Pas que je n'aime pas l'hiver. J'adore aussi les paysages d'hiver, mais je suis une vialine frileuse et j'avoue que la dernière vague de froid a été très difficile pour moi, à tel point que je croyais voir passer des pingouins partout. Outre mes hallucinations, je me disais quand même qu'il était temps que le temps s'adoucissent un peu et que le printemps commence à prendre sa place. Un petit tour dans le jardin et les champs alentours s'imposait lundi après-midi, au soleil et à la découverte des premières fleurs de 2011...


D'abord dans le jardin, une oblongue fleur violette par encore éclose m'a captivée. Un crocus je crois. Ma piète culture botanique ne saurait le confirmer.


1


Entre mes pas, un pissenlit rayonnant qui voulait faire concurrence à l'astre solaire !


2


Et mes petites fleurs préférées ! Les pâquerettes, si communes, si répandues et pourtant je les trouve sublimes, fraiches et pimpantes.


3


4


5


6


Un peu plus loin, les petites fleurs bleues, si petites , si magiques. Les véroniques si je me souviens bien.


7


Puis le retour des pâquerettes... certaines investies par des bêtes que je n'aime guère !


8


9


Je quitte le jardin pour la champs derrière la maison d'autres pissenlits se dorent la pillule en compagnie de leurs acolytes aux cheveux blancs ... et moi je profite aussi du soleil et des nouvelles couleurs apportées par la saison qui arrive.

10


11


Arrouède resplendit avec ce grand ciel bleu. Moi, je respire et je m'évade un peu.


12


Et dans un autre champ... des... enfin, je ne veux pas dire de bêtises, mais serait-ce des jonquilles sauvages ? Perdues comme ça au milieu de la verdure, c'est tout simplement magnifique.


13


14


15


16


Et sous un grand chêne des petites fleurs jaunes. Comme une sorte de boutons d'or. Refuges à petites bestioles. Réfugiés dans l'herbe. Encore plein de petits soleils.

17

21


Conclusion : Dans le Gers, Le printemps ? C'est enthousiasmant !