Après une nuit chaotique à tenir tête à ma bronchite, j’avais tout de même réussi à me réveiller le 16 Novembre à 5h00 du matin… Il faut dire que j’étais toute excitée, amusée, intriguée, enthousiasmée de passer sur les ondes d’une station radio 100% gersoise et basée dans une ville que j’aime beaucoup : L’Isle-Jourdain.

IMGP8674

Alors j’ai pris mon train depuis Rodez à 6h33 et je suis arrivée à la gare de L’Isle-jourdain à 10h15. J’avais rendez-vous à la MJC, où se trouvent les locaux de la radio, à 11h45 … Alors j’ai profité du temps que j’avais pour réexplorer un peu l’Isle-jourdain. Et rassurez-vous, je n’ai pas vu le temps passer ! Entre les fenêtres de l’avenue de Verdun, le château, les pigeons et autres petits détails sur lesquels je reviendrai, 11h30 est très vite arrivé. J’ai rejoint les locaux à cette heure-là, car, comme on dit dans le coin « Mon sac à dos pesait un âne mort » (5 gros livres à l’intérieur, deux moyens livres, des chaussures, des vêtements, des affaires de toilette, des médicaments, une vraie expédition ! ) et comme je n’étais pas eu mieux de ma forme,  il était temps que je me pose.

IMGP8700

J’ai donc toqué à la porte de l’accueil de la MJC. Une accueillante dame m’a indiqué l’autre porte sur laquelle je devais toquer. Ma foi, allons-y ! Toc toc.

IMGP8730

J’entre et je fais la rencontre de Kévin, l’animateur qui m’avait contacté. Oui, par e-mail. Nous avons un peu de temps, et pendant qu’il prépare ses programmes, nous papotons. Il m’explique qu’il a découvert mon blog récemment en faisant des recherches sur la collégiale de l’Isle-Jourdain pour avoir des renseignements sur l’édifice. Il était tombé donc sur un article qui date déjà d’il y a un peu plus de 2 ans et demi intitulé La collégiale Saint-Martin de l’Isle-Jourdain.

 

IMGP8778

 

Et puis nous parlons justement de ma démarche de blogueuse, de mes projets, d’un peu de tout et de rien. Moi qui, j’avoue, stressais un peu à l’idée de passer en direct à la radio, surtout que je risquais à tout moment la quinte de tout fort malvenue, j’étais tout à fait détendue parce qu’encore une fois chaleureusement accueillie : mais ça c’est normal, c’est l’accueil gersois !

Petit test pour voir si tout fonctionne bien 6 minutes avant le début de l’émission. Me voilà avec un casque sur la tête et un gros micro ! J’adore les micros (comprendront ceux qui savent pourquoi ! ). Petite photo souvenir que vous pourrez voir sur le site de Radio Fil de l’eau un de ces quatre. Et c’est parti pour gersicotter. L’animateur n’a pas eu de chance, ou alors ma guigne perpétuelle m’a suivie jusque là, car son ordinateur , où il avait préparéses fiches pour l’interview a planté ! Mais il a su très vite improviser et la discussion s’est fait très naturellement. De mon côté, plus aucun stress, que de la « trépidation », l’idée de passer sur les ondes gersoises me plaisait bien, et puis dire que le Gers c’est beau à la radio, que j’aime le Gers, que j’adore et vénère le Gers, quel bonheur !!!

Voilà l’enregistrement pour ceux qui ne l’ont pas encore entendu :

 

http://wawaa.free.fr/Radio%20Fil%20de%20l%27Eau.mp3

 

A la fin de l’interview, j’ai signé avec grand plaisir le livre d’or de la radio en la remerciant infiniment pour l’invitation car si j’ai eu l’occasion de passer un très bon moment lors de cet échange radiophonique, j’ai aussi eu l’occasion de revenir dans le Gers et de découvrir d’autres facettes de l’Isle-jourdain !

Et si vous avez envie d’écouter les programmes de cette radio gersoise associative c’est très simple, si vous êtes autour de Fleurance, choisissez la fréquence 100,9 FM et si vous êtes autour de L’Isle-Jourdain , choisissez la fréquence 106.6 FM et sinon écoutez la radio directement sur internet ici :

 

69994986_p

 

Bref, j’ai vraiment passé un très bon moment et je remercie encore et encore Kévin d’avoir pris l’initiative de me contacter pour que je puisse avec cette agréable occasion de pouvoir parler de mon blog sur les ondes gersoises.