... enfin, oui ENFIN ! Parce que Sarrant est un des plus beaux villages de France, parce que c'est un des plus beaux villages du Gers, parce que je savais que c'était joli, je voulais y aller depuis longtemps. Et au bout de 7 ans dans le Gers, j'y ai enfin mis les pieds. Je revenais de Rodez, je devais manger à Solomiac à 12h30, mais je suis arrivée une heure trop tôt. Voyant le panneau "Sarrant 7 km", je n'ai pas hésité une seconde. Et même si j'ai mal bidouillé les réglages de mon appareil photo (vous verrez les photos ont une luminosité un peu surprenante parfois), la balade a été très agréable, surtout en hiver : malgré un grand soleil, les rues étaient désertes, j'étais seule, toute seule et je me suis régalée. Je me suis garée à l'extérieur du village, sur la première place venue, découvrant la petite chapelle de l'autre côté de la route.



IMGP1831



Voici venu le moment de franchir la sublime tour-porte décorée d'une fenêtre gothique, me rappelant un peu la configuration d'un pigeonnier comme celle de Mont-D'astarac. Retour 800 ans en arrière, en plein coeur de la vie médiévale.



IMGP1836

IMGP1843



J'aperçois le clocher qui me rappelle celui de Solomiac . Et tout à coup, je me crois à Fourcès : le village me parait un peu circulaire, un peu, peut être un mélange entre Fourcès et Larressingle pour la forme. Je bifurque à droite à la découverte des façades, des fenêtres, des portes ...


IMGP1844

IMGP1845

IMGP1846



Je tournoie avec le village, j'explore et fait mes petites découvertes surprenantes.

IMGP1847

IMGP1848

IMGP1851

IMGP1852



Je retrouve l'église, sous un autre angle, en plein soleil, depuis la rue où je me trouve. Je tourne et tourne et tourne encore.



IMGP1856

IMGP1857

IMGP1858



Me voilà subitement au pied du grand clocher. Je profite un peu du soleil avant de m'éloigner de l'enceinte.



IMGP1861

IMGP1868

IMGP1874



Je reviens sur mes pas, je veux pousser la porte de l'église ! Je suis sûre qu'à l'intérieur les lumières colorées doivent danser sur les murs, je suis sûre que c'est joli, à l'intérieur. Mais la porte est fermée. Alors je ne reprend mon tournicotti dans les rues, mais je file droit le long de l'édifice religieux. Une ancienne porte renaissante me surprend. Un peu plus loin, c'est une belle façade bleutée.



IMGP1877

IMGP1878



Je retrouve avec grand plaisir la tour-porte, les toitures, les colombages... Que voulez-vous, ici aussi tout m'émerveille !



IMGP1881



Petit tour dans la rue courbée où je n'avais pas encore mis les pieds, puis je refranchis la porte du village pour rejoindre la voiture car l'heure tourne.



IMGP1884

 

IMGP1886

 

 



A peine ai-je démarré la voiture que je me promets déjà une chose : "Revenir au printemps, quand les rues seront fleuries et pour voir tout ce que je n'ai pas vu aujourd'hui".