Gersicotti ? Gersicotta !

Balade à Flaran, avant, pendant et après la pluie !

Samedi dernier, j'avais prévu une belle randonnée pour  mon mari et moi dans le secteur de Castelnau-Barbarens. Histoire de se dégourdir les jambes, de profiter de la nature et des paysages, de croiser peut-être les tout premier pieds d'ophrys. J'avais regardé la météo quelques jours avant. On prévoyait du soleil et quelques nuages. La veille, les prévisions avaient changé. Pluie, pluie, pluie, pluie, pluie. Pas que je rechigne à me balader sous la pluie d'où les 5 bonnes raisons de faire du tourisme quand le temps est gris voire pluvieux , mais en ce moment les températures ne sont pas très élevées et  je traîne des trachéïto-bronchito-rhino-grippo-pharygito-bidules depuis fin décembre. Ne soyons pas trop téméraire avec les microbes et évitons l'hôpital !  La question "Que pourrait-on faire ?" est donc naturellement arrivée sur le bout de nos lèvres. Et je n'étais pas venue dans le Gers pour ne pas le visiter ! Du coup, j'ai pensé "culturel", musée et tout autre monument à visiter. Et c'est là que j'ai eu envie d'aller à l'abbaye de Flaran. Une envie confirmée lorsque j'ai appris qu'il s'y tenait jusqu'en Mai, une exposition "tactile". C'est-à-dire, une exposition de sculpture qu'on avait le droit de toucher. C'était donc parti pour Flaran !

Après quelques détours, entre deux éclaircies, parce que finalement, il ne pleuvait pas en continu, nous sommes arrivés à Flaran à 16h10. Une fine bruine nous mouillait la tête et les grandes flaques d'eau présentes nous indiquait qu'on allait aussi avoir les pieds mouillés, alors pas question de traîner trop longtemps dehors !

DSCN6052

DSCN6053

 

Après avoir pris nos billets, nous sommes entrés dans la première salle où, sur un grand écran, il est possible de visionner de courtes vidéos sur les grands sites de Midi-Pyrénées. Je vous avoue avoir voulu regarder deux fois celle sur le cirque de Gavarnie, visité cet été pendant mon voyage de noces, et qui m'a laissé un souvenir merveilleux. C'est qu'au premier visionnage, j'avais loupé l'image de la brèche de Roland, lieu que j'affectionne particulièrement et dont je parle à tout le monde... car j'aime aussi d'autres endroits que le Gers, pas autant certes, mais quand même ! J'ai provoqué un fou rire chez mon mari quand j'ai voulu revoir les images, surtout que deux personnes venaient d'entrer aussi dans la salle... se demandant probablement si je n'étais pas un peu mentalement atteinte. 

Nous avons ensuite rejoint la salle où se tenait l'exposition "Mayenne intime" de Jean-Loup Trassard. Avant d'arriver là, il a fallu monter le bel escalier. D'en bas, les murs couverts d'affiches restent impressionnants ! Puis, nous avons commencé à regarder les différents clichés de la Mayenne. La campagne française est tellement belle ! Pour information, cette exposition se tient encore jusqu'au 15 Mars 2015.

DSCN6054

 

Quand j'ai vu que le soleil était revenu, je me suis empressée de dire à mon mari qu'il fallait qu'on visite le cloître et le jardin à ce moment-là ! Nous avons donc profité du soleil, dans le paisible cloître dont la sobriété n'entache pas la beauté.

DSCN6055

DSCN6056

DSCN6061

DSCN6062

DSCN6068

 

DSCN6074

 

Grâce au soleil, c'était le moment de jouer avec les ombres et la lumière ! Dans les allées du cloître, sur les piliers, les chapiteaux, la salle capitulaire...

DSCN0090

DSCN6066

DSCN6067

DSCN6075

DSCN6077

 

Le soleil nous réchauffait ! Direction les jardins... Nous attendait là le pigeonnier et une vue splendide sur l'abbaye. La seule chose qui nous rappelait qu'il avait plus c'était que nos pieds s'enfonçaient légèrement dans le sol. Le ciel reprenait une vive couleur bleue !

DSCN6080

DSCN6082

DSCN6085

DSCN6095

 

DSCN6100

DSCN6103

DSCN6104

DSCN6109

DSCN6112

 

Quelques instants volés dans ce jardins magnifiques... deux amoureux mains dans la main, l'ombre d'un arbre sur un mur, et la surperbe grande fenêtre qui habille la façade.

DSCN6088

DSCN6097

DSCN6114

DSCN6115

DSCN6117

 

 

Après cette bonne dose d'oxygène et de vitamine D, nous avons repris la visite de l'intérieur du bâtiment. Dans la salle consacrée aux chemins Jacquaires j'ai rétrouvé des statues que j'avais appréciées lors de mes premières visites et notamment celle de Sainte-Quitterie.

DSCN6118

DSCN6120

DSCN6121

DSCN6122

DSCN6124

 

Et après ça, direction le premier étage pour l'exposition "Animaux et Chimères dans la collection Simonow" en place jusqu'au mois de mai. Si j'ai plus ou moins aimé les tableaux, j'ai particulièrement aimé les sculptures cosmiques de Dali : l'éléphant et le rhinocéros. C'était un beau moment !

DSCN6128

Nous avons continué par la fameuse collection tactile, pour laquelle nous venions ! Elle se tient dans l'église. Permission de toucher les oeuvres ! Ce n'est pas souvent. Alors nous avons aiguisé notre sens du toucher. C'est une autre façon de "voir". La manière froide, douce, en relief, c'était agréable.

DSCN6131

DSCN6132

DSCN6136

DSCN6137

 

Petit tour à l'étage, avec vue sur le cloître, la chambre, la pluie sur les vitres et le ragondins dans le petit ruisseau d'en face.

DSCN6143

DSCN6148

DSCN6150

 

DSCN6153

 

DSCN6161

DSCN6165

DSCN6166

DSCN6168

DSCN6171

 

17h45. L'abbaye allait fermer ses portes 15 minutes plus tard. Il était temps d'amorcer la fin de la visite. Le coucher du soleil nous accompagnait.

 

DSCN6177

DSCN6179

DSCN6180

 

Un rouge-gorge a salué notre départ. Nous nous sommes approché à pas de loup de l'oiseau pour lui tirer le meilleur portrait. Ce dernier n'a pas boudé son plaisir à prendre de nombreuses postures et mimiques... tel un professionnel ! 

DSCN6181

DSCN6184

DSCN6190

DSCN6191

 

Je n'ai pu m'empêcher, pour conclure cette redécouverte de Flaran, de contempler l'abbaye en plein soleil, un simple banc ou encore le fabuleux pigeonnier porche qui se dresse à quelques dizaines de mètres de là !

DSCN6197

DSCN6199

DSCN6200

DSCN6201

DSCN6203

 

 

Moralité : c'est parce qu'internet dit qu'il pleut, qu'effectivement il pleut.

 

Une belle balade au demeurant, et aujourd'hui, comme chaque premier dimanche du mois, l'entrée est gratuite, autant en profiter !

Posté par wawaa à 12:43 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


Pile gallo-romaine de la Turraque, un monument étonnant !

Oui, je sais, je sais, j'avais déjà parlé de cette pile gallo-romaine il y a quelques années ! Mais j'aime revenir sur des lieux qui m'ont marquée. Samedi, la pile gallo-romaine n'était pas prévue au programme puisque, depuis Arrouède, nous devions, mon mari et moi, aller directement à Flaran. C'était un peu optimiste de ma part de penser que nous arriverions très vite à l'abbaye et j'avais oublié ma fâcheuse - ou bienheureuse ? -tendance à faire des pauses en chemin. De ce fait, après une tentative pour rejoindre la pile gallo-romaine d'Ortolas à Lamazère... mais pas moyen de trouver la route qui y menait ! Nous nous sommes emberlifiquotés dans une impasse, et sommes arrivés dans une propriété privée : demi-tour et tant pis ! Le temps tournait ! Nous avons repris la route de Flaran et puis ... j'ai aperçu ma chère pile gallo-romaine de la Turraque, sur la route de Biran. Nous l'avions déjà vue, mais j'avais fait très peu de photos, et j'avais envie, de retenter l'expérience, surtout avec le ciel orageux qui trainaît par là !

DSCN6017

 

Les piles gallo-romaines sont à la bases des monuments funéraires que l'on érigeait pour honorer de riches propriétaires. Celle-ci daterait du III ème siècle après JC. Elle a été classée monument historique en 1875. Pour en savoir plus, vous pouvez relire l'article précédement publié à ce sujet ICI.

 

.

DSCN6020

DSCN6021

DSCN6022

 

Le ciel donc, la lumière, les environs, lui donnait encore plus de charme samedi ! Alors je n'ai pu m'empêcher de jouer les paparazzi jusqu'à ce que l'heure m'indique qu'il fallait quand même reprendre la route pour Flaran !

DSCN6023

DSCN6027

 

DSCN6032

 

DSCN6035

 

DSCN6038

DSCN6041

DSCN6049

Posté par wawaa à 12:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Ô mon château oh oh oh ...

Quel plaisir samedi, en fin d'après-midi, après avoir flâné dans l'abbaye de Flaran, de retrouver des endroits dans lesquels je n'étais pas revenue depuis un bon moment. Des endroits que j'avais découvert quand j'ai commencé à nourrir Gersicotti Gersicotta de mes récits et photographies. En sortant du parking de Flaran, j'ai malencontreusement pris la direction de Cassaignes plutôt que de revenir sur mes pas pour rentrer à Arrouède. Mais c'est là que j'ai dit à mon mari : "Il y a une superbe randonnée à faire par ici ! Je l'ai faite deux fois, il faudra qu'on la refasse ! Y'a plein de châteaux, on en croise au moins quatre." Il est un château que j'aime tout particulièrement, un extraordinaire château gascon, celui de Mansencôme. S'il tombe en ruine, il me charme, quoiqu'il arrive, quel que soit la saison. Il se dresse sur sa colline avec ses deux tours... J'étais encore une fois émerveillée. Mais au moment où nous y étions, flottait une ambiance particulière, entre beau temps et orage. Si bien qu'au fur et à mesure de notre avancée, tout changeait à vitesse grand V ! Et comme j'avais aussi décidé de passer par Lagardère, nous sommes passés par des routes qui nous offraient des panoramas idylliques sur le village de Mansencôme et évidemment son château 100% gascon ! Pour commencer, une ambiance orageuse et ténébreuse... le temps que le vent chasse les nuages...

 

DSCN6206

DSCN6214

Et puis, peu à peu une éclaircie, des couleurs et une lumière intense par endroit. Et le château ensoleillé ! J'étais obnubilée par ce paysage. Nous étions garés au bord de la route, à observer le spectacle !

DSCN6215

 

DSCN6216

DSCN6217

DSCN6219

DSCN6220

 

Nous avons continué la route. "C'est comment derrière nous, c'est beau ? C'est beau ?" demandai-je à mon mari. "C'est pas mal !" répondit-il, et c'était un euphémisme car c'était magnifique. Alors la voiture fut à nouveau garée. Et là, nous avions l'étrange impression que le château allait être englouti par un nuage gigantesque.

 

DSCN6227

DSCN6232

 

DSCN6233

DSCN6234

 

Notre passage à proximité de Mansencôme nous avait ravis, mais il fallait continuer la route, et garder un peu d'admiration pour le château de Lagardère. Je me souviens de la première fois où j'ai trouvé ce château sur mon chemin. J'étais avec une amie et nous allions au hasard des routes après une belle balade à Larressingle. Les tours ont surgi par dessus le talus dans un virage. C'était inattendu. A l'heure qu'il était, le château luttait contre la tombée progressive de la nuit. C'était un tout aussi grand plaisir de le retrouver !

DSCN6238

 

 

DSCN6239

 

Ces retrouvailles avaient attisé en moi l'envie de revoir d'autres châteaux. Le lendemain, après une courte balade en Auch - je voulais aller prendre des photos des lumières des vitraux dans la cathédrale, mais j'avais oublié un détail, le dimanche matin se tient la messe et par respect pour l'office, les visites sont interdites. Ce n'était pas bien grave,"On va aller à Durban". C'était l'occasion de retrouver les ruines du château !

DSCN6294

 

DSCN6297

DSCN6300

DSCN6301

DSCN6302

 

Et de là où nous étions, nous pouvions apercevoir le château de Garrané, près de Seïssan ...ainsi qu'un discret bout de Pyrénées perdu dans la masse nuageuse ! Contente de retrouver ce château que j'aime aussi beaucoup, j'ai proposé, à la dernière minute, en arrivant à Seïssan, de partir vers ce château du Garrané qui prenait le soleil !

DSCN6316

 

DSCN6322

 

L'éclaircie s'est peu à peu affaiblie, mais le château restait toujours ainsi impressionnant, perdu au milieu de la campagne !

DSCN6328

DSCN6334

 

L'après-midi, sur la route du retour vers l'Aveyron, nous avons fait une halte vers Saint-Blancard ! Mon château de conte de fée me manquait ! Je l'ai trouvé plus beau que jamais... lui qui fut le premier château gersois que j'ai rencontré, en me perdant, le jour de mon arrivée dans le Gers. Mon premier coup de foudre gersois, pour ainsi dire !

 

DSCN6338

DSCN6339

 

J'aime faire de nouvelles découvertes dans le Gers, mais j'aime toujours revenir sur des lieux qui m'ont marquée. Ces châteaux ont marqué ma mémoire, ils sont grandioses. Pourtant, certains ne sont plus vraiment entretenus, c'est dommage, ils façonnent le paysage, ils l'embellissent et surtout ils font partie de notre histoire. Ne les négligeons pas !

Posté par wawaa à 16:09 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,



Fin »
 
Creative Commons License
Gersicotti Gersicotta by Sylvie Legrand est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité-Pas d'Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.