[Déclic] Thème facultatif : Le Gers, c'est beau la nuit.

Si vous étiez sur Auch  samedi et que vous avez croisé des tas de photographes un peu curieux, originaux ou louches… pas d'inquiétude, c'étaient probablement des candidats du marathon photos déclic. Et si vous avez croisé une jeune femme resplendissante et magnifiquement habillée d'une veste polaire verte prenant des photos bizarres dans le jardin Ortholan, sur le pont de la treille, dans Montaut les Créneaux, à la gare, dans l'escalier monumental, sur la passerelle Masséna ou encore dans les jardins du conseil général…c'était moi (ne tentez pas votre chance, je suis déjà mariée avec le bel homme vêtu de pourpre qui m'accompagnait et qui prenait ses propres photos car cette année, nous avons décidé de faire le concours séparément afin que mon cher et tendre puisse laisser libre cours à son inspiration !). Bref, le marathon photo déclic 2015… c'est fait et c'était ce samedi ! Je l'attendais avec une impatience non dissimulée, d'autant plus que j'avais loupé l'édition précédente à cause d'un tendon d'Achille capricieux. Mais voilà, cette année,  j'étais de retour et je me suis à nouveau régalée. C'est que Déclic, c'est d'abord une équipe géniale et accueillante (et je ne dis pas ça pour m'attirer leurs faveurs, surtout que les droits de corruption, comme expliqué dans le discours d'entrée, sont un peu au dessus de mes moyens.) et qui sait mettre à l'aise les candidats en leur offrant des bouts de kinder bueno (et ça c'est pour leur dire que l'année prochaine, il faut continuer ! ). Ensuite c'est surtout une occasion de changer le regard que l'on a habituellement sur les choses qui nous entourent, une occasion de réfléchir (sachez-le, pour moi c'est un exploit !!!), une occasion de se creuser les méninges pour arriver à un résultat photographique surprenant ou inhabituel.  Pour résumer le déroulement, toutes les deux heures, entre 10h00 et 16h00, nous avons un nouveau thème, et je peux vous assurer qu'à chaque fois, le thème est déroutant et laisse place à beaucoup de questions. Mais peu à peu, les idées s'enchaînent, on imagine, on observe, on contemple, on clique, et c'est le déclic !

Et on peut commencer à avoir le déclic avant le fameux jour-j car chaque année un thème facultatif est proposé en amont du concours, pour se mettre en jambe. Cette année, un thème de nuit : "Le Gers, c'est beau la nuit !". Nous l'avons appris dès le 16 mai et par chance, Denis et moi étions dans le Gers à ce moment-là ce qui fait que, le soir-même, nous avons commencé notre quête… sans trépied. Comme la plupart des candidats nous avons orienté nos objectifs vers Auch et notamment les berges du Gers. En début de soirée, avec la nuit qui tombait doucement, pour commencer : la ville se reflétait à merveille dans l'eau du Gers.

 

DSCN9827

DSCN9832

J'ai tenté d'avoir des clichés sous un autre angle de vue alors je me suis aventurée sur les escaliers qui borde la rivière non sans appréhension car j'étais littéralement au bord de l'eau. Un faux mouvement et plouf, j'aurais fini au milieu des canards. Le ciel s'obscurcissait davantage et les reflets étaient un peu plus lumineux.

DSCN9837

DSCN9838

Nous avons continué sur la promenade Claude Desbons. J'avais en tête de rejoindre la passerelle Masséna, j'avais le souvenir que, de là, la vue était sublime. Cependant, avant d'y parvenir, j'ai pu faire d'autres essais, dont un sous le pont de la Treille.

DSCN9839

DSCN9840

DSCN9841

 

Une fois sur la passerelle Masséna, j'ai posé l'appareil sur le rebord et j'ai réglé la vitesse de prise de vue. Après avoir testé le 4 secondes, le 6 secondes, le 13 secondes, le 15 secondes ... c'est finalement le 4 secondes qui a gagné ma préférence.

DSCN9850

 

Après ça j'ai eu un moment de faiblesse et de grande n'importe quoi... je voulais voir ce que ça donnerait en tournant l'appareil photo dans tous les sens. J'ai eu l'impression de révolutionner l'art...ou pas ! Je me suis sentie un peu comme la Jackson Pollock de la photo, et puis je suis revenue sur terre, me trouvant ridicule mais amusée par le résultat.

DSCN9854

 

J'ai voulu tester un temps de pose là où nous étions au départ, mais c'était trop lumineux et ne me convenais guère. Du coup, j'ai proposé à mon mari d'aller à Lavardens après avoir lorgné sur des reflets dans les vitres des voitures garées sur le quai Lissagaray.

 

DSCN9859

DSCN9861

DSCN9862

 

Nous avons pris tard dans la soirée, la direction de Lavardens. J'ai continué mes craquages dans la voiture me sentant une âme Picassienne...mais je crois que je vais cesser cet art rapidement.

DSCN9864

 

Après avoir tenté de prendre en photo le château à main levée, j'ai trouvé près du village un panneau qui accueillit chaleureusement mon appareil photo. Ainsi je pus immortliser le village dans la nuit. Un peu plus loin, j'exploitai un muret. J'étais assez contente du résultat car ç'aurait pu être pire, même si cela manquait, à mon sens, d'originalité.

DSCN9874

 

DSCN9875

DSCN9877

 

Nous nous sommes rendus jusqu'au pied de l'église qui, soit dit en passant, est tout aussi impressionnante la nuit !

DSCN9885

DSCN9886

 

En repartant vers la voiture, j'ai cru bon de m'intéresser à l'ombre d'un rosier sur un mur.

DSCN9887

 

Je me suis rappelé qu'en arrivant sur Casteljaloux, on pouvait apercevoir la cathédrale Saint-Marie d'Auch à l'horizon. Mais, sans trépied, avec des réglages faits au hasard, ça ne m'a pas transcendée...

 

DSCN9890

 

Je me suis dit que j'allais bien trouver deux photos pour honorer le thème facultatif. Mais je restais sur a faim. Alors j'ai investi dans un trépied, pour commencer, et j'ai proposé à mon mari de dormir sur place la veille du concours afin d'en profiter pour refaire une série de photos. Il accepta car lui aussi n'était pas forcément sûr de lui. Comme il faisait encore un peu clair, nous avons choisi de commencer la balade en remontant la rue Dessoles. C'est là que j'ai fait quelques premiers tests qui ne me déplaisaient pas. Cependant, je trouvais que cela ne faisait pas assez "nuit".

 

DSCN9700

 

Arrivés à la cathédrale à 22h00, le ciel avait une couleur étonnante. Les deux tours de l'édifice y surgissaient lumineusement. Alors, c'était parti pour la petite série de photo.Sans oublier la maison Fédel dont le charme est encore plus incontestable la nuit !

DSCN9708

DSCN9713

DSCN9717

 

Après des essais peu concluants sur la place de la mairie (parce que les réglages et moi, ça fait 32 ! ), direction l'escalier monumental et d'Artagnan : d'abord, une vue d'ensemble, avec la chapelle Saint-Orens, les lumières de la ville, et la statue, puis un plan plus rapproché sur le mousquetaire. Mais je trouvais ça trop terne : la statue n'est pas illuminée, hélas.

DSCN9737

 

DSCN9738

DSCN9742

DSCN9743

DSCN9744

 

En descendant, une belle découverte ! La fontaine est mise en service ! La dernière fois que j'étais venue ici, pas d'eau ! Et disons-le, c'est magnifique !

DSCN9753

 

DSCN9755

 

Nous avons rejoint le mousquetaire et j'ai exploité mon mari : il devait avec notre lampe torche éclairer le plus illustre des gascons ! Il fit ceci avec grande application !

DSCN9770

 

DSCN9772

 

Et je n'avais pas fini de l'exploiter ! Nous sommes retournés sur la passerelle Masséna. J'étais ambitieuse : je voulais faire du light painting ! Je lui ai donc demandé de courir, plié, avec une torche éclairant les balustrades du pont de la Treille... il a croisé des gens, a eu l'impression de les avoir effrayés. Nous avons eu quelques fous rires !

DSCN9786

 

DSCN9787

 

Après je lui ai demandé de dessiner un coeur. Premier essai trop petit. Second essai, inachevé. Troisième essai, on aurait dit une paire de fesses. Dernier essai concluant même s'il en manquait un petit bout.

DSCN9788

DSCN9789

DSCN9792

DSCN9793

 

Et pour conclure cette folle soirée, je lui ai dit "Cours et fais des arabesques, improvise !". Si bien qu'une drôle de petite lumière se baladait sur le rebord du pont. Techniquement, ce n'est pas ça mais le résultat est vraiment drôle !

 

910

 

 

Et parmi tout ça il fallait choisir deux photos et ce choix il fallait le faire passé minuit, avant de se coucher. Choix cornélien ! Finalement, je n'ai peut-être pas choisi les deux plus belles, mais j'ai plutôt choisi mes coups de coeur : la cathédrale dans le ciel surpenant et la petite lumière qui se baladait bizarrement sur le pont de la Treille, parce que, même si ce n'est pas la plus réussi, mon mari y a donné du temps, de l'énergie et surtout du coeur ! Alors ça valait bien que je la propose tout de même !

 

9

910

 

 

La suite de déclic, ça sera demain ou après-demain ! Pour vous donner une idée, le premier thème de la journée fut "Le temps de la réflexion !".

Posté par wawaa à 11:10 - - Commentaires [4] - Permalien [#]


Commentaires sur [Déclic] Thème facultatif : Le Gers, c'est beau la nuit.

    Trop drôle le light painting, il est bien gentil ce maripourtoutjours ! Et personnellement, j'aurais choisi les même photos que toi au final

    Posté par Nanie, 01 juin 2015 à 13:43 | | Répondre
  • Ouais et de la réflexion il y en a eu même si le résultat n'était pas toujours au top. Tiens, je m'en souviens comme si c'était hier )

    Posté par ludivinne, 01 juin 2015 à 17:25 | | Répondre
  • Je reviendrai lire ton article plus tard mais dans un premier temps, j'ai regardé tes clichés, qu'est-ce qu'ils sont beaux !!!
    Je te souhaite un agréable mois de juin et à très bientôt.
    Bisous.
    Bernadette.

    Posté par Binchy, 01 juin 2015 à 20:24 | | Répondre
  • Une belle aventure que de chercher à faire les photos demandées. Bon choix de photos et j'aime particulièrement celle prise sur le quai avec le pont.Bravo aussi au mari dessinateur de l'air !
    @nnie

    Posté par @nnie54, 02 juin 2015 à 22:46 | | Répondre
Nouveau commentaire