07 juin 2011

Perdue en Lomagne …

 

Lors de mon dernier séjour dans le Gers, le temps était plus que superbe pour la saison. L'été avant l'heure. J'avais quelques jours avant, zieuté les prévisions météo. Une randonnée s'imposait d'elle-même, c'était évidentv pour moi qui n'avais plus fait de randonnée en solitaire depuis longtemps (et ce n'est pas une plainte !). J'ai choisi la randonné intitulée « Les haies paysagères de Miradoux », parce que c'est en Lomagne et que la Lomagne sera l'un des thèmes de étal-expo du 26 Juin à Bardigue (dans le Tarn et Garonne), et puis j'avais souvent eu envie de faire cette promenade, sauf que Miradoux c'était loin de chez moi et que je n'avais pas toujours le courage de me lever très tôt après une semaine de boulot. Je me suis levée à 6h00 dans l'idée de partir au plus tard à 7h30. Le temps de me préparer, faire mon sandwich, remplir mon sac, regarder encore une fois la météo (parce qu'on ne sait jamais), de me tartiner copieusement de crème solaire (parce que je n'aime pas ressembler à une crevette cuite quand je reviens de balade, en plus, ça fait mal ! )... J'ai réussi à partir vers 7h15. A peine avais-je fait 300 m en voiture que je me suis rendue compte que j'avais oublié les lunettes de soleil desquelles je suis absolument inséparable depuis qu'une randonnée m'avait asséché les yeux et que je ressemblais à un lapin atteint de myxomatose.

 

J'ai donc réussi à différer mon départ à 7h30 d'Arrouède. Ouf. Je ne suis pas en retard. J'ai traversé le Gers du Sud au Nord, croisé des tas de personnes qui partaient au travail, vu une montgolfière s'élevait depuis l'aérodrome d'Auch, traversé Casteljaloux, Fleurance, pris les petites routes de campagnes et je suis arrivée à Miradoux à 9h00. J'ai enfilé mon sac, mes lunettes de soleil, pris mes bâtons de marche et en avant ! Je suis passée devant le petit supermarché de village qui fait face à la splendide église de Miradoux.

 

IMGP0359

 

J'ai tourné à droite après le restaurant l'Escale, et je suis arrivée sur un pétillant chemin verdoyant dont les longues herbes chatouillaient parfois mes coudes.

 

IMGP0360

IMGP0362

 

Un peu plus bas, j'ai été littéralement subjuguée par le paysage, ses vallons, les châteaux aperçus, les couleurs champêtres...

 

IMGP0363

IMGP0364

 

Et autour de moi, quelques orchidées sauvages semblaient résister à la sécheresse ambiante. Les anacamptis pyramidalis, à moitié dénudées, luttaient.

 

IMGP0365

 

 

Je me suis un instant arrêtée pour contempler un château en ruine sur sa colline, au milieu des champs.

 

IMGP0370

 

De l'autre côté, un oiseau se reposait sur les fils électriques, pendant que dans le ciel azur, un héron passait...

 

IMGP0373

IMGP0372

 

En chemin, j'ai rencontré une orchis bouc esseulée dans la verdure. Elle aussi, résistait à la sécheresse !

 

IMGP0374

IMGP0375

Je suis arrivée au bord d'une route. J'ai pris à gauche, comme m'indiquait mon plan. Au loin, j'apercevais un tracteur qui faisait route probablement pour aller travailler un champ.

 

IMGP0378

IMGP0379

 

Les champs de blé étaient magiques : se mêlant au rouge des coquelicots, semblant mener aux quatre coins de la campagne... Et ces arbres esseulés, déployant leurs branches, décorant les champs dont les jeunes pousses étaient encore timides

 

IMGP0380

IMGP0384

IMGP0385

IMGP0386

 

 

D'un côté le château du Fieux, ses multiples tours et d'autre encore la campagne, arbres, champs de blé. Il était beau mon chemin.

 

IMGP0387

IMGP0389

IMGP0390

IMGP0391

IMGP0392

 

 

Je continue mon exploration toujours au coeur des champs de blé, marchant vers le château, découvrant d'autres paysages dont un pigeonnier à l'horizon.

 

IMGP0395

IMGP0396

IMGP0397

IMGP0398

IMGP0399

 

Première surprise au milieu des haies paysagères. J'aperçois une ombre au loin, qui bouge. Je me fige ! Pourvu que ce ne soit pas un sanglier où je cours à m'en couper la respiration ! On dirait que ça mange la haie. Quand l'animal relève la tête, je constate que c'est un jeune chevreuil. J'avais déjà dégainé l'appareil photo. Il me regarde un moment, semble prendre la pose. Puis dès mon premier pas s'enfuit rapidement.

 

IMGP0401

 

 

Je poursuis mon aventure, ravie de cette rencontre. Je vois toujours le pigeonnier au loin.

 

IMGP0403

 

Un champ aux longues lignes vertes quasiment parallèles me semble infini.

 

IMGP0404

 

C'est là que, je fais une autre rencontre inattendue. Des petites têtes surplombées de belles et grandes oreilles dépassent. Des lièvres gambadent dans le champ. Décidément, c'est une journée « rencontre nature » !

 

IMGP0410

 

IMGP0411

 

IMGP0413

 

Je jubilais totalement, me demandant ce que j'allais bien croiser encore ! Je m'attendais à voir débouler des rapaces, d'autres hérons, des chevreuils, des lapins partout. J'étais comme aux aguets. J'ai laissé mes animaux de côté pour constater que, si dans le Gers nous n'avons pas la mer, nous avons au moins de magnifiques vagues vertes envoutantes.

 

IMGP0416

 

J'arrive au château du Fieux et là je suis terrassée par une envie pressante. Le chemin est un peu fleuri et les paysages toujours aussi géniaux.

 

IMGP0418

IMGP0419

IMGP0422

 

Je passe devant le château et mon envie presse de plus en plus. Alors je cherche un recoin discret. J'en trouve un. Sauf que j'ai bêtement tourné à gauche au lieu d'à droite et je me trompe ainsi de chemin sans m'en rendre compte !

 

IMGP0424

 

IMGP0425

 

Ce chemin est long entre les haies, il n'y a pas de balisage mais ça ne me choque pas plus que ça puisque je suis persuadée à ce moment que je dois aller par là. Et je flâne et profite de ce que je vois. Des hommes s'affairent dans les champs,

 

IMGP0430

 

Je déguste en chemin quelques merises ou cerises cueillies ici ou là. Je croise un épouvantail qui semble m'indiquer la bonne direction. Des jardins attirent les oiseaux.

 

IMGP0436

IMGP0438

IMGP0440

IMGP0441

IMGP0442

 

Je longe les champs sans réfléchir...Et là surprise. Deux fesses blanches m'accueillent ! Encore un chevreuil, celui-ci entrain de brouter sans se soucier du reste. J'ai eu le temps de faire le tour du champ avant qu'il se rende compte de ma présence.

 

IMGP0443

IMGP0445

IMGP0446

IMGP0448

 

Il s'enfuit une fois qu'il m'a vue. Et moi, je suis embêtée. Il y a des balises VTT qui semblent indiquer mon chemin, mais dans deux directions différentes et quand je regarde mon plan je suis censée aller en ligne droite. Mais tout droit, il y a un gué qui n'est pas indiqué. Je me dis que peut être on a omis d'en parler dans le guide, mais étant donné le passage, je suis sceptique.

 

IMGP0449

 

Tant pis j'y vais quand même, je longe un champ de blé, je finis par tourner vers une route et croise cette fois-ci un âne.

 

IMGP0450

IMGP0451

 

Lorsque les balises me mènent vers une forêt, je comprends définitivement que je suis « perdue en Lomagne ». Les noms des bâtisses environnantes ne sont pas sur le plan, et cette forêt non plus ! Je sais que ce n'est pas le bon chemin car la randonnée ne traverse aucune forêt ! Je regarde donc le plan et m'oriente en fonction de la position du château et de Miradoux, alors je marche le long de la route, vers le Nord.

 

IMGP0452

 

Se perdre n'était pas si mal finalement. ! Je n'aurais pas vu cette statue dans la verdure par exemple, ni ce blé en train de blondir...

 

IMGP0453

IMGP0454

 

… ni ces chevreuils qui fonçaient vers moi à toute allure et qui se sont enfuis quand j'ai levé les bras pour signaler ma présence...

 

IMGP0455

IMGP0456

 

...ni ce vieux panneau indiquant la traversée des vaches …

 

IMGP0457

 

...ni ces tracteurs au milieu des ballots...

 

IMGP0458

IMGP0459

 

...ni cette vache profitant du soleil...

 

IMGP0460

 

…ni ce bel arbre en bordure de route...

 

IMGP0462

 

...ni ce champ touffu et ses coquelicots...

 

IMGP0464

IMGP0465

 

...ni l'écureuil qui n'est pas sur la photo !

 

IMGP0466

 

J'ai finalement, au bout de deux heures et demi de marche, retrouvé le chemin de Miradoux. Il me restait 3 km 500 à parcourir, en montée ...il me fallait bien compter une heure pour ça ! Mais j'ai retrouvé le pigeonnier du départ ainsi que ...le bon chemin de la randonnée !

 

IMGP0467

IMGP0468

 

Je suis passée de l'autre côté du château du Fieux en continuant et me suis encore émerveillée des paysages.

 

IMGP0473

IMGP0474

 

Je n'ai pas repris le chemin de la randonnée car je n'étais là, qu'à la moitié de la randonnée initiale et que je m'étais promise d'être à miradoux vers midi, de visiter le village puis d'aller visiter d'autres jolies communes alentours ! En fait « Bellerive » était une des destinations du début de la randonnée. J'aurais presque pu, à ce moment, là , la reprendre en chemin inverse.

 

IMGP0475

 

Mais point de tergiversation ! Je m'étais trompée, tant pis ! Ou tant mieux, j'ai vu d'autres choses et je peux toujours refaire la randonnée une autre fois ! J'ai continué ma montée vers Miradoux, laissant le château derrière moi. Retrouvant peu à peu ce que certains appelleraient « civilisation ».

 

IMGP0476

IMGP0480

 

Je suis passée devant une lagune où des paniers à la forme étrange... Avec des panneaux « Réserve de chasse ». Si quelqu'un peut m'éclairer, est ce que c'est pour la chasse aux canards ?

 

IMGP0483

 

Et au bord de l'eau poussaient quoi ? Des orchis bouc et des orchis pyramidaux !

 

IMGP0485

 

IMGP0486

 

A ce stade là de ma balade je commençais à être épuisée, surtout que je venais de ne faire que monter sur 3 kilomètres et qu'il faisait une chaleur tonitruante ! Heureusement, je me rapprochais de plus en plus du village !

 

IMGP0487

 

Aux abords de Miradoux, je m'extasiais devant le paysage, devant un puits.

 

IMGP0488

IMGP0489

 

J'étais donc revenue à mon point de départ ...Et vous savez quoi ? C'était l'heure de se remplir l'estomac !

 

Bref, perdue en Lomagne ? Pas tant que ça ! On dira que je me suis offert hasardeusement une autre balade, et la possibilité de recommencer la randonnée une autre fois ...sans me tromper de chemin !

Posté par wawaa à 14:30 - - Commentaires [8] - Permalien [#]


Commentaires sur Perdue en Lomagne …

  • ?? Suspendu au dessus de l'eau, les oeufs des canards sont ainsi protégés des prédateurs, quelquefois l'homme est bienveillant

    Que de belles rencontres, il faut avoir un certain don ou un don certain pour que la nature s'offre ainsi à votre oeil, votre objectif, même si brièvement elle a le choix de se laisser regarder ou pas.

    Les photos sont de plus en plus belles

    Bravo

    Posté par Pat Launac, 07 juin 2011 à 22:06 | | Répondre
  • Merci Patricia !

    Je n'avais pas pensé à la protection des oeufs, mais ce qui m'étonne c'est le panneau "Réserve de chasse" que j'ai vu à proximité ...

    J'ai eu beaucoup de chance lors de cette randonnée, et ce n'est pas toujours aussi "animalier" !

    Posté par wawaa, 07 juin 2011 à 22:29 | | Répondre
  • Réserve de chasse

    Bonjour,

    L'expression "réserve de chasse" signifie en fait une zone où la chasse est interdite. C'est vrai que ce terme est trompeur.
    En tout cas félicitation encore une fois pour ce travail. En suivant ce blog, on a l'impression de faire également ces randonnées. Merci

    Posté par deseb32, 08 juin 2011 à 10:56 | | Répondre
  • Une belle balade,vivante et ensoleillée. Le plaisir de voir ces paysage éclatants de lumières quand la pluie et des myriades de nuages noirs obscucicent mon humeur.
    Merci pour ce coup de soleil, il faudra que je me penche sur ce circuit...

    Posté par ludivinne, 08 juin 2011 à 13:37 | | Répondre
  • Ludivinne, j'espère vraiment un jour qu'on fera une rando ensemble !!!!

    Posté par wawaa, 08 juin 2011 à 15:26 | | Répondre
  • Ce serai avec plaisir, je suis toujours partante quand il s'agit de partir courrir la campagne.

    Posté par ludivine, 08 juin 2011 à 18:05 | | Répondre
  • Il va falloir qu'on se trouve une date un de ces 4 !

    Posté par wawaa, 08 juin 2011 à 19:50 | | Répondre
  • Je ne bosse pas, j'ai toujours pas mal de trucs en cours, mais j'ai aussi la chance de pouvoir souvent me rendre disponible, et quand il s'agit de faire de jolies randos comme celle-ci j'ai tendance à laisser de côté ce qui n'est pas urgent.

    Posté par ludivinne, 08 juin 2011 à 20:53 | | Répondre
Nouveau commentaire