04 octobre 2010

Le château de Ponsan-Soubiran

IMGP0422

 

C'est lors de ma première randonnée autour du Point culminant du Gers que j'avais légèrement entre-aperçu ce château dont la structure est assez peu courante dans le département, du moins c'est le seul , avec le château des comtes de Noé, que je connaisse de ce style architectural là. Moderne, mais pas pour autant moins imposant qu'un classique château gascon arborant deux grandes tours,  et surtout pas moins beau ! A l'occasion des journées du Patrimoine 2010, j'ai eu la chance de pouvoir un peu plus découvrir cet édifice dont la visite guidée faisait parti d'un circuit de découvertes picturales et sculpturales.

Ce château est l'œuvre du Marquis Antoine François de Bertrand de Moleville (à l'époque ils aimaient les noms à rallonge !), grand notable auprès du roi, qui l'a fait construire en 1785 et achevé en 1786. C'est un ouvrage étonnant avec sa toiture un peu particulière, dite "à la Mansart", c'est-à-dire avec le comble "brisé" c'est-à-dire avec deux pentes différentes de chaque côté et dont le nom bien tout simplement de son inventeur. On le considère de style "Louis XVI",  style qui s'inspire de la géométrie parfaite de l'Antiquité, alliant le rectiligne à la symétrie.

 

1

C'est en premier la face située au Nord que nous avons découvert entre curieux du Patrimoine Gersois, en traversant le joli parc arboré qui mène à l'entrée du château. Ce côté-là n'est plus identique à l'originel puisque l'héritier des lieux, Henri de Fumel, qui était maire du village, a entrepris une campagne de restauration et reconstruction des monuments de Ponsan. On pense que c'est lui qui fait poser sur le toit la cloche et l'horloge qui sonne le temps qui passe mais aussi l'heure des repas une minute après le clocher de l'église Saint-Laurent. J'aime beaucoup l'aspect de ce château, et pourtant je suis habituellement plutôt fascinée par les châteaux médiévaux fortifiés !

2

 

Nous nous sommes ensuite dirigés de l'autre côté du château pour en découvrir le côté Sud, face aux Pyrénées dont on peut admirer les cimes entre les arbres du jardin. Sur cette façade ensoleillée se trouve une sublime œuvre sculptée : elle est parfaitement symétrique et on y retrouve ce souci de perfection géométrique propre au style architectural de l'époque. Elle présente des éléments très spécifiques au style Louis XVI mais aussi très décoratifs : 4 pilastres corinthiens semblent la soutenir, une frise fleurie la décore et on y retrouve le blason couronné des Moleville. Ce blason est bordé d'ailleurs, de feuilles de chêne mêlées à un ruban, ce n'est probablement pas anodin quand on sait que le blason est depuis longtemps, une représentation de la personnalité de celui qui l'arbore : en l'occurrence, avec le chêne, on pourrait croire que l'on a une belle référence à notre Gascogne où cet arbre est roi, mais aussi un symbole de force et de résistance, pérennité, justice, stabilité et prospérité…Gardons ces qualités de robustesse, de force, de justice ...mais rendons le chêne au Lauragais, d'où vient cette famille ! Cette façade Sud est encore plus étonnante qu'elle comprend au rez-de-chaussée, pas moins de 9 grandes portes-fenêtres donnant accès à une très agréable terrasse suivie du jardin.

 

3

4



Les propriétaires du château ont très gentiment permis au groupe de visiteurs de pouvoir entrer dans le château, dans leur intimité et nous avons pu y découvrir les pièces encore décorées et meublées à l'ancienne. Nous avons pu également observer l'orangerie, l'Ecurie réaménagée en maison et la serre du XIX e siècle tout en profitant du très grand parc entouré d'arbres et verdoyant ! Il paraitrait presque être une île avec  bordé d'un côté par un plan d'eau investis par quelques palmipèdes et de l'autre par la Petite-Baïse qui coule paisiblement …

5

6

7

Posté par wawaa à 10:55 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Le château de Ponsan-Soubiran

    Mà maman Marie louise peguilhan est née à ponsan soubiran en 1907 ... Je ne sais rien ni de son enfance ni de son adolescence peut être avez vous des écrits sur le village de cette époque elle s'est mariée en 1 ère noce avec un certain baragnes ... Je ne sais comment
    retrouver des informations elle avait aussi de la famille à aujan mournede (desangles) et son frère et son père sont morts à la guerre 14-18
    Avec mes excuses pour cette façon "cavaliere" de m'introduire dans votre quotidien mais je pense qu'a l'époque le château devait être le centre des manifestations du village et peut être que le nom de peguilhan n'est pas inconnu dans des registres
    Cordialement Jeanine nerisson tauziet

    Posté par ostrogot, 04 juillet 2017 à 16:17 | | Répondre
Nouveau commentaire