17 décembre 2010

La chapelle Notre-Dame du Cédon


Cela faisait 5 ans environ que je passais devant cette chapelle en me disant "Elle a vraiment du charme"… sans jamais prendre le temps d'y faire une pause, en me disant qu'y passant souvent devant, j'allais avoir beaucoup d'autres occasions de le faire. La procrastination ça nous arrive de temps en temps et à tort. Il se trouve qu'en Septembre, en revenant des journées du Patrimoine 2010, j'ai, en sortant de Pavie avec ma petite 205 blanche, en direction du Haut-Astarac, aperçu les portes de la chapelle ouverte. Pas le temps de tergiverser, j'avais automatiquement mis mon clignotant à droite pour tourner dans le rond-point, puis encore bifurquer sur la droite pour me garer sur le petit parking qui longe la chapelle en question. J'en ai donc enfin fait le tour ce jour là, et enfin franchi la porte !


 

1

La Chapelle Notre-Dame du Cédon, dont le nom vient très exactement de la petite rivière "Le Cédon" qui coule à proximité, a été pour la première fois construite au XVe siècle. En voyant l'édifice actuel, on se doute bien qu'elle a été reconstruite à une époque bien plus proche de la nôtre. Elle en fait été détruite pendant la Révolution  et donc rébâtie bien plus tard,  et plus exactement le 25 Mars 1837 et nous verrons par la suite que le choix de cette date n'est absolument pas anodin.


 

2

J'ai beaucoup aimé en y pénétrant, l'intérieur très coloré de la petite chapelle, les multiples voûtes bleutées, le fond de l'abside fait de pourpre et de doré, l'autel, ainsi que les lumineux vitraux !


 

3

 

4

 

5

6

Et? Et ce n'est pas finit ! Cette petite et charmante chapelle est, depuis le XVII e siècle, lieu de pèlerinage et pour cause : il y avait et il y a toujours, une statue de vierge ancienne, datant du XII e siècle à l'origine d'un miracle. En effet, quand juste après Auch, Pavie a été dévasté par la peste, on a décidé en 1631 de faire la promesse d'offrir chaque année à la chapelle et sa vierge deux livres de cire et une livre d'huile et ce, directement des mains d'un jeune enfant innocent. Le 25 Mars de la même année, le jour où la promesse fût tenue a priori pour la première fois,  l'épidémie cessa. Ainsi, le miracle eût lieu, et vous comprenez maintenant que ce 25 Mars est une date très symbolique pour ceux qui aiment cette chapelle et sont croyants.


 

7

Mais si on s'est dirigié vers cette chapelle pour sauver le village, c'est aussi que la statuette de la vierge était déjà, elle-même l'issue d'un curieux miracle : une légende ancienne raconte,  et ce d'après ce que j'ai pu comprendre, qu'elle aurait été révélée par … un bœuf dans … un ormeau. Je n'ai trouvé pour le moment aucune précision quant à cette surprenante légende dont les personnages loufoques comme le bœuf et l'ormeau me font penser à une mise en scène d'une fable de La Fontaine ! J'ai envie d'en savoir plus sur cette histoire que j'intitulerai "Le bœuf, l'ormeau et la statuette" et il va de soi que dès que possible j'irai fouiller les livres, les documents qui pourraient m'apporter des réponses mais aussi poser beaucoup de question. Si vous avez des informations d'ailleurs, n'hésitez pas à nous les faire partager !


Quant à la statue en question je ne sais pas, compte tenu de sa valeur et de son ancienneté si elle est visible dans la chapelle. Ce n'est surement pas celle de l'autel qui me parait trop moderne, par contre, c'est peut être celle qui est dans la niche au dessus de l'entrée…


8

Posté par wawaa à 09:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]


Commentaires sur La chapelle Notre-Dame du Cédon

Nouveau commentaire