Une histoire d'amour incroyable...

Jamais en voyant un sérapia à long labelle et un anacamptis pyramidalis, j'aurais pu imaginer que les deux puissent s'hybrider. Jamais. Il faut dire que ce sont des taxons bien distincts, bien différents, de formes, de fleurs, d'aspect... Mais l'incroyable se produit parfois dans les prairies sauvages où foisonnent des milliers d'orchidées. Un beau jour, un sérapia de velours a fait la rencontre d'un anacamptis pimpant. Aussitôt ce fut le coup de foudre. L'un pollinisa l'autre et naquit leur enfant.

DSCN3668

 

Le fruit de cet amour avait tout de ses deux parents : l'inflorescence pétillante de l'anacamptis pyramidalis et l'effet velours du serapia. Bref, un spécimen magnifique qu'on appela alors xserapicamptis traversiana : "x" parce que c'est un hybride, "serapicamptis" parce que ce mot valise reprenait bien les noms respectifs des géniteurs, et "traversiana" parce qu'il a été découvert à Traversères dans le Gers !  Le résultat est poétique, et c'est probablement l'une des plus belles orchidées sauvages que j'ai pu croiser.

DSCN3689

DSCN3691

DSCN3692

DSCN3693

DSCN3694

 

Mais je dois surtout remercier infiniment Stéphanie B. qui m'a indiqué où je pouvais les trouver ! Et ça a vraiment été une magnifique découverte ! Je vous laisse apprécier...

 

DSCN3695

DSCN3696

DSCN3697

DSCN3698

DSCN3702

DSCN3851

DSCN3852

DSCN3854

DSCN3856

DSCN3857

Posté par wawaa à 19:36 - - Commentaires [3] - Permalien [#]


Commentaires sur Une histoire d'amour incroyable...

    dans tes photos on se rend bien compte effectivement de la différence de pétales et de texture avec chacun des parents...
    Elle a pris le meilleur de chaque !

    Posté par Giovinetta, 29 mai 2014 à 20:08 | | Répondre
  • époustouflant . Pour illuminer une journée au ciel bas, il faut regarder ces superbes photos.

    Posté par ji-elle, 29 mai 2014 à 20:35 | | Répondre
  • Ooooo,joli

    Posté par madilysfraganne, 29 mai 2014 à 21:10 | | Répondre
Nouveau commentaire