18 mai 2011

Déclic : le marathon photo auscitain 2011, épisode 3

 

 

Episode 1 consultable ici

Episode 2 consultable ici

 

Le troisième thème nous a surpris dans un premier temps parce qu'il se rapprochait un peu du second thème d'un point de vue « photo », mais bizarrement il n'était pas formulé de la même manière : « Auch, ville de couleur ». Nous avons eu un gros doute sur la formulation de ce titre, « couleur » au singulier, était-ce un piège ? Cela faisait-il référence au brassage culturel ou au brassage coloré que propose les rues, les ruelles, les habitations, les fleurs ...Nous sommes partis du fait que les deux interprétations du thème pouvait convenir c'est pourquoi nous sommes allés tout bêtement en quête de « couleur ».

 

Et de la couleur, à Auch, il y en a à tous les coins de rues, que ce soit dans ce que portent les gens, dans leurs teints naturels ou que ce soit dans toutes les choses qui composent cette jolie ville. A peine sortie du BIJ, je m'empresse de photographier les pétunias d'une fenêtre en face pour plaisanter.

 

IMGP9615

 

 

Je propose à Denis de remonter une énième fois la rue Dessoles où il y a une sorte d'alcôve, une entrée de bâtiments, d'un ancien grand hôtel je crois. Des docteurs y ont pris place d'ailleurs. J'ai toujours adoré cet endroit, surtout au printemps car les propriétaires et locataires le fleurissent à merveilles. Nous hésitons à y aller, car une équipe de photographe est déjà là, et comme je le disais dans l'article précédent, c'est mieux d'essayer de faire en sorte que chaque équipe propose quelque chose de « différent ». Mais je tiens particulièrement à cette endroit qui, à chaque fois que je flâne dans la rue Dessoles, me rend la balade encore plus agréable et proposer des photos d'endroits que j'affectionne me paraît être aussi important. Il y a en effet là cet escalier de pierre et sa rambarde en métal, incurvé et habillé de tas de fleurs. Pour moi il n'y a pas de doute, « Auch, ville de couleur », c'est aussi ça, c'est ce petit côté pétillant, coloré à chaque coin de rue, qui se mêle à la belle architecture d'antan. Et parce que notre parapluie fraichement acheté est toujours notre « fil conducteur », « notre muse », nous décidons de le caser sur l'image, sur la quatrième marche de l'escalier.

 

IMGP9616

 

IMGP9617

 

Je me penche un peu, je finis à genou, Denis fait pivoter le parapluie pour qu'on voit le plus possible de ses couleurs. Notre dernière prise nous plait énormément. Pas forcément « très originale », mais cette simplicité, toute fleurie, toute colorée, toute belle nous semble vraiment représentative de la ville et pour même, elle est même représentative de tout le département.

 

IMGP9618

 

IMGP9619

 

En remontant encore la rue piétonne nous découvrons une table et ses deux chaises au fushia pétant et décorée d'une jolie plante rose pâle. Pourquoi pas.

 

IMGP9621

 

De mon côté, pendant que Denis observe à droite à gauche, je me concentre sur une petite cuillère perdue sur une table rouge...et devant moi, je suis attirée par le joli parapluie d'un passant.

 

IMGP9622

 

IMGP9623

 

Denis me propose quelque chose : photographier son coup et l'horloge de la cathédrale. Sur le coup, je suis un peu dubitative... il m'explique : « cou, l'heure … couleur, cou, l'heure ... ». C'est assez tiré par les cheveux mais assez drôle en soi, maintenant est-ce que ça serait compris en tant que tel, ça nous n'en savions rien. Nous rions de cette bêtise.

 

IMGP9624

 

En nous retournant ce sont d'autres couleurs magiques qui nous plaisent : celles des fenêtres de la maison Fédel qui abrite l'office du Tourisme. La mosaïque de petits carreaux colorés, les briquettes et les colombages … de la couleur en plein coeur de la ville !

 

IMGP9625

 

IMGP9626

 

Petit retour dans la cathédrale... pour jeter nos yeux partout, sur les vitraux, par exemple. Mais bien que tout y soit très coloré, rien ne nous inspire ...

 

IMGP9627

IMGP9629

 

 

… nous passons même devant un pilier éclairé qui aurait pu être l'objet du thème « La lumière dans la ville ».

 

IMGP9628

 

 

Rien à voir avec le thème, et tout simplement par plaisir, nous passons devant la porte d'Arton dont l'escalier et la voûte sont sublimes. Denis s'adonne même à quelques sauts avec notre fameux parapluie en se prenant pour Marie Poppin's !

 

IMGP9631

IMGP9632

 

Mais nous reprenons les choses sérieuses. Il nous reste beaucoup de temps, mais quand même ! Nous repartons vers... les pousterles pour que Denis continue à poser avec son parapluie...

 

IMGP9634

 

Nous remontons vers la ville et nous voilà devant un joli pan de mur décoré de volets bleus. Et pourquoi pas ?

 

IMGP9637

 

Nous essayons de retrouver les autres pousterles et finalement une ruelle nous mène droit vers un vieux banc bleu déglingué qui malgré tout, nous plait également. Le temps de poser le parapluie de son côté « bleu », et nous voilà, après « le Grand bleu », près du « Banc bleu » et attention, ce n'est pas un ban de poisson ! A ce stade, nous disons beaucoup beaucoup d'âneries, mais nous commençons à être épuisés par les allées et venues entre la basse et la haute ville et nous avons besoin de continuer à « fuser » intellectuellement pour tenir le coup !

 

IMGP9638

 

Dans cette même ruelle nous avons rencontré un géranium coloré et hors concours, un chat qui se demandait probablement ce qu'on faisait accroupis devant un géranium !

 

IMGP9639

 

IMGP9640

 

Nous finissons par arriver dans le quartier Espagne , passons la place du Caillou et tombons sur un recoin garni de roses humides.

 

IMGP9642

 

IMGP9643

 

IMGP9644

 

Et puis une couverture qui sèche sur un fil à linge attire notre attention. C'est aussi ça, la ville, ce sont ces choses du quotidien comme la lessive...Mais ensuite nous nous focalisons plus sur les pinces à linges colorés avec une maison en arrière-plan.

 

IMGP9645

IMGP9647

IMGP9648

 

Sur le rebord d'une large fenêtre, des pots de fleurs colorent aussi à leur manière la ville tandis qu'en face, c'est une borne pompier et un panneau sens interdit qui renvoie un rouge pétant.

 

IMGP9651

 

IMGP9652

 

Nous continuons à marcher et là je fais un gros caprice. « J'ai faim ». Il faut dire qu'après tout ce chemin parcouru et le petit sandwich d'à midi, mon estomac commençait à crier famine. Direction la boulangerie que j'aime bien... Nous passons sur une placette derrière le musée des Jacobins pour cela et nous en profitons pour prendre des photos des fenêtres et terrasses fleuries.

 

IMGP9654

IMGP9655

 

Arrivés à la boulangerie, ce sont les couleurs des gâteaux qui me plaisent bien !

 

IMGP9656

 

Nous nous dirigeons en grignotant des petits gâteaux vers le quartier de la Treille. Sur le mur de la Casa Bonita, une peinture représentant la corrida nous attire.

 

IMGP9657

 

Nous tournons à droite, et repassons par une rue qui mène au Gers. En chemin, un torchon rouge à carreau, des fleurs, et une 4L tout aussi rouge...

 

IMGP9658

IMGP9659

IMGP9661

 

Nous rions en nous retournant ! Sous un panneau « Quai de la révolution », un tag représente deux policiers main dans la main séparés de leurs armes.

 

 

IMGP9663

 

Nous retournons vers le BIJ. Le temps de prendre en photo un coin fleuri près de la terrasse d'un café et la croix occitane sur le pare-brise arrière d'une voiture, nous entrons et nous asseyons à une table pour une bonne pause car nous sommes encore à l'avance.

IMGP9664

 

IMGP9665

Nous allons prendre le temps de choisir nos deux clichés tout en mangeant ce qu'il nous reste de vivre. Et notre choix s'est porté sur ces deux clichés collant au thème de la ville et de la couleur : la première pour les vieilles pierres et les fleurs, et l'autre pour la vie quotidienne dans la ville et les couleurs qu'on peut y trouver.

 

 

IMGP9619

 

IMGP9648

 

Une fois les deux photos donnés aux organisateurs, c'était reparti pour le dernier thème … Et là, je dois avouer que nous n'étions pas vraiment inspirés...

 

...la suite et fin bientôt !

Posté par wawaa à 16:28 - - Commentaires [4] - Permalien [#]


Commentaires sur Déclic : le marathon photo auscitain 2011, épisode 3

  • couleurs

    un bon sens de l'observation, et finalement on troiuve de la couleur partout en cherchant bien!!!bravo!!

    Posté par jeannie, 18 mai 2011 à 16:45 | | Répondre
  • la couleur, facile et difficile, il y en a partout grace à nos yeux d'humains qui ont la faculté physiologique de traduire avec leurs batonnets et leurs cônes l'impact de la lumière sur un support en couleurs. Et oui n'étant pas des chats la nuit = black out. Il ne faut pas oublier le blanc le noir, (il suffit de connaitre Pierre Soulages que j'aime beaucoup, comme il donne de la lumière à ses noirs" le blanc et le noir oui pourquoi pas en opposition avec ce qui était demandé ! Je les considère pour ma part comme des couleurs à part entière, j'aime bien le parapluie dans les pousterles. Je comment en toute humilité bien sur toujours !

    Posté par Pat Launac, 18 mai 2011 à 21:49 | | Répondre
  • Pas facile... Auch ville de couleur, en plus pour moi je n'ai jamais considéré Auch comme une ville de couleur, au sens colorée. C'est la couleur des vielles pierre du bois de l'ancien quoi. Alors je crois que j'aurais séché. Une photo qui fasse sentir la couleur de la ville, tu as raison en restant simple; les pierres et les fleurs colorées représentent finalement très bien la ville d'auch.

    Posté par ludivinne, 18 mai 2011 à 23:27 | | Répondre
  • Coucou l'heure !

    C'est toujours trés sympa de te suivre dans tes zaventures......

    Posté par Kirl, 30 mai 2011 à 20:54 | | Répondre
Nouveau commentaire