22 octobre 2011

[Bienvenue à Arblade-le-Bas] Un nom « verdoyant » ?

Si j'écoutais mes pulsions littéraires, je dirais que le nom d'Arblade-le-bas, avec ses allitérations en b et l est un nom bien chantant et qu'il doit bien signifier quelque chose d'extraordinaire, non ?

 

Dans « Arblade », il y a « Arb ». Mais encore, me direz-vous ? Si vous feuilletez vos divers dictionnaires linguistiques (car je suis sûre que vous en avez autant que moi, non ?), vous saurez qu'en gascon (peut-être le saviez-vous déjà sans dictionnaire) l' « arbo » est un « arbre » et qu'il en est de même en latin. Oui, je n'ai pas vraiment eu besoin de creuser loin pour vous dire ça et mon verbiage aurait pu s'arrêter au fait qu'en français « Arbre » s'en rapproche. Bref, tout ça pour dire que ce nom m'avait, dès la première fois que je l'avais entendu, fait penser qu'il avait un rapport avec « l'arbre ».

 

Cette supposition était renforcée par le fait que beaucoup de lieux gersois ont des noms directement issus des arbres qui les entourent : je pense à Cassaigne et le chêne, à Arrouède et le chêne rouvre, à Monlaur et les lauriers...

 

Mais comme depuis la découverte d'Arblade-le-Bas, je n'étais pas dans le Gers, il m'était impossible de satisfaire ma curiosité dans les livres et de confirmer cette origine forestière. Heureusement, la semaine dernière, j'ai pu aller flâner à la bibliothèque d'Auch et emprunter les ouvrages publiées par la Société Archéologique et Historique du Gers. Dans les tome 2 et 3 des Communes du département du Gers, j'ai trouvé des précisions sur « Arblade-le-Haut » … Quant à Arblade-le-bas, on précise que l'origine du nom est inconnue. Bizarre, l'un en a une et pas l'autre ? Oui, car je ne vous ai pas dit que s'il y a un Arblade-le-bas, il y a un autre village qui s'appelle Arblade-le-Haut. Si l'un a effectivement des précisions étymologique et l'autre pas, c'est surement dû au fait que les articles qui leur sont respectivement consacrés ne sont pas du même auteur qui n'ont pas fait les mêmes recherches et donc pas tiré les mêmes conclusion.

 

Bref ! D'après le Tome II et concernant « Arblade-le-Haut », « Arblade » signifirait « lieu boisé » et viendrait du mot « Arboleda ». C'est aujourd'hui un mot espagnol qui dans cette langue désigne « un bois, un bosquet ». On y revient aux arbres ! Je n'étais pas, pour une fois, hors sujet.

 

Mais … il fallait encore un « mais ». Le tome III donc, indique qu'Arblade-le-bas aurait été ainsi nommé par opposition à « Arblade-le-Haut ». Du coup, si c'est de la copie, on ne peut pas dire que « Ablade-le-bas » tire directement son nom de « Arboleda ». Cependant ce n'est peut-être pas hasardeux que de reprendre ce terme «Arblade » car désigner le « Bois d'en haut » et le « Bois d'en bas » ainsi, est une indication géographique claire et pratique. Et moi, ce que j'ai vu, c'est qu'autour d'Arblade-le-bas, il y avait des bois. Du coup, point de doute, il y a bien, en haut ou en bas, une histoire de lieu planté de bois ! Et c'est bien comme je le pressentais, une signification extraordinaire, parce que les arbres, j'adore ça !

 

A suivre : Une église de toutes les époques

Posté par wawaa à 15:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]


Commentaires sur [Bienvenue à Arblade-le-Bas] Un nom « verdoyant » ?

  • Je reviendrai sur le sujet un de ces 4 car j'ai reçu des info très intéressantes dans ma boîte mail, mais comme j'étais en vadrouille sur les bords de l'Aveyron ...

    Posté par wawaa, 22 octobre 2011 à 17:41 | | Répondre
  • Passionnante lecture, une bien étonnante découverte s'il en est, j'en était restée à une vague histoire de Comté narrée jadis par une institutrice, bien loin de côtoyer la... "sylviculture"!

    Posté par mamy2yumi, 24 octobre 2011 à 09:25 | | Répondre
  • Et grâce aux infos que tu m'as envoyé, je vais bientôt reparler d'Arblade, parce que ce qu'il y a de bien avec L4onomastique c'est qu'on a toujours des suppositions à faire et j'adore ! Merci à toi Mamy !

    Posté par wawaa, 24 octobre 2011 à 09:28 | | Répondre
Nouveau commentaire