Le Jeudi matin à Auch, c'est jour de marché ! Difficile d'accéder en voiture au centre ville, les routes qui mènent aux berges du Gers sont barrées et pour une bonne raison : des tas de marchands s'y sont installés pour vendre leur produit. Je l'avais déjà traversé une ou deux fois, mais toujours trop rapidement. Alors jeudi matin, j'ai pris le temps... Le ciel était bien grisonnant mais peu importe, c'était un marché alors il y allait surement y avoir plein de couleurs !

Garée assez loin, sur le parking de la gare, j'ai rejoint la rue Hoche remplie d'étals et de marchands. Le poissonnier proposait des tas d'espèces différentes et il y avait une foule de gens qui attendaient leur tour pour avoir leur poisson préféré !



10



De l'autre côté , un étal d'horticulture colorait l'endroit avec ses fleurs et autres plantes vertes !



11



Les choux étaient choux et faisaient les stars sur leur étal.


12



Nous avons bifurqué à gauche dans une petite rue pour atteindre l'entrée d'une halle pleine de marchands. Dans cette rue, des moules marinières cuisaient et de la paëlla mijotait pas très loin des poulets rotis qui bien dorés, nous alléchaient.



13

14

15



Sous la Halle j'ai été charmé par l'étal aux pots de confitures artisanales ! Cette file sucrée semblait presque interminable ! Les noms des fruits qui les composaient étaient écrits sur des cartons, à la main, une belle écriture qui rappellent celles des cahiers d'écolier d'antan ...

16


Des caisses de fruits secs faisaient partie du spectacle et les potimarrons ne faisaient pas prier pour se faire voir de leur orange pimpant !



17

18



Marché gersois oblige, j'y ai vu des PASTIS GASCONS ! Voilà ce que moi j'appelle Pastis gascon et non pas croustade ! Et ils étaient nommés comme tels par le marchands qui m'a d'ailleurs regardé d'un drôle d'oeil quand j'ai pris la photo. Un petit sourire ne l'a pas déridé... Je ne pouvais pas vous en acheter monsieur le marchand, je n'ai pas le droit d'en manger en ce moment !



19

20



Je n'avais pas le droit d'acheter non plus de ces saucissons. Mais j'avais le droit d'en apprécier l'abondance et la présentation dans leurs petits paniers.



21



J'ai quitté ces coins à majoritairement alimentaires pour le coin droguerie, vêtement et compagnie. Du marchand de paniers, au marchand de lunette de soleil, en passant par le marchand de bijoux,  il y avait du choix.



22


23

24

 

En tournant la tête j'ai pu apercevoir le jardin Ortholan et en levant les yeux au ciel, le vol flou des pigeons qui s'étaient effrayés de mon approche.



25


26



J'ai continué mon chemin, découvrant d'autres couleurs parmi les marchands de foulards et d'écharpe.



27



J'ai fait demi tour, car j'étais arrivée au bout du marché ... Retour par la rue Hoche, par le côté non exploré. Un étal très coloré attire mon attention avec ses bonbons et ses fruits secs à foison.



29



Entre le bon pain, le fromage, il y avait encore de quoi se mettre en appétit.



30

31



J'ai terminé ma balade sur quelques fleurs. J'adore vraiment flâner dans les marchés...

32