Cet article traite d'un endroit qui ne se trouve pas dans le Gers. Ceci étant il se trouve à quelques pas de la frontière sud du Gers et surtout il s'agit des Gorges d'une des rivières qui traverse le département : la Save !



Je n'avais pas prévu d'aller aux Gorges de la Save le Vendredi 18 Juillet. Je comptais plutôt y aller en matinée, sauf que la veille ayant été grisonnante j'avais renoncé à cette destination pour me rendre  sur la D40 entre Mont d'Astarac et Aubiet. Mais voilà, Vendredi matin, j'étais sur Auch car la veille j'étais allée suivre les guides et les artistes auscitains dans une visite surprenante de la ville et j'avais dormi chez une amie. Je l'ai quittée vers 8h15 et après avoir encore un peu photographié Auch, je me suis rendue à Décathlon qui n'ouvrait qu'à 9h30 car j'avais en tête de m'offrir des bâtons de randonneurs extensibles. Une fois ma quête accomplie, je suis rentrée chez moi sur le coup de 11h15 après avoir acheté de quoi me faire un pique-nique. J'ai fait ce que j'avais à y faire : douche, nourrir les volailles, préparer mon attirail pour me balader. Je suis partie de chez moi à 13h et je suis arrivée sur le point de départ de la randonnée facile que j'avais trouvée sur le net à 13h45. Ce point de départ se trouvait au centre du village de Montmaurin, plus connu pour sa villa gallo-romaine et ses fouilles archéologiques au bord de la Save.

IMG_1371


J'ai pris la route goudronnée en direction de Blajan, la D69C, il me suffisait en fait de suivre les balises PR 5A. J'avais la chance d'avoir un temps magnifique et une vue sur la campagne absolument géniale, ce qui m'a motivée à continuer en me doutant que je n'étais point au bout de mes surprises.

IMG_1376

IMG_1381


Sur cette même route j'ai pris à droite en direction des terrains de sport. Les Pyrénées commençaient à se dégager, mais on ne les voyait pas encore très bien. J'ai croisé les belles résidences indiquées dans le résumé de la rando et ma route s'est peu à peu enfoncée au milieu des arbres.

IMG_1384

IMG_1383


Evidemment, en croisant quelques petites fleurs, il fallait bien que j'immortalise quelques scènes mémorables de valses entre insectes et végétaux !

IMG_1387

IMG_1390


J'ai continué ma route qui traversait la forêt. Croisant d'autres sortes de fleurs. Je m'octroyais une petite pause quand la soif se faisait sentir. Le soleil était de plomb.

IMG_1397

IMG_1399

Les conducteurs de voiture qui me croisaient souriaient. Il faut avouer que j'étais de rouge vêtue : t-shirt rouge, bandeau rouge dans les cheveux avec deux tresses comme une squaw.

Mais cet accoutrement de grand chaperon rouge sioux était fort agréable à porter et c'est l'essentiel et je ne craignais pas de rencontrer le petit méchant loup. Même pas peur d'abord. Un petit vent frais me frôlait de temps en temps et me rafraichissait dans cette chaleur estivale étouffante. Quel idée aussi de partir en randonnée en plein après-midi ! Arrivée au bout de la route goudronnée, j'ai continué ma randonnée sur un chemin de terre sur la gauche, à côté d'une ferme.

IMG_1404

 

Là j'ai traversé des champs : l'un de blé, où les ballots de paille se dorait au soleil aléatoirement, et l'autre de vignes qui m'intriguait car je n'ai pas encore entendu parler d'un quelconque vin qui viendrait de ce coin là. Peut-être un "Côte de la Save"? Allez savoir.

IMG_1405

IMG_1413

 

Je me suis ensuite engoncée au cœur de la forêt. Une forêt fort verdoyante ou chaque petit son était un plaisir à entendre dans le fond silencieux. Petits oiseaux, bruit de l'eau, branches d'arbre qui craquent, brindilles qui cassent sous le pied. Sur ma droite, j'ai aperçu une échelle toute faite de bois. Je m'en suis approchée pour voir de plus près, me doutant qu'il s'agissait d'une vieille cabane. Hélas, elle était en haut de l'arbre toute cassée. Non pas que j'aurais voulu grimper jusque là ! Mais je crois que j'aurais aimé voir à quoi ressemblait ce genre de cabane. Je n'avais plus qu'à imaginer. Je me suis vite sentie bien à cet endroit, à l'ombre, au milieu de la verdure rayonnante, dans ce calme infini que seul le chant des volatiles du coin troublait avec grâce.

IMG_1418

 

J'avais sur moi de quoi résister à cette petite marche : une pomme, une nectarine, un sandwich, quelques biscuits et deux litres d'eau. Hé quoi? On est jamais trop prudent ! Il y avait quand même presque deux heures de marche d'annoncer et traduite à mon rythme ça en ferait rien que deux et demie ! Je me suis donc rassasiée avec joie sur le coup de 14h15 dans ce bel endroit, seule avec moi-même et ravie de me ressourcer en plein cœur de cette nature que je fréquente bien trop peu ! J'ai repris la route en m'émerveillant de la simple beauté des arbres, de la force qu'ils dégagent, de leur grandeur, je m'y sentais infiniment petite.

IMG_1422

IMG_1423

J'aurais aimé croiser quelques chevreuils et biche, ça aurait pu être possible si j'étais partie le matin tôt. Mais aucun mammifère n'a montré le bout de son nez. En même temps, je ne crois pas que j'aurais été enchantée de croiser un sanglier. J'ai croisé bien plus gentil que ça sur ma route. Elle rampait lentement sur le chemin de tout son corps. Je n'ai jamais aimé les limaces parce que ça parait gluant. Mais celle-là me plaisait particulièrement.

IMG_1425

IMG_1428

 

Le chemin commençait à descendre et j'entendais un peu plus le bruit de l'eau. Je suis arrivée au bord d'une départementale et j'ai passé un pont au dessus de la Save et j'ai tourné à droite. Il me restait encore un petit moment avant d'atteindre les gorges.

IMG_1432

 

Quelques personnes piquent-niquaient alentour. L'eau se mêlait parfaitement au paysage environnant. Tout semblait douceur, calme, quiétude et paix. J'aimais beaucoup cette ambiance. Sur ma droite la rive de la rivière, sur ma gauche des sortes de falaises avec des grottes formées dans le calcaire. Les bords de l'eau était scintillants.

IMG_1476

IMG_1485

 

J'ai croisé sur mon chemin quelques torrents souterrains qui se forment avec l'infiltration de la pluie dans la roche calcaire et qui alimentent la Save.J'ai continué ma route voyant la largeur de la rivière se restreindre et rendre le fil de l'eau un peu plus fort. Et toujours quelques grottes par-ci par-là.

IMG_1489

 

J'ai atteint les gorges, la falaise calcaire qui surplombe la rivière, l'émerveillement et un profond sentiment de bien-être.

IMG_1497

IMG_1515

J'ai continué ma route longeant le bord de la rivière. J'y ai croisé deux chèvres un peu surexcitées qui n'arrêtaient pas de bêler pour que je les caresse ou leur donne à manger. Mais il y avait un fossé plein de ronces entre elle et moi. Je suis courageuse, mais pas téméraire.

IMG_1516

 

J'ai atteint la petite chapelle de Notre-Dame qui abrite aujourd'hui les restes des mosaïques qui ornaient les thermes de la villa gallo romaine de MontMaurin. Mais surtout qui siège juste à côté de l'ancienne nécropole créée au Vième siècle dont on aperçoit quelques ruines.

IMG_1528

 

J'ai continué ma route en direction de Montmaurin pour terminer ma boucle. J'ai croisé à nouveau quelques autochtones.

IMG_1537

 

En remontant vers le village, des paysages campagnards m'attendaient à nouveau. Champs de Maïs, de blé, forêt.

IMG_1548

IMG_1549

Jusqu'à la dernière ligne droite bien montante pour rejoindre le village. Fin qui m'a provoqué à la fois un soulagement et une déception car j'étais assez fatiguée, ma condition physique étant un peu à se faire mais j'aurais bien aimé pouvoir continuer cette jolie balade.

IMG_1552

Pour en savoir plus sur cette petite et facile randonnée pédestre: http://www.randonnees-haute-garonne.fr/page.asp?id_randonnee=219&idxml=&region=&id_cate=1&niveau=