11 octobre 2011

Flâneries auscitaines, rencontre avec une journaliste et quelques reflets …

 

Hier matin, ma destination gersoise, c’était Auch. La belle Auch. Je devais rencontrer à 9h30 une journaliste du Sud-Ouest , puis déjeuner avec des amis. Je suis arrivée en haute ville à 8h45…Le soleil venait de se lever. Je me suis garée sur le parking du palais de justice, du côté « non-payant ». Car oui, j’ai découvert aussi, que ce parking avait une partie, celle la plus proche du centre historique payante.

 IMGP7355

Il y a sur le côté Nord ce parking une (peut être plusieurs…) statue de Jean David, qui fût Maire d’Auch de 1834 à 1885. Je n’en sais pas plus pour le moment sur ce monsieur. Mais la statue légèrement éclairée sur un paysage légèrement brumeux était très agréable à comtempler.

IMGP7316

Quelques pas, un escalier, m’ont mené sur la place flambant neuve où les jets d’eau dansent et où se dressent l’hôtel de ville.

IMGP7317

IMGP7319

IMGP7320

J’ai ensuite descendu la rue Dessoles, car les locaux du Journal se trouvent sur la place Verdun et j’avais déjà suffisamment flâné à prendre des photos ici où là. Et je n’aime pas être en retard. Ceci étant j’ai quand même eu l’occasion de faire la rencontre de jolies fenêtres mais aussi d’un merle qui me tournait le dos !

IMGP7322

IMGP7324

IMGP7325

L’église Saint-Orens était en pleine lumière … on pouvait en apercevoir des détails dans les voitures garées juste en face… je ne pouvais pas louper ces jolis reflets !

IMGP7326

IMGP7327

IMGP7328

Je continue ma descente, croise d’autres volets qui semblent toucher le ciel…

IMGP7329

Me voilà sur le pont de la Treille émerveillé par le reflet de la ville dans l’eau du Gers. Autant vous dire que c’était la matinée du reflet !

IMGP7330

IMGP7331

Je presse le pas. Je ne suis pas en retard, mais si je continue à jouer les photographes amateurs compulsifs, je ne vais vraiment pas arriver à l’heure. Avant d’entrer, je range mon appareil photo dans mon sac. Je pousse la grande porte vitrée et je suis accueillie par Claire, la journaliste qui avait pris contact avec moi. Nous montons dans une salle tranquille et commence pour moi mon tout premier entretien avec une journaliste. J’avais certes eu l’honneur d’être interrogé par la truculente Anna Sam qui, je vous le rappelle, a consacré un chapitre à Gersicotti Gersicotta dans son dernière livre intitulé « Mon tour de France des blogueurs ». Mais pas encore par une journaliste d’un quotidien de la région. Alors j’étais toute contente, toute excitée, toute heureuse, enjouée, enthousiaste…

Nous nous asseyons et me voilà une nouvelle fois à déblatérer sur mon amour du Gers, mon blog, les sujets que j’aime y aborder, comment l’idée m’est venue … J’ai aussi su comment cette journaliste très sympathique avait découvert mon blog. Comme je participe au concours organisé par Toprural.fr (…mais si vous savez, le concours avec lequel je vous bassine depuis jeudi !!!), le Comité Départemental du Tourisme et des Loisirs du Gers a laissé un message sur twitter appelant ses contacts à voter pour l’article qui participe à ce concours de « nouvelles rurales ». C’est ainsi qu’en un clic, la journaliste a découvert le lieu du vote sur Facebook et c’est ainsi qu’en un second clic, elle a trouvé mon blog et c’est ainsi qu’en un troisième clic elle a trouvé comment me contacter. Tout est une histoire de clics et de bons clics ! Tous mes chemins mènent au Gers, mais si j’avais cru penser un jour que tous les clics pouvaient mener à Gersicotti Gersicotta ! Bref …  Pour vous parler un peu plus de cette entrevue, il m’a été demandé de faire éventuellement un TOP 5 des endroits que j’aime dans le Gers … Me voilà bien embarrassée car il me faudrait un TOP 1000 ! Et encore, je crois que je serais incapable de classer tout ça par ordre de préférence. On va dire que j’ai fini par citer trois endroits que j’aime avec un très connu, et deux autres beaucoup moins célèbres et pourtant si jolis !

 

Ah oui, j’ai aussi eu le droit à la séance photo. Je n’aime pas trop ça, moi les séances photos. Enfin si, quand il s’agit de faire l’andouille avec Denis ou les copains. Mais là, je ne savais pas s’il fallait que je prenne la pose ou je ne sais quoi. Heureusement, le photographe était très gentil et m’a proposé de lui raconter une histoire. Je vous laisse imaginer, la wawaa intimidée qui ne sait pas quoi dire d’autre que « et bien, voilà , ça c’est la cathédrale d’Auch …et c’est beau ». Dire que, parfois, je peux déblatérer sur un pot de fleurs pendant 3 pages word et là me voilà bien dépourvue de mots quand l’heure de parler fût venue. Je n’ai pas vu les photos et je ne sais pas quelle photo sera sélectionnée pour l’article qui paraitra dans le journal le Sud-Ouest de demain (sur le net et sur papier). A vrai dire, je crains le pire : entre mes cheveux hirsute, mon nez encore un peu rouge accusant le rhume passé, mes cernes et mon air absolument pas NATUREL … Mais peu importe, il suffira de regarder le beau paysage en arrière-plan. Mais nous constaterons tout ça demain, Mercredi, dans les pages du Sud-Ouest.

Pour l’heure, continuons ma balade d’hier à Auch … Car en sortant des locaux journalistiques, j’ai, après avoir fait une pause chocolat chaud dans un salon de thé, avec je l’avoue une viennoiserie, repris mon énième exploration d’Auch. Je suis remontée au centre ville par une petite rue, qui me semble bien être une pousterle. C’est là que j’ai croisé un lampadaire dont l’ombre l’imitait parfaitement sur le mur.

IMGP7338

IMGP7336

Avant de monter les escaliers je me suis retournée pour jeter un œil derrière moi : j’apercevais au loin des colombages, plus haut, une jardinière fleurie, quelques fenêtres…

IMGP7339

IMGP7337

IMGP7340

J’ai entrepris l’ascension, qui fût courte et facile, je l’avoue. Et là j’ai été captivée par deux fenêtres : une ancienne fenêtre gothique actuellement rebouchée juste à côté d’une fenêtre plus moderne. J’avais presque envie de coller un écriteau « avant-après ».

IMGP7341

Il y avait aussi en face de moi, une fenêtre rectangulaire joliment décorée : des couleurs sur les vitres, une frise sur le haut et des pots de fleurs.

IMGP7342

J’ai retrouvé l’église Saint-Orens, cette fois-ci dans l’autre sens et toujours en pleine lumière.

IMGP7343

Puis en remontant la rue Dessoles ce fût un festival de belles choses : l’ombre d’un lampadaires sur la pierre d’un pilier, deux magnifiques portes...

IMGP7344

IMGP7347

IMGP7350

 

Me voilà de retour sur le parking du palais de justice pour me débarrasser de mon manteau dans la voiture, c’est que la fraicheur du matin avait laissé place à une douce chaleur. En repartant, je m’extasie devant une rue vue de haut, celle qui passe devant le café « L’Envers ».

IMGP7354

Je reviens sur la place de la mairie … et je recommence avec ma lubie des reflets ! Que voulez-vous, il y a des choses qu’on ne me changera jamais ! Et la mairie on la voit dans les pare-brises ! On m’avait une fois, je ne sais plus qui exactement, lancé le défi justement de prendre en photo un reflet de la mairie dans une vitre … Voilà c’est fait ! Je l’ai de surcroit, dans un rétroviseur !

IMGP7357

IMGP7358

Je décide d’aller vers la Cathédrale. Je trouve en chemin un reflet de la maison Fédel dans la vitre avant d’une camionnette.

IMGP7361

Pourquoi la cathédrale ? Et bien, j’en avais discuté avec la journaliste. Je lui ai expliqué que je ne peux m’empêcher, dès que je passe à Auch, d’y faire un tour rien que pour les vitraux qui se reflètent sur le sol et les murs. Et ça n’a pas coupé ! J’étais à Auch, il faisait un temps superbe, le tour dans la cathédrale s’imposait forcément. Et le tour des reflets colorés aussi et je ne m’en lasserai JAMAIS.

IMGP7362

IMGP7390

En sortant de l’édifice, je me suis pris une bonne bouffée de soleil et de ciel azur…

IMGP7407

Dernier petit coup d’œil admiratif pour la façade de la cathédrale toute neuve … que j’ai retrouvée dans quelques vitres de voitures.

IMGP7409

IMGP7410

Arrivée sur la place des Carmélites, j’étais à bon port pour rejoindre mes amis pour le déjeuner, terminé les flâneries, les reflets … Je sais une chose, et je le sais depuis longtemps , Auch n’a pas fini de m’épater !

 

 

Posté par wawaa à 08:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]


Commentaires sur Flâneries auscitaines, rencontre avec une journaliste et quelques reflets …

    Tu t'es lâchée sur les reflets. Les photos sont superbes.

    Posté par lili32, 11 octobre 2011 à 15:55 | | Répondre
  • J'avoue j'étais à la chasse aux reflets Du coup j'ai dû passer pour une "voleuse de voiture" parce que je m'en approchais bizarrement. Mais je rassure tous les auscitains, je suis inoffensive pour vos titines !

    Posté par wawaa, 11 octobre 2011 à 16:02 | | Répondre
  • bravo; j'aime cette originalité...Auch vu "autrement"...
    j'y reviendrai volontiers
    amicalement

    Posté par henri, 12 octobre 2011 à 18:43 | | Répondre
Nouveau commentaire