04 mai 2012

La photographie de poules d’eau…

 

… ça demande de la discrétion, de la patience, de l’attention mais aussi certaines aptitudes physiques. Oui ! Hier, j’ai testé pour vous la photographie de Poules d’eau. La cible n’est pas la plus facile, c’est probablement l’oiseau le plus peureux de la terre : une brindille tombe dans l’eau et voilà le volatile affolé, tentant de regagner sa cachette secrète.  Bref, hier, mon papa, revient du poulailler et me dit « Tu as vu dans la mare ? Un couple de poule d’eau a installé son nid, en plein milieu, tu vas pouvoir faire de belles photos ». Je le suis, doucement, mais maman poule d’eau, en train de couver ses œufs, l’œil aux aguets, me voit arriver. C’est que je ne passe pas inaperçu. Je me contente alors d’une photo du nid : il y a pour sûr au moins 5 œufs dedans.

 

IMGP4227

 

L’emplacement du nid est stupéfiant : sur une branche morte tombée dans la mare. Le nid semble être une île inaccessible à ceux qui ne savent pas flotter. Les poules d’eau ont décidé que les 4 chats de la maison ne viendrait pas attaquer leur progéniture, ni les renards d’ailleurs. Ils ont donc abandonné leur emplacement habituel, au bord de l’eau et sous les ronces.

 

IMGP4265

 

En dehors de l’emplacement original du nid, tout est normal ! Nous sommes en pleine période de reproduction des poules d’eau. Ce qu’il  a d’intéressant à savoir c’est que le couple est soudé : ils construisent le nid ensemble, le mâle apporte ce qu’il faut et madame installe les meubles à sa guise. Puis ils couvent chacun leur tour. En 3 semaines les petits naissent… Je ne sais pas du tout quand tout a commencé, alors on verra dans deux semaines ce qu’il en est.

Le nid, c’était bon, j’avais réussi, même si j’avais gêné maman ou papa poule d’eau pendant la couvaison. Maintenant il allait falloir trouver une solution pour les photographier sur le nid, chose vraiment très difficile. Du coup j’ai fait un détour pour ne pas me faire voir et me planquer derrière un buisson. Pour peu, j’ai failli me fabriquer un costume de fortune dans un thuya, vous savez, avec les branches vertes sur la tête ? Planquée derrière mon arbuste, je me suis dépêchée de prendre quelques photos.

 

IMGP4261

 

J’ai très vite été démasquée. Revoilà le nid à nu. Je rentre à la maison pour regarder mes photos et je me décide à tenter l’approche par un autre angle. Mais ça il fallait ramper dans l’herbe, de manière à ne pas se faire voir. « Et puisqu’il le faut, me disais-je, rampons ». Me voilà donc allonger ventre à terre, à me trainer sur l’herbe, croisant au passage pissenlit, petites araignées, fourmis, pâquerettes, orties… Et là je parviens à l’avoir de face !

 

IMGP4262

 

Un mouvement de trop et hop je suis repérée. Je finis par repartir et revenir quelques minutes plus tard, toujours en rampant et en tentant de me faire un peu plus discrète. Le bec rouge du volatile s’impose sur son plumage ébène.

 

IMGP4272

IMGP4278

 

Un peu plus tard dans l’après-midi, j’ai recommencé mon manège car je trouvais qu’on ne voyait pas suffisamment la tête de la poule. Le soleil commençait à bien s’incliner et donc tout était moins ébloui. L’œil de la poule était bien écarquillé : elle était prête à hurler « sauve qui peut » au moindre bruit ou mouvement suspect.

 

IMGP4289

Encore une belle surprise dans mon coin du Gers. Vous me direz, il y en a partout des poules d’eau, mais que voulez-vous…On ne me changera jamais et puis ce n'est pas souvent de voir de telles choses, moi, j'en profite.

 

IMGP4292

 

Pour en savoir plus sur les poules d’eau et leur mode de vie 

http://www.larousse.fr/encyclopedie/vie-sauvage/poule_deau/184564

 

 

IMGP4338

Posté par wawaa à 08:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur La photographie de poules d’eau…

  • Superbe ce petit nid au milieu de l'eau!
    Et j'adore tes techniques de paparazzi !!!

    Posté par Eva, 04 mai 2012 à 10:14 | | Répondre
Nouveau commentaire