27 décembre 2011

La Croustade Mirandaise

Quand je suis arrivée à Mirande hier matin pour mes investigations professionnelles, je suis passée devant La Croustade Mirandaise. C’est alors que je me suis rappelée avoir déjà mangé un des produits de cette boutique gourmande chez une amie et surtout je me suis rappelée le nombre de personnes qui m’en avaient fait la réclam’ lors de mes polémiques linguistiques sur la croustade et le pastis gascon. Car, je vais le dire tout de suite, personnellement, les croustades qui sont vendues là, moi je les appellerai bien Pastis gascon, et j’en connais qui me rouspèteraient encore car pour une fois, ils pourraient prouver, malgré mes déblatérations et mes occurrences aux dictionnaires, qu’ils ont raison. Soit… là n’est pas la question, et mieux encore, j’en reviendrai encore une fois à la sempiternelle conclusion : l’important c’est que ce soit bon, un point c’est tout.

IMGP9927

J’ai donc décidé d’en faire un des établissements de ma mission professionnelle mais aussi d’en parler ici parce que ce genre de boutique perpétue l’âme de la gastronomie gersoise : généreuse, faite maison, avec de bons produits locaux. Quand j’ai poussé la porte j’ai été envoûtée par le parfum de ces pâtisseries qui m’a fait immédiatement frôler le délice, sans même en avoir dégusté un morceau. La vendeuse en arrosait quelques unes d’Armagnac à mon arrivée.

IMGP9928

J’ai donc fait la rencontre de Sylvie Vidou et plus subrepticement de son mari Serge qui m’a accueillie avec de grands sourires et beaucoup de bonne humeur et de sympathie. Ces anciens boulangers ont ouvert cette apétissante boutique en 2004 un peu pour faire « perdurer la tradition de la croustade du Gers » m’a précisé Sylvie dont l’accueil est particulièrement chaleureux. C’est un des rares commerces consacrés à la croustade/pastis et tout y est FAIT MAISON, avec patience, tôt le matin, avec passion aussi, et surtout avec des produits du terroir local : farine auscitaine, Armagnac fleurantin, fruits de la région. Il parait que parfois, on peut assister à leur confection car le comptoir propose une vue sur les lieux de fabrication. Et il n’y a pas que les pommes ! On y trouve des croustades aux pommes et aux pruneaux, des croustades poires-chocolats en baver et plus surprenant encore des croustades dites « Croustades coin coin ». Le nom m’amuse beaucoup et je ne dois pas être la seule ! Ce n’est pas qu’elle imite le canard quand on la mange, mais c’est que c’est une croustade gastronomique, de circonstance en cette période de fêtes d’ailleurs, qui contient tout simplement du foie gras de canard. Cette dernière n’est disponible que sur commande, alors s’il vous manque encore des plats pour votre réveillon de la Saint-Sylvestre vous savez où téléphoner ! 

Et comme il n’y pas que la croustade/pastis gascon dans la vie, la maison propose aussi d’autres gourmandises faites maison : les fameux Cannelés de Bordeaux mais aussi la célèbre Tourte des Pyrénées.

Et et et ? Je suis repartie avec une croustade (ou pastis gascon) sous le bras, jusqu’à la maison. Hier soir, après quelques minutes au four, nous avons dégusté ce succulent dessert avec une boule de glace à la vanille. Verdict : un régal ! Croustillant à souhait sur le dessus, fondant sur le dessous, gouteux, dosé finement pour un équilibre parfait entre les pommes et l’Armagnac. Mes parents et moi nous sommes régalés d’ailleurs Papa a dit « Vraiment très bon ! C’est parfait ! ». Quant à moi je l’ai dégusté avec grand plaisir et j’ai mis au congélateur une part pour Denis que je lui ramènerai à Rodez mercredi … je me dis que décongelé et repassé au four, ce sera quand même un délice que Denis appréciera à  sa juste valeur !

IMGP9934

 

Donc pour de vraies croustades (ou pastis gascon, si si j’insiste ! ), il faut se rendre à La Croustade Mirandaise, au 11 avenue d’Etigny à Mirande. S’ils sont ouverts tous les jours pendant les vacances scolaires, en dehors de ça, ils n’ouvrent que du vendredi au lundi donc n’hésitez pas à téléphoner  au 05 62 67 68 79 pour connaitre les horaires et pour réserver/commander votre dessert !

Posté par wawaa à 08:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]


Commentaires sur La Croustade Mirandaise

  • Miam

    Voilà qui ferait bien mon petit déjeuner !

    Merci pour cette bonne adresse de Cro.. pastis gascon authentique !
    Exportent-il leur production sur les marchés des alentours ?

    A titre personnel, je trouvai délicieuses les croustades vendues sur le marché d'Auch le samedi matin, mais je ne me souviens plus de leur origine...

    Posté par Olivier, 27 décembre 2011 à 08:50 | | Répondre
  • Olivier, ils n'ont qu'un stand sur le marché de Mirande, le lundi matin avec pour panneau "La tourtière gasconne"

    J'ai déjà croisé par contre la marchande de pastis gascon le samedi matin près de la cathédrale (oui ou croustade :p )... mais je ne me souviens plus ... il faudra que je refasse une enquête !

    Posté par wawaa, 27 décembre 2011 à 10:05 | | Répondre
  • enfin tu t'autorises à nommer une croustade "croustade"...... ô joie de fin d'année...

    Posté par mamy2yumi, 27 décembre 2011 à 10:42 | | Répondre
  • 2 extraits avec lesquels il me semble être assez d'accord (bien que cela soit plus compliquée que cela au quotidien pour les Gersois):

    "[…]le pastis est une pâtisserie de fins palais avec son feuilleté volatil qui ressemble à un jabot."

    "[…] il y a la croustade. Cet énorme chausson aux pommes toujours servi flambé, dont la croûte qui se caramélise lui donne des couleurs de cuivre"

    Mais mes papilles Lot et Garonnaises sont de toutes les façons ok pour dire que quelque nom que l'on puisse donner à ces desserts beaux et bons (chaucun sa foi) je ferai miam miam sans contester.

    Posté par Pat Launac, 27 décembre 2011 à 10:56 | | Répondre
  • @Mamy : je t'attendais justement sur ce point !!! Mais celle ci est MIRANDAISE ...ça fait déjà une différence d'ajouter un adjectif se rapportant au lieu de fabrication :p :p

    @Patricia ; ce sont les définitions que j'ai aussi ... mais les mystères de la langue continueront à me faire parler !!!!

    Posté par wawaa, 27 décembre 2011 à 11:53 | | Répondre
  • C'est bien ce que je disais, on appelle ça une CROUSTADE !! (si si, j'insiste, je persiste et je signe, c'est bien une CROUSTADE !!!).

    Posté par Marie32, 27 décembre 2011 à 15:25 | | Répondre
Nouveau commentaire