Comme le Gers, la Gimone prend sa source sur le plateau de Lannezan. Elle s'amuse à traverser plusieurs beaux départements : Les Hautes-Pyrénées, La Haute-Garonne, Le Gers et le Tarn-et-Garonne. Alors je suis allée flirter avec elle. Je la connaissais Astaracaise, mais encore lomagnole ou gimontoise. Je trainais à Solomiac. C'est là que j'ai pu flâner autour de cette rivière qui subissait les affres du grand froid.



IMGP1902



J'en ai suivi les méandres autour des arbres, près du lavoir, passant sous les ponts, se donnant en spectacle par une belle cascade, même si cette dernière ne semble pas d'origine.


IMGP1904

IMGP1905

IMGP1909

IMGP1910

IMGP1916



Je l'ai retrouvée 10 jours plus tard à Gimont ... j'étais bien matinale ce jour là. Et je devais me rendre à mon troisième jour de stage pour 9h. 8h30 s'affichait sur ma montre alors que je me garais. Ni une ni deux, j'ai pris la direction de la base de loisir de Gimont, à quelques pas et j'ai longé la rivière avec grand plaisir : ce fût court mais intense et mes bouts de doigts gelés s'en souviennent ! J'ai d'abord croisé quelques palmipèdes sous les arbres et sur le lac de retenues qui gambadaient tranquillement.


IMGP2279

IMGP2281

 

Puis j'ai trouvé derrière le pont, un moulin. De l'autre côté du pont, la rivière se tenait bien droite, les arbres s'y miraient et la campagne avait juste un peu blanchis sur les bords.

 

IMGP2282

IMGP2284