01 août 2011

Chasse aux pigeonniers à l'Isle-Jourdain …

 

Il paraît qu'on compte plus de 40 pigeonniers autour de l'Isle-Jourdain. Il paraît. Denis et moi n'avons eu le temps de n'en voir que 5. La pluie y est pour quelque chose car nous ne nous sommes pas lancés dans la randonnée intitulée « Balade des vieux colombiers à l'Isle Jourdain » issue du guide Randonnées dans le Gers aux éditions Sud-Ouest. Cette randonnée permet d'en apercevoir une dizaine … mais quand on la fait en voiture par peur d'être trop mouillé ou de glisser dans les coins boueux, il est difficile de trouver un chemin intermédiaire en voiture car le trajet coupe judicieusement à travers champs !

 

Nous avons donc bravé cette pluie malvenue un 24 Juillet, qu'à moitié et n'avons pas eu pour sûr, un excellent comportement écologique en prenant notre petite voiture, mais avec mes cervicales qui se coincent au moindre truc, il valait mieux éviter l'effet du rafraichissement de la pluie. Mais nous avons deux bonnes raisons maintenant, d'y retourner : nous n'avons pas tout vu et nous n'avons pas vu les pigeonniers trouvés sous le soleil.

 

Bref ! Nous sommes partis d'Arrouède à 10h du matin, me semble-t-il. Après 45 minutes de route, nous sommes arrivés à l'Isle-Jourdain, où la pluie tombait intensément par intermittence. Nous avons pris la direction de la base nautique et avons continué, après le lac, sur la gauche : nous avons trouvé un peu plus loin un superbe pigeonnier : celui d'En-Gouardes.

 

IMGP3008

 

Ce dernier est classé depuis la fin de la seconde grande guerre car, en 1941, lorsque le Maréchal Pétain avait demandé à ce qu'il soit classé monument historique en l'apercevant depuis le train. Il faut dire que ce pigeonnier assez atypique est tout à fait sublime : de forme hexagonale, avec ses petites lucarnes latérale pour loger les pigeons, une lucarne centrale, sur la pointe du toit …

 

IMGP3018

 

Ses vieilles pierres, son côté à la fois grandiose et usé, lui donne un charme incontestable qui plus est quand quelques tournesols en fleurs subsistent encore !

 

IMGP3017

 

Nous sommes partis ensuite de l'autre côté de la ville en quête du pigeonnier de Guerre et du pigeonnier de la Coustère. Nous avons d'abord trouvé le Pigeonnier de Guerre. Ce pigeonnier fait partie du jardin d'une auberge sympathique où l'on trouve plusieurs chambres d'hôtes ! Un contexte agréable pour dormir et manger, et si l'on calcule bien son coup, je suis sûre qu'on peut, en les prévenant, y manger sur le chemin de la randonnée. (renseignements : http://www.chambres-pigeonnier-gers.com/)

 

IMGP3025

 

Il a été construit en 1821 et comprend plus de 800 nids. Les couleurs des façades montrent qu'il a été rénové assez récemment.

 

IMGP3029

 

Ce pigeonnier, différent du précédent est tout aussi charmant et décoré avec goût !

 

IMGP3028

IMGP3030

 

Nous avons ensuite repris les explorations pour rejoindre le pigeonnier de la Coustère et avons quand même bravé un peu la pluie ! Il fallait bien qu'on joue un peu les aventuriers aussi ! Nous nous sommes garés dans un hameau puis avons emprunté une petite route donnant sur un chemin de terre, c'est là que nous avons trouvé le pigeonnier de la Coustère.

 

IMGP3032

 

Ses tuiles sont superposées de manière à ce que les pigeons puissent y faire leur nid. Ce pigeonnier accueille jusqu'à 400 pigeons. Par chance, le champ de tournesols qui l'entourait était encore plutôt bien fleuri, du coup le panorama grisonnant était quand même bien ensoleillé.

 

IMGP3042

 

IMGP3043

 

Pas très loin de ce dernier, en reprenant une petite route de campagne, nous avons trouvé le pigeonnier de la ferme de La portique. Un pigeonnier magnifique posé sur le toit de la ferme, un pigeonnier dit de type toulousain, ou « pied de mulet » du fait de sa forme.

 

IMGP3053

 

Il était 13h00 et nous avons décidé de trouver un endroit pour manger. Après un bon repas et un tour du lac, nous avons trouvé, près de la N124, un petit pigeonnier, qui avait un léger penchant pour les tournesols qui l'entouraient. Mais la pluie tombait à flots certes, mais pas suffisamment pour effrayer notre parapluie. Les photos sont un peu imbibées d'humidité, mais nous l'avons vu quand même !

 

IMGP3115

 

Il y a juste que nous n'en connaissons pas le nom, nous savons juste qu'il n'est pas très loin de la N124 mais sa position ne semblait pas correspondre avec le plan que nous avions : appelons-le « le mystérieux », un nom qui lui va bien avec l'ambiance climatique du jour.

 

IMGP3112

 

Notre chasse aux pigeonniers s'est arrêtée là, car la pluie a eu raison de nos explorations, nous sommes donc allés nous poser en centre ville, en attendant l'accalmie.

Posté par wawaa à 09:17 - - Commentaires [5] - Permalien [#]


Commentaires sur Chasse aux pigeonniers à l'Isle-Jourdain …

    Bravo, vous en avez vu plus que moi

    Posté par Eva, 01 août 2011 à 09:59 | | Répondre
  • Jolie balade humide, mais ces pigeonniers sont d'une telle beauté!!!!
    L'occasion de programmer les autres, merci pour votre courage à tous les deux

    Posté par mamy2yumi, 01 août 2011 à 11:09 | | Répondre
  • ça donne envie

    Même si les photos sont imbilbées d'humidité, il n'empêche qu'elles nous invitent à faire cette balade! J'inscris ce programme sur mes tablettes!
    Merci

    Posté par joëlle, 01 août 2011 à 13:14 | | Répondre
  • @Eva : qu'attends tu pour partir à la chasse aux pigeonniers de ta ville alors ?


    @Mamy : je te conseille d'aller un jour à l'Isle Jourdain, pour les pigeonniers, pour la collégiale et aussi pour le musée d'art campanaire (les cloches et je dis pas ça parce que je prétend que tu en es une !)

    @Joëlle : très bonne idée et je répète ce que j'ai dit à Mamy !

    Posté par wawaa, 01 août 2011 à 17:36 | | Répondre
  • Pour info. Bien que classé depuis 1941, le pigeonnier d'En-Gouardes n'aura bientôt plus de toit. Le "clocheton" sommital se résume à quelques moignons et au-dessous... on voit à travers !
    Je croyais qu'il existait un Service des Monuments Historiques par département...
    et un Service du patrimoine dans les mairies...
    Voir de si belles choses s'écrouler et tant d'argent gaspillé en c...s, c'est honteux et ça ne peut que mettre en colère !

    Posté par écoeuré, 25 décembre 2017 à 12:35 | | Répondre
Nouveau commentaire