pikachu dans le Gers... peut-être pas, l'avenir nous le dira ! :p

      Posté par wawaa, 26 juillet 2016 à 08:39 | | Répondre
  • mais quel grand fou ce pikachu ^^

    Posté par Anna, 25 juillet 2016 à 12:12 | | Répondre
    • On s'est bien trouvés alors ?

      Posté par wawaa, 26 juillet 2016 à 08:40 | | Répondre
  • vous vous êtes bien trouvé avec ce Pikachu! Quel duo (trio?)

    J'ai drôlement ri ceci dit!

    Posté par Sylvie, 25 juillet 2016 à 19:10 | | Répondre
    • Duo, trio, y'a eu des deux ! Et nous aussi, avons bien ri ! L'idée venait plutôt d'un certain maripourtoujours

      Posté par wawaa, 26 juillet 2016 à 08:41 | | Répondre
  • Bravo pour ce joli et humoristique contre-pied des Pokémons envahisseurs de neurones et d'espace, qui privent maintenant une grande partie de la jeunesse de la belle activité d'imagination !

    Posté par Sorfina, 25 juillet 2016 à 21:42 | | Répondre
    • ça leur passera, puisque maintenant ils vont tous se passionner pour le Gers ! (ou pas )

      Posté par wawaa, 26 juillet 2016 à 08:42 | | Répondre
  • Très marrant. J'adore cette idée.. . de photo avec pikachou.
    mais j'ai 2 jeunes à la maison, 2 timides qui ne se connaissaient pas et qui se promènent ensemble.

    Posté par Aliette, 26 juillet 2016 à 08:17 | | Répondre
    • ça peut créer des liens. Je pense que tant que ça reste raisonnable ça peut être amusant... le problème c'est que parfois, ce genre de jeu prend des proportions incontrôlables...

      Posté par wawaa, 26 juillet 2016 à 08:43 | | Répondre
Nouveau commentaire