Sur les petites routes entre Arrouède, Chélan et Mont d'Astarac...

Marcher c'est important, marcher dans le Gers c'est encore mieux. Et c'est encore plus agréable de partir directement de la maison, de ne pas avoir  à déplacer la voiture et de ne pas avoir de route à faire dans cette dernière. A la mi-mai nous avons, Denis et moi, un dimanche matin relativement gris, entrepris une expédition sur les routes qui relient trois villages : Arrouède, Chélan et Mont-d'Astarac. Le circuit fait environ 11 km 500 et nous nous étions donné 3h00 avec une petit pause au milieu pour le parcourir. Il était 8h45 quand nous avons commencé la balade sous le regard des hirondelles qui se postent habituellement sur le câble téléphonique de la maison de mes parents. L'une d'entre elles semblaient même en vouloir un peu à sa voisine !

DSCN9895

 

DSCN9896

 

Nous avons emprunté la petite route qui mène vers le village, admirant le clocher et le bruant proyer du coin qui hurlait au vent.

DSCN9899

DSCN9900

 

Le temps était gris mais laissait quand même entrevoir quelques cimes pyrénéennes, alors j'en ai un peu profité espérant les voir tout au long de notre balade.

DSCN9901

DSCN9905

 

Nous avons traversé Arrouède et avons pris la direction de l'auberge le Traquet, sur la route de Mont d'Astarac. Ici les boîtes aux lettres sont des oeuvres d'art et les bâtisses sont époustouflantes !

DSCN9907

DSCN9910

 

Nous marchions le regard droit sur les montagnes, elles apparaissaient, disparaissaient dans un grand bec nuageux, il fallait pas attendre pour les voir, car la masse de nuage semblaient grossir à vue d'oeil ! Le paysage était donc varié : des champs, la montagne, le clocher de Mont d'Astarac, de la verdure, de la neige, des arbres, des oiseaux ...

DSCN9912

DSCN9913

 

DSCN9914

DSCN9915

DSCN9916

 

J'étais fort heureuse de retrouver le joli pigeonnier de ce coin reculé. Il est toujours aussi séduisant avec ses colombages et ses piliers. Et je continuais à admirer le paysage, qui même sans soleil, resplendissait.

DSCN9917

DSCN9918

 

DSCN9919

 

 

Arrivé au niveau d'un autre pigeonnier, nous avons salué Mont-d'Astarac, son patrimoine et ses montagnes avant de tourner à droite et nous engouffrer sur une étroite route menant à Chélan. 

DSCN9922

DSCN9924

DSCN9926

 

DSCN9930

 

Elle était bordée par un champ lui-même bordé de deux grands arbres ... on appelle cela se mettre au vert ! Nous étions entouré de verdure. La route s'enfonçait dans un petit bois. J'y suis déjà venue en voiture, c'est un coin à orchidées !

DSCN9932

 

Un coin à orchidées,oui ! Et on peut y voir défiler, au fil de la saison, une bonne quinzaine d'espèces différentes ! Ce jour-là, les orchis hommes-pendus décoraient les bords de routes en compagnie de majestueux platanthères vertes et d'orchis de Fuchs.

DSCN9935

 

Orchis homme-pendu

DSCN9936

 

Platanthère verte

DSCN9937

 Orchis de Fuchs

DSCN9938

 

 Orchis de Fuchs

 

Et parmi tout ce beau monde quelques ophrys bécasse et ophrys petite araignée tiraient leur épingle du jeu. Nous sommes déjà à 5 orchidées différentes à ce même endroit !

DSCN9939

 

Ophrys bécasse

DSCN9940

 

Orchis de Fuchs

DSCN9942

 

Orchis de Fuchs

DSCN9944

Orchis de Fuchs 

DSCN9946

 

Ophrys petite araignée

 

Sans oublier les anacamptis pyramidalis et les ophrys mouche ! (7 !!!) Autant vous dire que je me régalais !

DSCN9950

 

Anacamptis pyramidalis

DSCN9951

Platanthère verte 

DSCN9953

 

Ophrys mouche

DSCN9954

 

Orchis de Fuchs

DSCN9955

 

Orchis de Fuchs

DSCN9958

 

Orchis de Fuchs

 

Nous avons continué notre découverte au milieu des orchis de Fuchs sur la petite route sinueuse comme enveloppée d'une étoffe de verdure. 

DSCN9960

 

DSCN9961

DSCN9962

DSCN9963

DSCN9965

 

Puis, à la sortie du bois, au-dessus des arbres, dépassait le clocher de Chélan ! Nous étions à mi-parcours et dans les temps ! Ouf ! Et les Pyrénées n'avaient pas encore pris la poudre d'escampette !

DSCN9966

 

DSCN9967

 

Nous avons tourné à gauche, puis encore à gauche pour remonter la route qui nous ramènerait à Arrouède. Ici aussi, de beaux paysages nous attendaient... et quelques orchidées également !

DSCN9971

DSCN9973

DSCN9974

 

On a eu le privilège de pouvoir voir le point culminant du Gers. Cherchez-le sur la photo suivante !

DSCN9977

 Une fois arrivés à un embranchement, nous avons tourné à gauche, croisant un héron en vol, un iris bien jaune, et retrouvant l'un de nos pigeonniers. Nous étions sur le chemin du retour ...

DSCN9978

DSCN9983

DSCN9985

 

Quelques oiseaux nous firent perdre un poil de temps. Un rouge-queue noir et un magnifique tarier pâtre entre autres. Ce dernier s'était déjà montré à l'aller.

DSCN9987

DSCN9989

 

Des fleurs, des paysages à couper le souffle, tout ça c'était rien pour nous ! Alors nous en profitions allègrement !

DSCN9992

DSCN9993

DSCN9994

DSCN9995

 

Nous approchions d'Arrouède. Un faucon vint se poser sur un pylone. Il était moins sauvage que d'autres et se laissait volontiers photographier. Mais pas trop quand même, si bien qu'il décida se s'envoler quand même quand nous étions bien trop proche de lui !

DSCN9999

 Quelques centaines de mètres plus loin, nous retrouvions le chemin derrière la maison,  mes précieux arbres, quelques coquelicots et toute la douceur du paysage gersois qui nous entourait.

DSCN9499

DSCN9500

DSCN9501

DSCN9502

DSCN9504

DSCN9504

DSCN9505

DSCN9506

 

Et au final, nous avons mis 3h15 pour faire notre périple, ce qui est tout à fait honorable en ayant pu faire autant de photos ! Du coup nous étions satisfaits... et surtout affamés car midi sonnait ! 

 

Posté par wawaa à 15:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Sur les petites routes entre Arrouède, Chélan et Mont d'Astarac...

Nouveau commentaire