Gersicotti ? Gersicotta !

Des lacs aux Pyrénées..

Retour aux sources, dans le  Gers, le week-end dernier. Le but était de voir la famille et les amis, et entre deux, de faire quelques petites balades à proximité. Samedi après-midi, nous sommes retournés, une énième fois, au lac de l'Astarac. A peine avions-nous atteint le premier côté du lac, qu'une pause s'imposait. C'est que les oiseaux foisonnaient. Mes chers et tendres vanneaux huppés dont j'aime les envols grâcieux semblaient nous attendre, les pattes dans l'eau. Ils étaient courageux, car elle ne devait pas être bien chaude. Ils n'étaient pas seuls ! Les hérons spatules étaient aussi de la partie, une belle aigrette blanche les accompagnait et les foulques macroules n'ont pas tardé à venir s'incruster sur la photo. Les prises de vue sont un peu floues, nous étions loin, mais j'aime la photo où traînent quatre sortes d'oiseaux différents. Elle représente bien la magnifique faune ornithologique qui loge sur ce lac.

DSCN5957

DSCN5959

DSCN5961

DSCN5962

DSCN5966

DSCN5968

DSCN5969

 

Une voiture passe, puis deux. Les vanneaux s'effraient se reposent et s'envolent à nouveaux suivis des oiseaux blancs. Le vol est magistral, comme toujours et nous l'avons suivi des yeux jusqu'à ce qu'ils aillent se poser bien plus loin, là où nous ne les apercevions que comme de tous petits points.à l'horizon.

DSCN5970

DSCN5971

 

DSCN5972

DSCN5974

DSCN5978

DSCN5979

DSCN5980

DSCN5981

DSCN5982

DSCN5984

DSCN5986

 

J'avais en tête d'aller d'un côté du lac que nous ne connaissions pas. J'avais pris quelques repères sur une carte, et c'est avec grand enthousiasme que nous avons pris une petite route inconnue... Hé oui, même dans le haut-Astarac que je visite pourtant si souvent, il reste des coins que j'ignore encore. Garés sur un talus, nous avons trouvé une route goudronnée qui faisait une plongée nette dans l'eau intensément bleue du lac. Nous avons fait de notre mieux pour ne pas troubler la tranquillité des pêcheurs.

DSCN5987

DSCN5988

DSCN5989

DSCN5990

 

Cela nous faisait tout drôle de voir le lac de ce point de vue ! De voir la digue en face ... nous sommes tellement habitués à l'inverse ! Nous étions comme dépaysés !

DSCN5991

DSCN5992

 

Après cette première pause, nous avons emprunté une autre route en voiture, jusqu'à un parking au bord de l'eau. Juste avant de nous garer, nous avons aperçu un magnifique martin-pêcheur rasant la surface de l'eau en poussant ses petits cris stridents. Une fois sortis de notre véhicule, nous en avons pris plein les yeux, entre l'aigrette perchée, le panorama, la petite bergeronette qui gambadait ... quelle merveille ce lac !

DSCN5998

DSCN5999

DSCN6004

DSCN6008

DSCN6009

 

 

DSCN6012

 

DSCN6015

DSCN6018

DSCN6019

DSCN6020

DSCN6021

DSCN6022

DSCN6028

 

Nous n'avons pas trop traîné car il faisait froid et avons repris une route en direction d'Aussos. Il a fallu que je m'arrête car un Milan royal tournoyait divinement dans le ciel et mon mari ne tenait plus en place !

DSCN6034

DSCN6037

DSCN6042

 

Pendant que mon mari tentait de photographier le rapace, j'ai aperçu à l'horizon ce qui me semblait être l'église de Bajon. Un joli paysage de campagne. J'ai aussi admiré un arbre esseulé qui épousait merveilleusement la lumière de cette fin d'après-midi.

DSCN6048

DSCN6049

 Puis, dans les branchages, sur le bord de la route, notre attention s'est portée sur un oiseau jaune alias un bruant jaune qui piaillait en compagnie d'un pouillot véloce (du moins, il me semble).

DSCN6051

DSCN6052

DSCN6057

 

Direction Saramon. J'ai proposé à mon homme d'aller sur les bords du lac de la base de loisirs. En chemin, un faucon prenait le soleil.

DSCN6058

 

La balade autour du lac de Saramon a été revigorante ! Le froid tombait, la nuit aussi ! Mais ça a été un festival de reflets... des arbres, en passant par l'église, la lumière ...

DSCN6061

 

DSCN6062

DSCN6063

DSCN6066

DSCN6067

DSCN6068

DSCN6070

DSCN6074

 

DSCN6079

DSCN6082

DSCN6085

DSCN6087

 

 

DSCN6093

 

DSCN6094

DSCN6097

DSCN6103

DSCN6106

 

Et la pluie froide se mit à tomber. Nous accélérions le pas. Denis s'est mis à courir. J'avançais comme je pouvais avec mes vieilles chaussures crottées.

 

DSCN6107

DSCN6108

 Quand enfin mon mari est arrivé avec la voiture sur le bord de la route... alors que j'étais trempée, la pluie cessa, comme pour nous narguer. Nous avons pris le chemin de Fleurance où nous étions attendus chez un couple d'amis. A Brugnens, la fin du jour fut étonnante ...la campagne sombrait dans les ténèbres alors que les Pyrénées se laissaient encore caresser d'une douce lumière rosâtre.

DSCN6114

 

DSCN6120

 

Le lendemain matin, je voulais aller à Chélan. Je veux toujours aller y faire un tour, ne serait-ce que pour l'église. Mais j'ai changé nos plans en dernière minute car, sur la route, les Pyrénées me faisaient baver d'envie.

DSCN6127

DSCN6129

 

Direction le point culminant du Gers, évidemment. Et là ... je ne sais pas combien de fois j'ai dit "C'est beau, que c'est beau !", mais ça a fait rire Denis. Je sautillais dans un champ, je m'enfonçais dans la terre. Je jubilais. Je m'émerveillais. Dans le Gers, à 377 m d'altitude, on voit des paysages absolument extraordinaires ! 

DSCN6132

DSCN6133

DSCN6135

DSCN6140

DSCN6142

 

 

DSCN6156

DSCN6160

DSCN6161

DSCN6163

DSCN6164

 

DSCN6174

DSCN6175

DSCN6180

DSCN6181

 

Sur le chemin du retour, il a fallu encore s'arrêter ! La vue sur Mont d'Astarac, sur Manent Montané... Mais quel régal !!!!!! Et encore une fois, une énième fois, j'avais l'énorme privilège d'en profiter.

DSCN6190

 

 

DSCN6191

DSCN6194

DSCN6196

DSCN6198

DSCN6199

 

DSCN6205

DSCN6207

DSCN6208

DSCN6209

DSCN6215

 

Ce week-end tranquille, nous en a mis plein les yeux : des lacs aux Pyrénées ... nous avions de quoi nous émerveiller !

Posté par wawaa à 22:46 - - Commentaires [7] - Permalien [#]


Le bonheur, c'est simple comme une petite Balade à Mont d'Astarac avec Mamie !

C'était le 26 Décembre 2014. Les fêtes de Noël avaient été agréables. Nous avions passé d'heureux moments en famille. Il m'a pris l'envie d'aller faire un tour à Mont d'Astarac et notamment dans l'église où Denis et moi nous sommes mariés, d'autant plus que nous n'avions pas encore vu l'église et ses peintures murales entièrement rénovées. J'ai proposé également la balade à ma grand-mère, toujours partante pour une petite marche : nous ferions un petit tour dans le village, sur les petites routes de campagnes pour nous dégourdir les jambes !

Ce fut une vive émotion que d'entrer dans cette église qui a pour nous maintenant une symbolique encore plus forte, nous y avons de si beaux souvenirs.  Dès les premiers pas dans l'édifice, la lumière m'attira. Et les peintures me charmèrent à nouveau. C'est la magie de cet endroit. Tu peux y revenir mille fois, mille fois tu seras charmé. Du moins, ça fonctionne avec moi ! C'était aussi l'occasion de redécouvrir les chapelles latérales.

DSCN5935

DSCN5936

DSCN5937

Mais quel ne fut pas mon plaisir une fois au centre de la nef. C'était un véritable festival de petites lumières colorées, comme je les aime ! Cela faisait longtemps que je ne m'étais pas extasiée devant ce genre de petites merveilles. De la couleur, de la couleur, de la couleur et de la lumière avant toute chose ! Les images parlent d'elles-mêmes, à la fois surprenantes et originales. 

DSCN5938

DSCN5939

DSCN5940

DSCN5942

DSCN5943

DSCN5946

DSCN5948

DSCN5950

DSCN5951

J'ai aimé retrouvé les grandes fresques de l'abside ! Elles sont toujours aussi impressionnantes !

DSCN5945

DSCN5949

Après cette redécouverte, nous avons entrepris d'aller profiter du soleil extérieur. Mont d'Astarac avait encore ses décorations de fête. La tour-porte et le clocher se laissaient baigner par le soleil.

DSCN5952

DSCN5953

DSCN5954

DSCN5955

Puis nous avons continué sur la petite route goudronnée qui fait une sorte de boucle autour du village. Prendre l'air, et s'émerveiller, c'était le mot d'ordre. Avec en prime, une vue sympathique sur les Pyrénées.

DSCN5958

DSCN5960

DSCN5962

DSCN5963

DSCN5965

La fin de la promenade s'annonçait, nous retrouvions l'église et la tour-porte. Définitivement, Mont d'Astarac est un petit havre de paix où il fait bon se dégourdir les pieds !

DSCN5966

DSCN5967

 

Bref, le bonheur, c'est simple comme une petite balade improvisée avec Mamie à Mont d'Astarac !

Posté par wawaa à 12:21 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

Dernière contemplation de 2014 ...

Le vendredi 26 décembre 2014, c'était ma dernière journée dans le Gers pour 2014. Il fallait bien que cela arrive. C'est avec un pincement au coeur que j'ai attaqué la journée, sachant que j'allais devoir attendre l'année suivante pour revenir. Soient trois semaines. C'est long trois semaines. Heureusement pour me consoler et pour savourer davantage mon cher département de coeur, ce vendredi 26 décembre 2014, j'ai d'abord proposé à mon adorable mamie et mon formidable mari d'aller mettre les pieds dans l'église de notre mariage, à Mont d'Astarac. Je reviendrai plus tard sur cette petite balade poétique et agréable. Au retour de l'église Saint-Laurent, je n'ai pu m'empêcher d'aller sur mon petit chemin fétiche. C'est que, les Pyrénées, dont je vous parle à tort et à travers depuis quelques temps, étaient bien visibles et semblaient désirer que mon départ se fasse dans les meilleures conditions. Bien que le ciel fût nuageux, elles étaient là, et les paysages étaient, comme toujours, à couper le souffle. 

DSCN5969

DSCN5972

DSCN5974

 

Quelques nuages câlinaient amoureusement les sommets, d'autres s'amusaient à faire des vagues. La température était douce ce qui nous a fait prolonger la balade.

DSCN5976

DSCN5977

 

DSCN5979

DSCN5982

DSCN5983

 

J'ai toujours l'impression de ne pas connaître plus beau paysage. Et pourtant, j'ai vu des merveilles ailleurs. Je sais qu'ici, face aux montagnes, je me sens bien.

DSCN5986

DSCN5987

 

DSCN5992

DSCN5995

DSCN5997

DSCN5998

DSCN5999

 

DSCN6001

DSCN6006

DSCN6007

DSCN6027

DSCN6028

 

Une idée me trottait en tête. Nous devions repartir vers 14h00 pour vers l'Aveyron. Mais si nous nous dépêchions et partions à 13h30 nous aurions un peu de temps pour aller au point de vue de Sauveterre. Je ne jure que par lui (et le lac de l'Astarac) dernièrement. Alors nous pourrions admirer les Pyrénées vers l'infini et au-delà. Mission acceptée, mission réussie. A 14h, nous étions perchés à 280 m, face aux pics parfois dix fois plus hauts. 

DSCN9846

DSCN9847

DSCN9851

DSCN9853

DSCN9856

 

DSCN9859

J'ai retrouvé l'église d'Espaon, et j'ai découvert le village de Martisserre. Il y avait tant à voir !

DSCN9869

J'ai cru reconnaître, grâce à la table d'orientation, l'église de Puymaurens ( en Haute-Garonne), mais celle-ci était à peine visible.

 

DSCN9872

 

La pointe du Pic du Midi de Bigorre était grignotée par une intense lumière.

DSCN9875

DSCN9876

DSCN9878

DSCN9879

 

DSCN9880

DSCN9881

DSCN9886

DSCN9895

 

Vers l'Ouest, on apercevait l'église de Tournan.

DSCN9899

 

C'était beau, c'était à la fois lumineux et ténébreux. Et la campagne se laissait elle aussi apprécier. 

DSCN9901

DSCN9906

DSCN9907

DSCN9909

DSCN9911

 

DSCN9912

DSCN9913

DSCN9914

DSCN9919

DSCN9924

 

DSCN9926

DSCN9928

DSCN9929

DSCN9931

DSCN9935

 

DSCN9945

DSCN9946

DSCN9947

DSCN9949

DSCN9951

 

DSCN9952

DSCN9953

DSCN9954

 

C'était la dernière fois. La dernière fois que je contemplais mes précieuses Pyrénées en 2014. Partir avec ces images me réjouissait. Une ultime photo pour la route et c'était parti pour d'autres aventures...

DSCN9955

Posté par wawaa à 19:07 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , , ,



Fin »
 
Creative Commons License
Gersicotti Gersicotta by Sylvie Legrand est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité-Pas d'Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.