Gersicotti ? Gersicotta !

Montagnes voilées et dévoilées...

Je n'étais pas revenue dans le Gers pour faire du tourisme mais aider mes parents à la ferme. Mais j'avais quand même espoir, entre quelques activités "plumatoires", de revoir les montagnes qui s'étaient tellement faites désirer deux semaines auparavant. Entre temps, mes chers parents avaient eu l'occasion de les voir grandioses, et m'avaient rendues verte de jalousie avec leur photo. C'est moche de narguer ses enfants ainsi. Alors le dimanche 6 décembre, j'étais un tantinet à l'affût surtout que la veille, pas une miette de sommet n'avait daigné se montrer. A 8h00, j'ai mis le nez dehors. Il a un peu gelé, mais l'espoir était permis : on se croyait un peu sur Canal+ en cripté. On en voyait un peu, mais pas assez. Il a fallu plisser les yeux, s'habituer à la luminosité étrange de ce matin aux accents hivernaux jusqu'à apercevoir un bout de la masse montagnarde entre la terre et les nuages. 

DSCN0001

DSCN0002

DSCN0003

DSCN5055

DSCN9999

Mon père, entre temps, avait regardé la météo. "Vers 10h00 ça va se dégager !". Ah ? Je vote pour ! Quand nous sommes partis déménager un matelas vers ma maison en travaux à Masseube, et comme nous avions fini toutes nos tâches, nous avons décidé de nous promener un peu (et notamment d'aller faire un tour au lac de l'Astarac en quête de nouveaux oiseaux, mais ça, je le garde pour une autre fois ! ). Juste au moment de sortir de la maison,  à 10h00, la prophétie parternelle semblait se mettre en oeuvre et le Pic du Midi de Bigorre, bien qu'encore pudique, se dénudait davantage.

DSCN5060

Une petite pause s'imposa juste avant Panassac. Il y a là cette grande plaine interminable qui semblent aller chatouiller le pied des montagnes. Ces dernières restaient encore mystérieuses, mais je sentais que d'ici la fin de matinée, elles allaient bien daigner se montrer dans leur entièreté.

DSCN5061

DSCN5063

DSCN5065

 

Effectivement, vers 12h00, depuis le lac de l'Astarac,  nous les voyions, sans nuage. Elles se fondaient dans la lumière, comme neige au soleil.

DSCN5142

 

DSCN5144

DSCN5145

 

Evidemment, l'après-midi, elles étaient plutôt discrètes. Une idée me traversa l'esprit. Nous devions rentrer sur Rodez. Or, sur notre route, à un petit détour près, se trouvait Sauveterre et son magnifique point de vue. Au coucher du soleil, elles allaient se montrer à nouveau, c'était sûr ! Il fallait donc planifier le départ d'Arrouède à 16h30. C'est à 17h10 que nous nous sommes retrouvés au point de vue désiré. Il faisait froid. Très froid. Très très froid. Cependant, il fallait rester là une heure. Il le fallait, oui ! Nous avons assisté à un magnifique spectacle. Les montagnes se laissant apercevoir petit à petit. 

DSCN5148

DSCN5150

DSCN5151

 

DSCN5153

DSCN5154

 

Il était impossible de ne pas tomber en amour devant ce paysage. La luminosité était envoûtante. Nos mains gelaient mais nous nous en fichions. 

DSCN5158

DSCN5163

DSCN5165

 

DSCN5169

DSCN5179

DSCN5181

 

Tout doucement, l'Arbizon s'imposait, le Pic du Midi au contraire s'engouffrait à nouveau dans les nuages. Mais nous profitions de la chaîne pyrénéenne avec grand étonnement.

DSCN5182

DSCN5184

 

DSCN5185

DSCN5187

DSCN5188

DSCN5189

DSCN5190

 

Les couleurs changeaient, progressivement. C'était comme un rêve. C'était doux et délicieux. Je gesticulais pour me réchauffais. Parfois je jurais joyeusement d'avoir les mains ankylosées.

 

DSCN5192

DSCN5193

DSCN5195

DSCN5197

DSCN5201

 

DSCN5202

DSCN5204

DSCN5205

DSCN5214

DSCN5215

 

DSCN5220

DSCN5222

DSCN5232

DSCN5235

DSCN5247

 

 

DSCN5253

DSCN5264

DSCN5265

DSCN5267

DSCN5270

 

DSCN5271

DSCN5272

DSCN5275

 

C'était beau, c'était intense. Mais il fallait songer à rentrer à la maison. Bientôt, la nuit allait s'imposer et il nous restait presque trois heures de trajet... nous les avons faites avec des tas d'étoiles dans les yeux !

DSCN5276

DSCN5277

 

DSCN5282

DSCN5283

 

Posté par wawaa à 10:33 - - Commentaires [3] - Permalien [#]


Auch by night, le 6 décembre 2014...

Mois de décembre rime avec Noël, Noël rime avec illuminations de Noël et c'est toujours un plaisir de voir nos communes enguirlandées de décorations lumineuses. J'essaie de ne pas manquer le rendez-vous à Auch, et même si je fais parfois les mêmes photos d'une année sur l'autre, c'est toujours un régal que de parcourir les rues de la capitale gersoise, à la nuit tombée, à la recherche de quelques instants de féérie. Alors oui, d'une année sur l'autre, l'article concernant les illuminations auscitaine ressemble à celui de l'année précédente, mais si on regarde bien, certaines décorations changent, évoluent, sont déplacées, de nouvelles apparaîssent pour compléter le tableau. Pour vous aider à faire la différence, je vous propose quelques analepses : parcourez les quelques liens suivants  et vous verrez qu'entre 2008 et 2014 ces décorations ont évolué (et la qualité des photos aussi).

En 2009 : http://www.gersicottigersicotta.fr/archives/2009/12/23/16257233.html

En 2010 : http://www.gersicottigersicotta.fr/archives/2010/12/20/19914234.html

En 2012 : http://www.gersicottigersicotta.fr/archives/2013/01/01/26019678.html

En 2013 : http://www.gersicottigersicotta.fr/archives/2013/12/31/28812543.html

 

Bref, cette année, j'ai remis le couvert en compagnie de mon cher mari. Il ne faisait pas très chaud, comme chaque année, et nous grelotions un tantinet. Le temps des écharpes et des bonnets est bel et bien de retour. Nous avons commencé cette visite hivernale et nocturne vers 18h00 sur le parking du palais de justice. Déjà, depuis notre place de parking, les tours de la cathédrale resplendissaient et quelques décorations pointaient leur nez.

DSCN9901

DSCN9902

Le maréchal d'Etigny, au bout des allées éponymes, observait, encore cette année, lui aussi le spectacle de saison. Nous l'avons imité mais avons repris notre balade avant de nous transformer nous aussi en statue !

DSCN9904

DSCN9912

DSCN9905

DSCN9907

 

DSCN9908

Une intrigante scupture est en ce moment dressée sur la place de la libération.

DSCN9911

 

Nous avons passé du temps autour de la mairie et de la cathédrale. Il faut dire que les deux monuments scintillaient à souhait !

DSCN9913

DSCN9917

 

DSCN9918

 

DSCN9920

DSCN9921

Et les fenêtres des alentours aussi !

DSCN9922

 

DSCN9926

DSCN9927

DSCN9928

DSCN9930

DSCN9932

 

DSCN9934

DSCN9935

DSCN9937

DSCN9938

Et que dire à nouveau de la sublime maison Fédel ? 

DSCN9939

 

DSCN9940

DSCN9942

DSCN9943

DSCN9944

 

DSCN9948

DSCN9952

DSCN9955

Après ce lumineux périple au coeur du centre historique, direction le parking du quai Lissagaray, en bordure du Gers. Comme l'an dernier, nous étions subjuguée par la vue sur la cathédrale et la tour d'Armagnac. Comment ne pas succomber ? Et surtout comment s'en lasser ? 

DSCN9957

DSCN9958

Nous avons pris la direction de l'avenue Rouget de Lisle. Je ne sais plus le nom de cette rue qui lui est perpendiculaire, mais ma foi, nous avons beaucoup aimé la déco !

DSCN9959

DSCN9960

DSCN9961

DSCN9962

DSCN9963

 

Une fois sur l'avenue Rouget de Lisle, où le spectacle était dépaysant, nous envisagions de rejoindre l'avenue d'Alsace-Lorraine. En passant par ce rond point magique !

DSCN9968

DSCN9970

DSCN9971

DSCN9975

 

DSCN9976

DSCN9977

DSCN9978

DSCN9979

DSCN9980

 

DSCN9981

 

Le froid nous grignotait le bout des doigts, nous n'avons pas traîné. Une fois sur le pont de la Treille, nous avons accepté de refaire une pause et de ne geler à nouveau les phalanges, mais c'était pour de bonnes raisons ! Entre les jeux de lumière, la cathédrale, le reflet de la ville dans l'eau ...

DSCN9982

DSCN9983

DSCN9985

DSCN9988

 

Alors ne m'en veuillez pas, si les photos se ressemblent, si vous avez une impression de déjà vu et préparez-vous à revivre ça en Décembre 2015 !

Posté par wawaa à 14:26 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

A la découverte de Saint-Loube, un après-midi d'automne...

J'ai voulu voir Saint-Loube et j'ai vu Saint-Loube. C'est mon choix de destination. Pourquoi ? Parce que mon amie Sylvie m'en avait parlé. Elle m'avait dit que c'était mignon et ce jour-là, je m'étais dit qu'un jour, j'irai voir de moi-même de quoi il en retourne. Et je n'ai pas été déçue, bien au contraire. Sainte-Loube c'est un tout petit village paisible niché au coeur du val de save, à quelques kilomètres de Samatan et de Lombez. On pourrait croire, à première vue, qu'il n'y a pas grand chose à voir hormis l'église, mais c'est sans compter sur quelques détails qui en font tout le charme. Voici le récit de mon passage dans cette commune gersoise que je découvrais pour la première fois. 

Il était environ 15h45 quand, mon mari et moi, en tant qu'explorateurs confirmés du Gers, avons mis les roues de la voiture puis les pieds dans Saint-Loube. C'est par la belle petite église et son sémillant clocher-mur que nous avons commencé notre périple. Ici, le style "toulousain" est de mise ! C'est que nous nous sommes relativement proches de la ville rose et sentons son influence architecturale qui n'est pas déplaisante au demeurant. Pas déplaisante, car j'aime les briquettes, ce rouge, qui tranche bien avec le reste de la campagne. L'église m'est alors apparue à la fois simple et splendide, pour moi c'était là le tout premier trésor de Saint-Loube que nous avions l'honneur de contempler. Tout cela se fit sous le regard curieux et méfiant du félin qui semblait garder l'entrée de la commune.

DSCN5112

DSCN5115

DSCN5116

DSCN5117

DSCN5121

 

DSCN5122

DSCN5124

 

DSCN5125

 

DSCN5127

 

DSCN5128

 

 

A Saint-Loube, pas d'autres monuments grandioses, mais des petits détails qui font la différences. En continuant notre exploration, nous avons croisé de simples pots de fleurs, nous avons découvert la sympathique place de la maire et la statue de la Vierge qui s'y dressait. J'ai beaucoup aimé les façades à colombages et leur couleur qui m'ont fait penser au joli village d'Espelette... A Saint-Loube, on s'évade dans le Gers, en Haute-Garonne mais aussi dans au Pays-Basque ! Ca en fait, un joli voyage !

DSCN5123

 

 

DSCN5126

 

 

 

DSCN5130

DSCN5146

Il y a même un miroir  à Saint-Loube, une fontaine bleue, des fenêtres et des portes serties de feuilles fardées par l'automne. Il y a des ampoules colorées qui s'emmêlent dansent au gré du vent.

DSCN5132

DSCN5134

 

DSCN5135

DSCN5136

DSCN5137

DSCN5138

DSCN5139

En repartant vers la voiture, d'autres pots de fleurs ont attiré nos regards. La statue également. Sans oublier les colombages, et l'église !

 

 

DSCN5141

DSCN5143

DSCN5144

 

 

DSCN5148

DSCN5149

DSCN5150

On aurait aimé se percher sur ce fil avec cette tourterelle pour voir le village d'un autre angle... il doit être tout aussi beau !

DSCN5151

 

Bref ! Saint-Loube, c'est tout simplement un petit village gersois, calme et tranquille qui possède de petits trésors à découvrir et contempler le temps d'une balade prévue ou imprévue.

Posté par wawaa à 22:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,



Fin »
 
Creative Commons License
Gersicotti Gersicotta by Sylvie Legrand est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité-Pas d'Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.