Octobre en noir et blanc, octobre en couleur...

Octobre ? "Mais enfin, Sylvie, me diriez-vous, nous sommes en décembre !". Et je vous répondrais "Oui oui, mais c'est pour revivre l'automne à son paroxysme". Et face à votre air dubitatif, je vous avouerais que j'ai un stock de photos du Gers remontant au mois de juin, que j'ai de quoi publier quotidiennement pendant au moins deux mois, mais que je manque de temps, alors je fais comme je peux. Mais au moins, à un moment donné, vous revivrez l'été gersois en hiver, l'automne et peut-être même le printemps ! Et alors le pire, c'est que si j'ai l'occasion de voir le Gers entre temps et que j'ai envie d'en parler, vous aurez du temps réel, de l'hiver en hiver. Tout cela nous fait une belle salade de saisons mais pas de saison. Mais trève de blabla. Aujourd'hui nous prenons une machine à remonter le temps pour revenir au 12 et 13 Octobre 2015 pour deux petites balades qui se firent derrière la maison de mes parents, sur le chemin cher à mon coeur, à Arrouède. Commençons par le 12. Il faisait gris, un gris bleuté, je n'ai pas d'autres mots pour décrire la couleur de ce ciel nuageux. En tout cas, c'était beau de voir mon petit village au milieu des couleurs d'automne et de parcourir cette petite route malgré cette ambiance grisonnante.

 

DSCN9507

DSCN9508

 

 

Hé quoi ? Il m'a pris l'envie de régler l'appareil photo sur un programme noir et blanc.  Alors j'ai vu dans le viseur les alentours autrement. Pour le coup, on a l'impression de repartir 100 ans en arrière ! D'abord mes arbres ! Je dis "mes", j'en ai plein en fait. Il y a MON arbre, dont je vous reparlerai à la fin de l'article, cet arbre si spécial et si cher à mon coeur et il y a mes autres arbres, ceux que j'aime toujours retrouver pendant cette balade que je refais souvent. Donc ici ou là, mes arbres jaillissent. Ici deux, que je vois évoluer d'année en année et dont les formes et les déploiements me charment toujours autant.

 

DSCN9509

 

Combien de fois suis-je venue sur ce chemin ? Combien ? On ne peut même pas faire confiance au nombre d'articles publiés sur le sujet ici ! Peut-être un millier de fois ? Allez savoir ! Je n'ai pas compté. Ce que je sais, c'est qu'il a quelque chose de spécial, quelque chose de serein, quelque chose qui m'envahit dès que j'y mets les pieds : le calme, la douceur, le panorama. Il me manque, mon chemin !

DSCN9510

DSCN9511

 Ce soir-là, j'ai eu envie de faire des photos différentes de mes habitudes. Alors autant vous dire que vous risquez d'être surpris ! Entre les alignements poteauesques (je néologise, si je veux !), les fils, les câbles, les barbelés... et mon pauvre mari qui se demandait ce que je pouvais bien prendre en photo alors qu'il promenait le chien.

DSCN9513

DSCN9514

DSCN9515

 

Mais ces arabesques, aussi laides puissent-elles paraître, me plaisaient, à ce moment précis, et notamment en noir et blanc. Du coup, je n'en ai fait qu'à ma tête ! 

DSCN9516

DSCN9517

 

DSCN9518

DSCN9520

DSCN9525

DSCN9526

 

 Et même si j'étais observée par un plus ou moins discret bovin, j'ai continué mes folies. Et j'étais heureuse ! Le coucher de soleil n'était pas prometteur ce soir là ! Mais j'avais pu voir d'autres petites choses intéressantes. Alors, j'étais bien heureuse. Mais je suis comme ça, donnez-moi un simple fil et vous ferez ma joie !

DSCN9529

DSCN9530

DSCN9536

DSCN9537

DSCN9538

 

DSCN9540

 

J'étais rentrée à la maison toute fière avec cette impression d'avoir transformé de vilains câbles en instants jolis. Il faut bien parfois s'auto-féliciter un peu ! Mais point trop n'en faut. Le lendemain soir, donc le 13 octobre, le coucher de soleil était là prometteur. Une jolie teinte inondait le ciel et les étourneaux s'étaient mis aux premières loges pour  assister à ce flamboyant crépuscule : le ciel était en feu...

DSCN9544

 

DSCN9554

DSCN9545

 

DSCN9555

 

Je retrouvais les deux arbres de la veille dans une autre ambiance, une ambiance plus colorée, plus pimpantes !

DSCN9552

 

 Le soleil se laissait entre-apercevoir entre les couches nuageuses. Le spectacle était splendide, magnifique, merveilleux, tout ce que tu veux comme adjectifs mélioratifs est le bienvenu ici, cher lecteur !

 

DSCN9558

DSCN9559

 

On progressait lentement, enfin JE progressais lentement ! Mon cher mari s'amusait à faire courir le chien ravi, faisant des allers-retours, entre un bout de la route et moi-même. Et pendant ce temps-là, les tons s'adoucissaient, le feu se calmait.

DSCN9568

 

DSCN9569

 

Puis, je trouvais sur la droite, un chemin... oh je le connaissais ce chemin herbeux ! Mais il ne m'avait pas souvent été possible d'y marcher parce qu'il était toujours trop boueux, ou recouvert d'une flaque géante. Là, il était sec et praticable. Alors c'était l'occasion de voir le coucher de soleil d'un autre angle !

DSCN9574

 

Et c'est là que j'ai fait la rencontre de "Survivor" ! Le dernier tournesol de l'année ! Une graine avait trouvé refuge ici, il avait fleuri en retard profitant des doux jours que lui offrait l'automne. A vrai dire, il n'était pas au top de sa forme, non seulement il ne poussait pas forcément au bon moment mais en plus il avait subi une attaque d'insectes et gastéropodes qui s'étaient régalés de ses pétales solaires. Mais il était, là, debout et fier ! Incroyablement beau ! 

DSCN9578

DSCN9582

DSCN9589

 

DSCN9595

J'ai laissé le tournesol tranquille. Il avait assez de l'air frais et des bestioles pour l'embêter, il ne lui fallait pas une félée comme moi pour en rajouter. Nous sommes revenus, mon mari, le chien et moi, vers la maison. Les couleurs avaient évolué.

DSCN9603

 

DSCN9608

DSCN9609

 

La nuit les engloutissait peu à peu et dans un dernier rayon de lumière, elles firent aussi un peu de résistance nous offrant un ciel époustouflant avec des milliers de moutons roses et gris.

DSCN9611

DSCN9612

DSCN9614

 

 Arrivés près du portail,  difficile de ne pas s'esbaudir en ce retournant ! La vie est tellement belle dans le Gers !

DSCN9616

DSCN9617

 

Et puis le ciel s'est éteint peu à peu, je saluai mon arbre, lui souhaitant une bonne nuit, lui donnant rendez-vous pour des lendemains au moins tout aussi merveilleux.

DSCN9618

Posté par wawaa à 11:03 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur Octobre en noir et blanc, octobre en couleur...

  • Très beaux clichés comme à ton habitude !
    Je te souhaite d'agréables fêtes de fin d'année.
    Bisous.
    Bernadette.

    Posté par Binchy, 10 décembre 2015 à 19:49 | | Répondre
  • Bonsoir.
    C'est très beau, en..Noir et Blanc;
    J'en ai fait également de l'âge de huit..neuf ans et jusqu'à il y a peu...
    On se croirait presque..revenu en arrière, comme dans le temps, comme diraient sans doute certains.
    Bonne fin de soirée à vous et très bon weekend, à plus..peut-être..Denis.

    Posté par Janus157, 10 décembre 2015 à 21:51 | | Répondre
Nouveau commentaire